Les 3 conseils pour mieux gérer sa facturation dans le SAV

Les 3 conseils pour mieux gérer sa facturation dans le SAV

le 8 janvier 2022
Partager sur

Derrière une intervention, il y a toute une chaîne d’acteurs, mais dans tous les cas de figure, l’étape finale reste la facturation. Un élément central qui va clore le dossier. Que cela concerne des PME ou de grands constructeurs internationaux, comment opérer de facon optimale cette transaction qui inclut aussi une notion de performance ? Dans le cadre de l'"Insight SAV" de ce mois, Agoragroup nous livre  3 conseils clés pour une gestion de la facturation aussi efficace qu'agile.

Les 3 conseils pour mieux gérer sa facturation dans le SAV
En partenariat avec Neomag, « L’Insight SAV d’Agoragroup » analyse l'actualité des métiers du service, de la réparation et de la relation client. Des sujets abordés chaque mois dans nos colonnes par Emmanuel Benoit, Président avec les équipes d’Agoragroup, leader européen des solutions de SAV.

 1) Préparer en amont l’étape de la facturation

"La facturation est souvent une source de stress pour le sous-traitant quand cette étape n’est pas traitée comme un élément clé du processus. Il ne s’agit pas seulement d’un paiement, lié ou non à un rapport de performance, la facture est le document qui notifie la fin d’un dossier. C’est l’occasion pour les différents intervenants de clôturer sereinement une intervention. C’est pourquoi, il faut s’assurer que toutes les pièces justificatives sont présentes. En ajoutant une étape intermédiaire entre la fin de la réparation et la facturation, on permet à chacun d’évaluer son action, de vérifier les informations, d’échanger sur un point dans un cadre de confiance sur la base d’un transfert d’informations. Au sein d’Agoragroup, tous nos rapports d’interventions incluent, en amont de la facturation, un système de vérification intelligent afin de réduire les litiges autour de la facturation.

 

2) Choisir la transparence de la facturation

En privilégiant la transparence sur les éléments de facturation et notamment sur les notions de performance, les fabricants développent une relation de confiance avec les stations techniques. En effet, il est essentiel que la facturation soit claire et lisible pour chacun des acteurs afin de pouvoir améliorer la performance et réduire les conflits. Chez Agoragroup, nous proposons la même visibilité pour le constructeur et le réparateur. Nous encourageons une collaboration basée sur l’amélioration continue et la fluidité des relations. 

 

3) S’adapter intelligemment à la réalité métier

Le volume de la facturation n’est pas forcément synonyme de deshumanisation. Il est possible de concilier digitalisation et personnalisation. La politique de facturation est très souvent définie à l’échelle européenne du côté fabricant, ce qui implique d’intégrer des variables en fonction des territoires tout en respectant des normes qui assurent une standardisation. Nous avons conçu des outils qui permettent cette flexibilité, car il nous semble essentiel de prendre en compte la réalité métier de chaque station technique.

La facturation apparaît comme un aspect complexe, car elle est souvent négligée dans les investissements informatiques. Cet élément peut devenir un outil de motivation et d’information dans la relation entre les fabricants et les stations techniques. Notre retour d’expérience nous a permis d’identifier les points de vigilance et de créer un cadre sécurisé, tout en restant flexible, afin de générer une facturation optimale. (découvrir cet article en totalité sur le site Agoragroup)" 

En savoir plus
Fabricants : quelles solutions de Business Intelligence pour optimiser un SAV ?
Gestion de la vie du produit : perspective par Oleg Shilovitsky et Emmanuel Benoit
La gestion technique des pièces détachées, un enjeu sous-estimé du SAV
Field Service Manager : l’enjeu de la digitalisation de la relation client ?
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.