Pour 82 % des Français, les commerces de proximité auront toujours leur rôle malgré l'envol du e-commerce

Pour 82 % des Français, les commerces de proximité auront toujours leur rôle malgré l'envol du e-commerce

le 23 juin 2021
Partager sur

L'attrait des magasins physiques n'a en rien diminué pour la très grande majorité des consommateurs français. C’est ce que révèle une étude réalisé par Sensormatic Solutions, leader mondial des solutions retail. Joie de retrouver des interactions humaines, « overdose » des écrans : les raisons sont multiples à cela et montrent bien que l’essor des volumes d’achats en ligne ne signifie pas pour autant la fin des commerces physiques.

Pour 82 % des Français, les commerces de proximité auront toujours leur rôle malgré l'envol du e-commerce

Selon cette enquête*, la pandémie du Covid 19 n’aurait finalement que très peu altéré l'attrait des commerces physiques dans notre pays. Déjà en mars dernier, 71 % des consommateurs français avaient hâte de reprendre leurs achats dans les commerces physiques non essentiels dès leur réouverture, près de deux-tiers (65 %) d'entre eux déclarant en outre que les rues commerçantes et autres centres commerciaux leur avaient manqué l'an passé pendant les fermetures successives liées aux confinements. 41% d'entre eux, ont même déclaré que leurs habitudes d'achat n'avaient pas été modifiées depuis le début de la pandémie, la plus forte proportion pour tous les pays interrogés dans l'enquête.

 

Fort rebond de fréquentation après chaque confinement

Après les périodes d'isolement et de réduction des contacts sociaux auxquelles ils ont dû faire face, 58 % des consommateurs français déclarent apprécier d'autant plus les interactions humaines lorsqu'ils font leurs achats en boutique, tandis que près des trois-quarts (75 %) d'entre eux éprouvent un sentiment libérateur lorsqu'ils font leurs achats dans un magasin plutôt que derrière un écran, suggérant l'apparition d'une forme « d'overdose des écrans ».
Basées sur des indices de fréquentation qui comptabilisent 40 milliards de visites dans les magasins physiques chaque année, les données de Sensormatic montrent que les commerces français ont connu à chaque fois un rebond significatif de la fréquentation au moment de leur réouverture après les différents confinements. Au cours du dernier mois, la fréquentation commerciale totale est passée de - 66,7 % en mai à - 36,7 % à la mi-juin d'une année sur l'autre. Les centres commerciaux ont fait encore mieux, passant de -37,9 % en mai à -12,7 % à la mi-juin d'une année sur l'autre, grâce à des surfaces commerciales plus grandes et plus ouvertes facilitant la distanciation sociale, comparé aux plus petits formats des boutiques en centre-ville.

 

Des inquiétudes persistantes touchant la sécurité sanitaire

Toutefois, même si les consommateurs français ont clairement exprimé leur désir de retrouver leurs expériences d'achat en boutique, qui leur avaient manqué durant les différents confinements, des préoccupations demeurent concernant les achats physiques, près de la moitié (49 %) d'entre eux continuant d'émettre des réserves quant à la sécurité sanitaire dans les magasins.

La distanciation sociale reste la principale préoccupation des consommateurs, 80 % d'entre eux s'inquiétant que les autres consommateurs ne respectent pas les règles de distance mises en place, tandis que 51 % ont peur de contracter le virus dans un commerce et 44 % de contaminer involontairement d'autres personnes au cours de leurs achats en magasin.

Concernant les mesures de protection sanitaire en magasin, le maintien d'un nombre maximal de personnes autorisées à entrer dans les boutiques arrive en tête pour 47 % des consommateurs français, 34 % d'entre eux déclarant qu'un contrôle du respect des distanciations sociales pourrait améliorer leur confiance et les inciter à se rendre en boutique. 60 % des personnes interrogées estiment que les masques resteront nécessaires dans les magasins pendant plusieurs années encore, incitant 29 % d'entre elles à réclamer la mise en place d'un système de détection des masques visant à garantir que chacun de porte correctement, tandis que 26 % d'entre elles déclarent que des offres permettant de réduire les contacts physiques, comme le click-and-collect, devraient être plus largement disponibles. A noter que la livraison à domicile, utilisée par 24% des consommateurs depuis un an, a été plus adoptée en France que dans tous les autres pays européens interrogés.

 

L’essor des volumes d’achats en ligne ne signifie pas pour autant la fin des commerces physiques

« Bien avant la pandémie, la France était parmi les leaders en Europe en matière de dépenses e-commerce par habitant. Et l'augmentation soutenue du volume des achats en ligne constatée durant la pandémie est là pour durer, mais ceci ne veut pas dire pour autant la fin des commerces physiques, souligne Herve Vervoort, Country Leader pour la France et le Benelux chez Sensormatic Solutions. Notre enquête montre en effet que pour 82 % des français, les commerces de proximité auront toujours un rôle à jouer, et ce malgré l'essor du commerce en ligne. » Après des mois passés derrière leurs écrans, les consommateurs ont donc clairement envie d'aller faire leurs achats eux-mêmes en boutique, et retrouvent leur amour des rues commerçantes et autres centres commerciaux après des mois de fermeture depuis plus d'un an…

* Enquête menée en ligne en mars 2021 auprès d'un échantillon représentatif de 1000 consommateurs français adultes en mars 2021, par le cabinet d'études Savanta pour le compte de Sensormatic Solutions.

En savoir plus
Comment remotiver ses équipes en magasin après une année de crise ?
Fadieze : quand la démonstration commerciale s'adapte et se réinvente
Cuisine : les spécialistes face à la digitalisation de leur relation client
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.