Vente de cuisines pendant le nouveau confinement : la Fnaem monte le ton…

Vente de cuisines pendant le nouveau confinement : la Fnaem monte le ton…

le 8 avril 2021
Partager sur

Alors que les magasins d’ameublement, cuisines luminaires et autres biens d’équipement de la maison sont, à nouveau, fermés pour plusieurs semaines, la Fnaem (qui rassemble plus de 4 000 points de vente) en appelle à la DGCCRF et aux préfets afin de les textes de loi soit appliqués à la lettre. En ligne de mire notamment certaines Grandes Surfaces de Bricolage. 

Vente de cuisines pendant le nouveau confinement : la Fnaem monte le ton…

Déjà il y a quelques jours, le sujet était directement évoqué par le Snec, chambre sectorielle de la cuisine membre de la Fnaem, qui évoquait le fait que certaines GSB ne respectaient pas les règles et faisaient signer des bons de commandes portant sur des cuisines. Christian Mennrath, soulignait alors que « la rédaction de l’alinéa du décret du 29 octobre 2020 relatif aux GSB n’ayant pas changée, la vente de cuisines, dressing, luminaires, voilages n’y est pas autorisée ». 

Visiblement, les choses ayant pris de l’ampleur, la Fnaem en appelle aux pouvoirs publics. « Ces infractions polymorphes sont triplement inadmissibles, indique-t-on au niveau de la rédaction. Elles constituent une pratique déloyale majeure entre professionnels respectueux des réglementations et les autres (pour mémoire les grandes surfaces de bricolage représentaient en 2020 selon l’Ipea 22,1% du marché de la cuisine). Elles sont nuisibles à l’objectif premier de ce troisième confinement : la réduction des déplacements et contacts pour contrôle et endiguement de l’épidémie. Elles constituent autant de contre-exemples nuisibles à la discipline collective nécessaire à l’atteinte des objectifs précités et donc à la réouverture la plus rapide possible des magasins administrativement fermés ».

Dans ce contexte, et en étroite coordination avec ses chambres territoriales et sectorielle chargées de la surveillance/signalement des pratiques sur le terrain et de leur constat par huissier, la Fnaem a d’ores et déjà demandé à la DGCCRF l’appui de ses services pour rappeler à toutes les enseignes nationales concernées les interdictions actuelles et leurs sanctions. Elle a également saisi par écrit tous les préfets pour demander application locale de la loi par tous les distributeurs.

En savoir plus
Nouveau confinement : les magasins veulent pouvoir recevoir leur clients sur rendez-vous
Electroménager, qui sont les vendeurs (euses) du 21ème siècle ?
Cuisine : les enseignes spécialisées résistent et anticipent un marché 2021 très dynamique
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.