Le e-commerce profite désormais davantage au commerce de détail digitalisé

Le e-commerce profite désormais davantage au commerce de détail digitalisé

le 19 février 2021
Partager sur

Le e-commerce a franchi l’an dernier la barre des 10% du commerce de détail en France. Avec un total de 112 milliards d’euros, selon les chiffres de la Fevad, il a pesé plus précisement 13,4% des ventes en 2020 (contre 9,8% en 2019). Au total sa progression a été de + 8,5% sur un an. Les places de marché ont progressé deux fois plus vite. Mais ce sont les enseignes magasins ayant des sites marchands et les services associés qui ont signé les meilleures performances sur internet. Détails et explications…

Le e-commerce profite désormais davantage au commerce de détail digitalisé

Sur cette année 2020 « hors normes », les chiffre de la Fevad* cachent un énorme contraste entre les ventes de produits et de services. Ainsi la hausse des ventes de produits sur internet est estimée à + 32% tandis que celles services ont baissé de 10%. Et pour les acteurs du voyage-tourisme, le bilan 2020 est encore pire, avec un 47% par rapport à 2019. Au cours de l’année 2020, le nombre de sites marchands a encore augmenté. Le secteur a gagné 17 400 sites supplémentaires par rapport à 2019. Le nombre de transactions a augmenté de 5,8% s’établissant a 1,8 milliard. A la hausse également, le panier moyen qui s’est élevé à 61 euros (vs 59 euros en 2019).

L’accélération des ventes a été particulièrement marquée au cours du dernier trimestre 2020. La fermeture des magasins et celle des rayons dits non-essentiels ont conduit à une forte augmentation des ventes en novembre qui s’est poursuivie en décembre, en dépit de la réouverture des commerces physiques. La période de Noël (novembre-décembre) a connu une hausse de 23% par rapport à Noël 2019 et les ventes de produits et services ont atteint 25 milliards d’euros.
Les chiffres du bilan annuel de la Fevad, confirment ce qui a été vécu par les acteurs économiques. A savoir que la vente de produits sur internet a joué un rôle d’amortisseur économique pour les magasins physiques qui disposaient de site.

Les ventes de produits grand public du panel iCE 100 (mesure de la croissance sur un échantillon constant d’une centaine de sites parmi les sites leaders) ont enregistré une augmentation de 29,4% en 2020. Avec une année 2020 bouleversée par la crise sanitaire et les deux confinements, les secteurs de la Beauté-Santé et des Produits de Grande Consommation enregistrent les plus fortes croissances. Le premier avec + 52% et le second avec + 42% (source: Nielsen). Suivent les Produits Techniques (+ 34%) et le Mobilier/Décoration (+ 24%).
A noter qu’au mois d’avril, lors du premier confinement, les ventes de produits de grande consommation ont augmenté de 86%. Ces achats sur internet ont permis aux foyers qui le souhaitaient d’acheter des biens alimentaires sans se rendre en magasin.

 

L’accélération des livraisons à domicile, du click & collect et du drive a boosté les ventes internet des enseignes magasins de 50% en moyenne

Sur l’ensemble de l’année, ce sont les enseignes magasins qui signent les meilleures performances sur internet avec des pics de croissance de +100% sur chaque confinement. En 2020, leur chiffre d’affaires a augmenté en moyenne de + 50% par rapport à 2019 avec l’accélération des livraisons à domicile, du click & collect et du drive.
Les ventes aux professionnels du panel iCE 100 ont enregistré une croissance de +11% sur l’année. La hausse des ventes au second semestre a permis de maintenir une croissance à deux chiffres, après un début d’année en demi-teinte.
Enfin, les sites de Voyage-Tourisme ont subi de plein fouet les effets des restrictions de circulation imposées par la crise sanitaire. Malgré une légère amélioration de la situation au cours de l’été, les nouvelles mesures de confinement prises à l’automne sont venues affaiblir encore davantage le secteur qui recule cette année de -47% par rapport à 2019.

array(2) { ["main_picture_caption"]=> string(0) "" ["secondary_image_caption"]=> array(2) { ["d"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } ["b"]=> array(1) { [0]=> string(198) "Outre+le+fait+de+pl%C3%A9bisciter+le+click+%26amp%3B+collect%2C+les+cyberacheteurs+qui+ont+command%C3%A9+dans+les+magasins+aux+formats+de+proximit%C3%A9+se+d%C3%A9clarent+pr%C3%AAt+%C3%A0+continuer." } } }
Outre le fait de plébisciter le click & collect, les cyberacheteurs qui ont commandé dans les magasins aux formats de proximité se déclarent prêt à continuer.

Le click & collect séduit désormais 4 acheteurs en ligne sur 10

La livraison à domicile reste privilégiée par plus de 85% des cyberacheteurs pour récupérer leur commande, souligne un étude de Médiamétrie. Mais le click & collect en point de vente, souvent mis en avant par les commerçants lors des périodes de confinement, a séduit cette année plus de 4 acheteurs en ligne sur 10 (41%, en hausse de 14 points vs 2019).

 

Places de marché : des ventes en hausse de 27%

Autre point notable de ce bilan 2020 du e-commerce en France. Rien n'arrête la croissance des markeplaces. Et elle s'est même accélérée. En moyenne sur l’année 2020, les places de marché ont progressé de + 27% soit deux fois plus vite qu’en 2019, estime la Fevad. Le volume d’affaires réalisé sur les places de marché est stable à 15% du volume d’affaires du panel iCE100 ventes de produits.
Les ventes sur mobile de l’iCM (à savoir le chiffre d’affaires réalisé en propre sur smartphones et tablettes numériques dans le cadre des sites mobiles et applications) qui cumulent ventes de produits et ventes de voyages, ont été freinées en 2020 par le recul des ventes de transport, voyage, billetterie, etc... Alors qu’elles affichaient une croissance de 18% en 2019, elles n’ont progressé que de 5% en 2020. Cette baisse s’explique en partie par la chute des achats de voyages et de loisirs qui font d’habitude l’objet de nombreuses commandes sur mobile.

array(2) { ["main_picture_caption"]=> string(0) "" ["secondary_image_caption"]=> array(2) { ["d"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } ["b"]=> array(1) { [0]=> string(198) "Outre+le+fait+de+pl%C3%A9bisciter+le+click+%26amp%3B+collect%2C+les+cyberacheteurs+qui+ont+command%C3%A9+dans+les+magasins+aux+formats+de+proximit%C3%A9+se+d%C3%A9clarent+pr%C3%AAt+%C3%A0+continuer." } } }

Quelles perspectives pour 2021 ?

Aprés une année exceptionnelle dans tous les sens du terme pour le e-commerce, les responsables ne se hasardent pas à des prévisions chiffrées pour 2021 tant les incertitudes demeurent grandes sur l'année à venir. Une seule chose est prévisible, c'est que l'adaptation des acteurs économiques va se poursuivre... « Il est certain qu’avec la crise sanitaire, le e-commerce et les cyberacheteurs ont dû s’adapter et cette adaptation se poursuit, explique Jamila Yahia-Messaoud, Directrice du Département Consumer Insights de Médiamétrie, partenaire de la Fevad. Ces nouvelles tendances et habitudes vont-elles s’inscrire dans le temps ? Pour l’instant, on observe que 80% des cyberacheteurs ayant davantage consommé en ligne en 2020 ont l’intention de continuer à le faire à l’avenir, conclut-elle».

En savoir plus
Electroménager : en 2020, les Français ont changé leurs lieux et leurs façons d'acheter
Le marché du gros électroménager confirme sa stabilité : +1% en 2020
Le marché du petit électroménager en hausse de 11,2 % en 2020 : retour sur une année exceptionnelle
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.