Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Distribution

Groupe Casino en pleine mutation

Engagé dans un vaste plan de cessions et fermetures de magasins déficitaires mais aussi d’économies au niveau de ses coûts, le Groupe Casino a traversé un premier semestre compliqué en France. Dans le e-commerce, Cdiscount a vu son chiffres d'affaires stagner (- 0,5%) toute en affichant un volume d’affaires en hausse de + 11,0 % porté notamment par sa marketplace.

Au premier semestre 2019, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe Casino atteint 17 841 M€, soit une hausse de + 3,5 % en organique (hors essence et calendaire) et une variation de + 0,3 % au total. 

En France, le chiffre d’affaires sur la période est en variation de - 2,9 % au total, de - 1,6 % en organique et en hausse de + 0,5 % en comparable, avec une bonne tendance des hypermarchés Géant (+ 1,0 % en comparable) et de la proximité (+ 3,1 % en comparable). 

 

38% du volume d’affaires via « Cdiscount à volonté »

Au cours du premier semestre 2019, Cdiscount a réalisé un chiffres d'affaires de 889 millions d'euros (-0,5% par rapport au premier semestre 2018). Par contre, le volume d’affaires (GMV) de Cdiscount est en hausse de + 11,0 % en organique, porté par la contribution croissante de la marketplace qui atteint 40,1% du GMV au cours du second trimestre 2019 mais aussi par la croissance des revenus de monétisation (+ 57% de progression pour le Fulfillment). La plateforme poursuit son internationalisation avec désormais 25 pays couverts pour la livraison.

Apès un premier trimestre difficile, au cours du deuxième trimestre 2019, le chiffre d'affaires net de Cdiscount s'est élevé à 438 millions d’euros (+ 7% en organique par rapport à la même période en 2018). Le trafic chez Cdiscount a totalisé 235 millions de visites sur la période, sous l'effet d'une croissance du trafic mobile de 20%, qui représentait 72% de la part du trafic total (+ 6,1 points) et 49% de la part GMV (+ 5,8 points). 

Le programme de fidélisation de Cdiscount, « Cdiscount à Volonté », compte désormais 2 millions de membres. Il représentait 38% du volume d’affaires (+3 points) au deuxième trimestre 2019.

 

Un plan d’économies revu à la hausse

Le plan d’économies de coûts du Groupe Casino doit générer au moins 200 M€ en 2020. Les gains réalisés au premier semestre totalisent 60 M€ : optimisation des frais de siège (enseignes et centraux) et des coûts magasins (gain de + 29 M€) ; meilleures conditions d’achat sur les frais généraux (gain de + 16 M€) ; synergies logistiques entre les enseignes (gain de + 15 M€). Compte tenu de l’avance acquise à ce jour, le Groupe Casino prévoit de réaliser 70 M€ d’économies supplémentaires au second semestre, soit 130 M€ sur l’année (pour un objectif initial de 100 M€).

 

Le digital : 30% du volume d'affaires d'ici deux ans 

Fin 2018, le groupe Casino a initié un plan de cessions et fermetures de magasins déficitaires baptisé « Plan Rocade ». À ce jour,  56 magasins ont été cédés dont 39 intégrés y compris 15 hypermarchés, 118 magasins ont été fermés dont 56 intégrés. Au second semestre, le Groupe poursuivra la mise en œuvre de ce plan, pour atteindre l’objectif de gain ROC total de 90 M€ en année pleine. 

Dans le même temps, les ouvertures de magasins dans les formats porteurs se poursuivent, avec près de 30 nouveaux magasins premium et de proximité au premier semestre 2019. 50 nouvelles ouvertures sont prévues sur ces formats au second semestre.  

Au premier semestre, l’activité reste dynamique sur les segments jugés prioritaires : le bio est en croissance de + 7,8 %1 et le e-commerce est en croissance + 11,5 %1. Sur le semestre, le volume d’affaires du e-commerce alimentaire est en croissance de + 28 % à 187 M€, porté notamment par le partenariat avec Amazon. Ce partenariat a été étendu sur trois volets : l’extension de la livraison des produits Monoprix à de nouvelles grandes villes françaises, l’intégration de 3 500 produits de la marque Casino à la plateforme et l’installation de consignes Amazon Lockers dans 1 000 magasins, avec un déploiement à partir du S2 2019. "Le digital représente 18 % de notre volume d’affaires en France. Nous prévoyons d’atteindre 30 % dans les deux ans sur le non-alimentaire et l’alimentaire. C’est un pilier de notre plan stratégique », a déclaré Jean-Charles Naouri, le Pdg du groupe lors de la présentation des résultats semestriels aux actionnaires.

 

En savoir plus 

Retrait des colis lourds : Cdiscount développe les Comptoir Retrait & Services à Paris 02/07/2019

Pem & Multimédia : des corners Cdiscount dans les magasins Franprix  22/05/2019

place_holder
place_holder
place_holder