LDLC vise une croissance de +20% sur 2020-2021

LDLC vise une croissance de +20% sur 2020-2021

le 19 juin 2020
Partager sur

Sur son dernier exercice, clôturé fin mars, le groupe de distribution de produits High Tech (7 sites marchands, près de 1 000 collaborateurs) a réalisé un chiffre d’affaires annuel en hausse. Il est également revenu à un niveau de rentabilité élevé et a réduit son endettement. Pour 2020-2021, LDLC veut accélérer sa trajectoire de croissance rentable : + 20% prévu pour atteindre 600 millions d’euros de chiffre d’affaires. A titre de précaution, il a demandé et obtenu un Prêt Garanti par l'État (PGE) d’un montant de 18 M€.

Le 12 juin 2020, l'enseigne LDLC a ouvert à Nîmes la 52ème unité du réseau de magasins. Il est dirigé par Damien Martin,  un passionné de high-tech et d’informatique, qui, après une carrière dans l’univers des détecteurs de gaz, a décidé de se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat en franchise.

Sur l’exercice 2019-2020, clôturé fin mars, le groupe LDLC a réalisé un chiffre d’affaires annuel de 493,4 M€, contre 507,5 M€ pour l’exercice précédent. Le dynamisme des activités observé sur le second semestre a été en partie pénalisé par le début des effets contrastés de la crise sanitaire actuelle sur les différentes activités. 

Les résultats de l’exercice écoulé témoignent de l’impact significatif, sur le modèle économique et la performance financière du Groupe, des différents axes stratégiques mis en œuvre sur les 18 derniers mois (repositionnement des enseignes web du Groupe, en particulier Materiel.net, développement du réseau de boutiques, arrêt des activités de distribution physique en Espagne, acquisition de Top Achat).

 

Revenus des boutiques en hausse

L’activité BtoC a réalisée un chiffre d’affaires de 323,5 M€ contre 335,9 M€ en 2018-2019, avec une croissance de 1,2% au second semestre (180,6 M€ sur la période vs. 178,4 M€ un an plus tôt). Pour rappel, le premier semestre 2019-2020 avait été impacté par des effets négatifs du repositionnement stratégique, aujourd’hui achevé, de l’offre Materiel.net. Les revenus des boutiques LDLC ont été en hausse de +11,2%, pour atteindre 66,7 M€, traduisant le développement continu du réseau sur l’exercice (51 magasins en France au 31 mars 2020 contre 42 un an plus tôt). 

Les activités BtoB ont enregistré un chiffre d’affaires de 162,3 M€ sur 2019-2020, stable par rapport à l’exercice précédent. 

Le panier moyen Groupe progresse de + 9,5% pour atteindre 426 € HT (389 € HT en n-1). Le Groupe a recruté 329 000 nouveaux clients (BtoC et BtoB) sur l’exercice. 

Les autres activités totalisent un chiffre d’affaires cumulé sur l’exercice de 7,6 M€, contre 7,1 M€ en 2018-2019. Ceci reflète notamment les bonnes performances de L’Armoire de Bébé dans l’univers de la puériculture. 

 

Effet positif structurel sur le taux de marge brute en hausse de +2,3%

Avec le repositionnement stratégique des marques du Groupe, la marge brute a progressé de 9M€ pour atteindre 95,1 M€ sur l’exercice 2019-2020, soit 19,3% du chiffre d’affaires. Le Groupe LDLC indique être confiant dans sa capacité à délivrer sur le long terme, un niveau de marge brute normatif comparable à celui de l’exercice 2019- 2020 (hors impacts éventuels liés au positionnement du fonds de commerce Top Achat). 

 

Forte progression de la rentabilité opérationnelle 

L’excédent brut d’exploitation s’est établit à 15,7 M€ sur 2019-2020, en progression de +13,9 M€. La marge d’EBE est ainsi passée de 0,4% en 2018-2019 à 3,2% en 2019-2020, dont 4,1% au seul 2nd semestre. 

Cette nette amélioration de la rentabilité opérationnelle s’explique par la progression de la marge brute mais également par la matérialisation des économies liées aux synergies et de l'abaissement des charges initiés par le Groupe sur l’exercice précédent. 

Le coût de l’endettement financier s’élève à 1,2 M€, contre 1,8 M€ un an plus tôt, reflétant le désendettement enregistré sur l’exercice. Le Groupe a généré sur 2019-2020 un résultat exceptionnel de 10,5 M€, principalement lié aux cessions immobilières de l’entrepôt de Nantes et du siège social à Limonest. Ce résultat exceptionnel intègre également les charges liées à l’arrêt des activités en Espagne (2,3 M€). 

Le résultat net de l’exercice 2019-2020 atteint 8,3 M€, en progression de +13,1 M€ par rapport à l’exercice précédent. 

 

Cinq ans après le lancement de L’Armoire de Bébé, site e-commerce de puériculture puis l’ouverture de sa première boutique (avril 2018 (à Limonest en région lyonnaise), le Groupe LDLC ouvre un deuxième magasin à l’enseigne en région parisienne (Orgeval dans le 78). Sur près de 600 m2 sont présentées plus de 3 500 références. Sur place, une équipe de 6 professionnels pour orienter les clients parmi les différents univers présentés : Poussettes et Sièges-Auto, Décoration, Eveil et Jouets, Vêtements, Peluches, Hygiène et Sécurité... Le magasin permet en outre l’accès aux 7 800 références du eshop et à plus de 200 marques sélectionnées. Point fort et différenciant du concept : il a été dimensionné du point de vue d’un enfant…

 

Une nouvelle marge de manœuvre financière

Les capitaux propres s’établissent à 62,4 M€ (contre 54,3 M€ au 31 mars 2019) pour un endettement financier net ramené à 8,6 M€ (vs. 60,3 M€ au 31 mars 2019). 

Cette réduction significative de 51,7 M€ de l’endettement net, conséquence des cessions de l’entrepôt de Nantes (juin 2019) et des murs du siège social situé à Limonest (juillet 2019) et de l’amélioration du résultat, permet au Groupe LDLC de retrouver une marge de manœuvre financière propice au développement de ses activités. 

Néanmoins, à titre de précaution dans le contexte de crise sanitaire, le Groupe a sollicité et obtenu, en avril dernier, un Prêt Garanti par l'État (PGE) d’un montant de 18 M€ auprès de ses partenaires bancaires. 

 

Quel impact depuis le début de la crise sanitaire ?

Durant la crise sanitaire, le Groupe LDLC a observé des impacts très différents en fonction des activités du Groupe LDLC avec une baisse importante d’activité pour les boutiques et les entités BtoB, totalement compensée par une demande très soutenue sur les sites de vente en ligne. 

Le Groupe constate que le juste positionnement de son offre et son panel de canaux de vente (boutiques physiques, BtoB, BtoC online) lui permettent, à ce jour, de ne subir aucun effet négatif sur son activité globale et même de bénéficier de manière significativement positive de son profil de distribution omnicanal. 

Le Groupe LDLC œuvre actuellement à la reprise des activités qui étaient en difficulté durant le confinement, avec une attention particulière portée à l’accompagnement de ses franchisés. Il constate que le retour à la normale pour ces activités pourrait s'effectuer rapidement, les activités Internet étant pour leur part toujours en croissance. 

LDLC a finalisé, le 10 avril dernier, l’acquisition du fonds de commerce Top Achat, auprès de Rue Du Commerce. Selon le groupe, le rapprochement, déjà pleinement opérationnel, est une source d’opportunités et de synergies complémentaires pour le nouvel ensemble. 

 

2020-201 : accélérer la trajectoire de croissance rentable

Pour l’avenir, le groupe LDLC est confiant dans sa capacité à poursuivre et accélérer sa trajectoire de croissance rentable sur l’exercice 2020-2021, et se fixe pour objectifs de réaliser plus de 600 M€ de chiffre d’affaires, soit une croissance de plus de 20%, et 33 M€ d’excédent brut d’exploitation. Sur la base de ces objectifs, le groupe lyonnais estime être en mesure d’atteindre un endettement financier net négatif à l’issue de l’exercice 2020-2021. 

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.