Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Nouvelles Gammes

Miele G 7000 : les innovations les plus importantes de la marque depuis 120 ans

C’est sous ce slogan, martelé par les dirigeants de la marque allemande d’électroménager, que Miele lance en 2019 une gamme de produits innovants étendue à plusieurs catégories : fours, lave-vaisselle, tables de cuisson et robots broyeurs. Les lave-vaisselle avec dosage automatique (AutoDos avec PowerDisk) arrivent en magasin dès le printemps. Pour les appareils de cuisson, ce sera à partir du mois de juin.

Alexandra Bellamy

Il n’y a pas de doute, cette nouvelle Génération 7000 revêt une importance particulière pour Miele – et à gamme exceptionnelle, présentation d’exception. Durant 4 jours, une Galerie Miele éphémère a pris place rue de Turenne, dans le IIIème arrondissement de Paris. Au programme, des journées de présentation à la presse, aux partenaires distributeurs, aux consommateurs. Le tout, rythmé par des ateliers culinaires animés par les chefs talentueux Juan Arbelaez et Taku Sekine.

 

 

Lave-vaisselle G 7000 : dosage automatique et détergent en PowerDisk

Dévoilé en avant-première à l’IFA de Berlin, le lave-vaisselle G 7000 était l’un des produits incontournables du salon.  Chez Miele, la solution de dosage automatique (AutoDos) fonctionne avec un disque de détergent en granulés : le PowerDisk. Grâce à lui, Miele promet un dosage intelligent et économique. En effet, la quantité de détergent dispensée s’ajuste à la saleté de la vaisselle, captée dès le début du lavage (en évaluant la turbidité de l’eau). Le dosage automatique propose de réaliser des économies et garantit les meilleurs résultats de lavage. Le système permettrait une économie mensuelle en produit lessiviel de l’ordre de 30%. La marque allemande détient 10 brevets rien que sur le système PowerDisk. Un « disque » de détergent permet de réaliser une vingtaine de cycles, soit presque un mois de lavage (il coûte 10,99 €).

Le dosage automatique et le PowerDisk ne sont pas sans rappeler le système de dosage automatique de lessive TwinDos de Miele. D’ailleurs, la marque a fait des choix semblables à ceux initiés avec ses lave-linge. D’abord, 6 mois de détergent sont offerts à l’achat d’un lave-vaisselle G 7000, ce qui permet au consommateur de tester le système sur le long terme. De plus, Miele laisse le choix à l’utilisateur : le lave-vaisselle peut aussi accueillir de la poudre classique. « Mais pas de gel, nous précise-t-on, car c’est inefficace et mauvais qui a plus de chances de s'encrasser à terme».

Miele a aussi travaillé sur la modularité : paniers réglables en hauteur, éléments en silicone pour maintenir les verres, pièces pour bloquer les tasses dans le panier supérieur… Le lave-vaisselle est également connecté, ce qui permet de choisir les programmes adéquats et éventuellement de planifier ses cycles pour la semaine. Enfin, Miele promet du silence : le niveau sonore est de 38 à 40 dB (selon les modèles).

La gamme est disponible à partir du mois de mai, avec un prélancement en avril chez Darty, Boulanger et en vente directe. Elle comporte plusieurs modèles avec AutoDos, de 1399 € à 1599 € en pose libre (le modèle d’entrée de gamme ne dispose pas de la fonction AutoDos) et de 1599 € à 2000 € en version intégrable. Les appareils les plus haut de gamme bénéficient d’options comme un éclairage intérieur, une finition métal ou des éléments d’aménagement intérieur supplémentaires.

 

Fours G 7000 : un renouvellement total des gammes

Difficile de compter les nombreux fours démontrés lors de cet événement alors même que toute la gamme n’était pas présentée. Jusqu’alors, Miele disposait de 3 collections de fours, la marque va maintenant en avoir 4 : PureLine, VitroLine, ArtLine et ContourLine. Qu’il s’agisse des micro-ondes, fours multifonctions ou fours vapeur, les gammes conservent leurs noms mais sont entièrement revues. On retient d’abord un travail soigné du design – qui n’a d’ailleurs rien de surprenant chez Miele.

Si on retrouve des équipements haut de gamme classiques comme les sondes de température ou la programmation automatique, Miele a aussi pourvu ses fours de nouvelles fonctions comme des éclairages intérieurs améliorés, des interfaces de fond d’écran qui peuvent changer de couleur ou des fonctions phares qui équipent certains modèles.

Par exemple, le MotionReact : la cavité s’éclaire et l’écran se connecte automatiquement à l’approche de l’utilisateur. Une autre fonction assure l’ouverture automatique de la porte en fin de cuisson (TasteControl), associée à une ventilation qui promet une baisse de température de 100°C en 5 minutes. Le but : assurer le maintien au chaud en évitant la surcuisson. Quant à la fonction FoodView, elle exploite une caméra intérieure pyrolysable – la première du marché selon Miele. Cela permet de surveiller les cuissons à distance sur l’application, de visualiser ce qui est dans le four, sans être gêné par une vitre un peu salie (ce qui peut être le cas avec une caméra installée à l’extérieur). Inutile de préciser que la gamme de fours G 7000 est connectée. Elle fonctionne avec l’application Miele@mobile, qui est la même pour tous les appareils connectés de la marque – hormis l’aspirateur robot.

Selon les fonctionnalités dont sont équipés les fours G 7000 (notamment les bandeaux de commande tantôt pourvus de boutons physiques, tantôt d’écrans tactiles) leur dimension et la capacité de leur cavité, les prix s’étendent de 800 à 8 000 €. Les appareils de cuisson seront disponibles en septembre.

 

Des tables de cuisson FullFlex qui « suivent » les récipients

Elles aussi découvertes lors de l’IFA, les tables de cuisson FullFlex nous ont à nouveau fait grande impression. Le modèle haut de gamme (3 200 €) dispose d’une zone entièrement flexible qui détecte automatiquement l’emplacement des récipients en permanence. Le grand modèle peut accueillir jusqu’à 6 contenants. Une fois qu’on a réglé le niveau de puissance et la minuterie, on peut déplacer chacun des récipients sur la table, celle-ci les reconnaît et les réglages « suivent ». Une démonstration fort convaincante.

 

 

Des machines à café automatiques haut de gamme

Sur un marché des robots café parmis les plus dynamique du Petit Electroménager l'an dernier (+ 24% en valeur), Miele pousuit l'élargissement de son offre.  Aux côtés de la CM5 lancée l’année dernière (899 €), trônait la nouvelle machine automatique avec broyeur CM7. Une série elle aussi été présentée lors du salon berlinois. Parmi ses spécificités, on peut citer la présence de trois bacs à grains. Pourvue d’une cartouche spécifique qui assure un mois de fonctionnement, cette machine se nettoie et se détartre automatiquement. Elle est évidemment connectée : en plus de la personnalisation des boissons, la connectivité permet le suivi et la commande des consommables.

 

 

Le prix de ces machines monte jusqu’à 2 199 € selon les finitions. Nous découvrons également à cette occasion que du café en grains est vendu sous la marque Miele. Voué à être utilisé avec ses machies automatiques, il s’agit de 4 types de cafés en grains destinés à plusieurs préparations : café crema, expresso, décaféiné et le plus polyvalent « all-in-one ».

place_holder
place_holder
place_holder