Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Décryptage

De Steinhoff à Conforama, quel avenir pour l’enseigne ?

En 2016 le groupe sud-africain Steinhoff se faisait connaître en France par la tentative de rachat de Darty par sa filiale Conforama. En 2018, Steinhoff traverse la plus grave crise financière de son histoire, obligeant Conforama à mettre en place un plan de financement de 200 millions d’euros annoncé le 24 janvier dernier.

par Philippe Michel

En France, ce ne sont pas tant les démissions successives des PDG et Directeur Financier du groupe Steinhoff qui alimentaient les conversations professionnelles, mais plutôt la capacité de Conforama à accuser le coup. Oubliés la bataille autour de Darty perdue en avril 2016, le bon coup de com avec le naming de la ligue 1 remporté en avril 2017, et place à la question : ou en sera Conforama en avril 2018 ?

Depuis l'annonce du trucage des comptes de Steinhoff et de sa chute boursière et financière, de nombreuses voix dans la profession s'interrogeaient quant à l'avenir de Conforama. Et certains même d'évoquer un probable et rapide dépôt de bilan. Il faut dire que si Conforama affiche un solide chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros (2015/2016), la chute de Steinhoff entrainerait sa filiale avec elle. C'est ce qui a motivé l'enseigne, par la voix de son Pdg Alexandre Nodale, à prendre des décisions pour rassurer les fournisseurs et partenaires financiers, mais aussi les 14 000 collaborateurs de Conforama. Et le nerf de la guerre étant l'argent, cela a commencé par la cession de parts à Carrefour, pour un montant de 78,7 millions d'euros. Auxquels viennent s'ajouter récemment un accord avec le groupe de gestion d’actifs et d’investissement Tikehau Capital pour la mise en place d’un financement de 115 millions d’euros pour une période de trois ans.

Pour Alexandre Nodale, Président-Directeur Général de Conforama : « Le Groupe Conforama dispose désormais de près de 200 millions d’euros de liquidités supplémentaires qui lui assurent durablement son indépendance et sa stabilité financière. Cela va nous permettre de continuer de mener à bien les projets de développement multicanal qui sont les nôtres, en France et dans chacun des pays dans lesquels nous sommes implantés. Je remercie toutes les équipes du Groupe, tous nos partenaires, et notamment nos fournisseurs, pour leur soutien au cours des dernières semaines : cela nous a permis d’assurer une parfaite continuité de notre business, pendant cette période des fêtes de fin d’année et des soldes d’hiver si importante pour la bonne marche de nos affaires. Toutes nos équipes sont pleinement mobilisées pour continuer à améliorer l’attractivité de nos marques et la satisfaction de nos clients, en magasins et sur Internet. »

Une bouffée d'oxygène qui devrait permettre à l'enseigne d'envisager un printemps plus serein, tout en restant dépendante des décisions prises à l'encontre de sa maison mère. Celle-ci pouvant à tout moment mettre en vente ses actifs pour se renflouer, comme ses enseignes à valeur ajoutée européennes par exemple...

place_holder
place_holder
place_holder