Schmidt Groupe entend peser 3 milliards d’euros de CA Retail d'ici 2030

Schmidt Groupe entend peser 3 milliards d’euros de CA Retail d'ici 2030

le 3 décembre 2021
Partager sur

Le niveau de croissance historique du marché de la cuisine cette année a permis au groupe familial alsacien de réaliser 640 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021. Schmidt Groupe se fixe également des objectifs pour 2030, comme atteindre le milliard d'euros en production, soit l'équivalent de 3 milliards d’euros en CA Retail. Comment ? Explications avec Anne Leitzgen et Laurent Blum, respectivement Présidente et Directeur Général de Schmidt Groupe.

Schmidt Groupe entend peser 3 milliards d’euros de CA Retail d'ici 2030
« Nous visons désormais la certification B Corp. Nous voulons aller plus loin. Cela permet de se structurer et de mettre en mouvement l’entreprise dans un objectif commun. Nous nous voyons comme une start-up de 60 ans... explique Anne Leitzgen, Présidente de Schmidt Groupe».

Les bilans ne sont pas totalement clôturés, mais les chiffres parlent déjà. A fin octobre, les ventes du groupe Schmidt étaient en croissance de + 29%. Au total, sur l’année, cela aura représenté plus de 130 millions de CA additionnel, par rapport à 2020. Les carnets de commandes bien remplis, l’industriel terminera donc 2021 en réalisant 640 millions d’euros de CA. Un marché de la cuisine très porteur, une période actuelle qui recèle beaucoup d’opportunités. Autant de raisons qui portent le leader du marché de la cuisine en France à se fixer des objectifs de croissance ambitieux et à le faire savoir.

“Après une année 2020 inédite, où nous avons su nous adapter pour rebondir et restons confiants car nous évoluons dans un marché porteur durablement. Nous ambitionnons ainsi d'atteindre le milliard d'euros de CA pour Schmidt Groupe d'ici 2030 soit près de 3 milliards de CA retail”, indique Laurent Blum. Nommé Directeur Général de Schmidt Groupe en mai 2019, cet alsacien ayant effectué un parcours dans de grandes entreprises internationales (Procter&Gamble, Nestlé, Carrefour entre autres), affiche avec calme et détermination les nouveaux objectifs de conquête du groupe familial présidée par Anne Leitzgen.

Laurent Blum, Directeur Général Schmidt Groupe, Anne Leitzgen, Présidente, Laurence Chrétien, Directrice de la Relation Humaine Entreprise Etendue détaillent les résultats actuels et les objectifs futurs du groupe lors d'une conférence à la Maison de l'Alsace à Paris.

Un objectif de certification BCorp pour 2024

Et pour y parvenir, celle-ci rappelle ce qui sera encore plus primordial pour réussir demain : le capital humain et le développement durable. « Au cours des deux dernières années, nous avons plus que jamais veillé à la protection du capital humain. Avec les équipes, nous avons travaillé sur les projets d’avenir et de développement durable. Nous avons toujours su concilier RSE et développement. Par le passé et au cours de son histoire, l’entreprise a souvent connu des changements de business model. A chaque fois, c’est le facteur humain qui nous a permis de rebondir. Nous sommes réellement une entreprise en mode H2H (Human to Human). Demain, Schmidt Groupe sera RSE ou ne sera pas ».
Pour atteindre cet objectif ambitieux, Schmidt Groupe fait donc le choix assumé d’une stratégie RSE forte, axée sur le respect des hommes et de l’écosystème. Le groupe a d’ailleurs démarré une démarche en vue d’une certification B Corp, pour ancrer son impact positif sur toute la chaine de valeur. « Nous visons la certification B Corp pour 2014, ajoute Anne Leitzgen. Nous voulons aller plus loin car cela permet de se structurer et de mettre en mouvement l’entreprise dans un objectif commun. Nous nous voyons comme une start-up de 60 ans, ajoute-t-elle avec humour ».

4 000 concepteurs-vendeurs à recruter

Autre pierre angulaire de la stratégie RSE, le recrutement. Schmidt Groupe, décerné comme Top Employer 2021, embauche en moyenne chaque année 1 000 collaborateurs au total (groupe + réseau). Pour accompagner sa croissance, le fabricant alsacien ouvre 300 à 400 postes supplémentaires à horizon 2025 dans usines mais également au siège. « Nous allons également continuer à accompagner le réseau dans le recrutement et la formation dans les années à venir, indique Laurence Chrétien, Directrice de la Relation Humaine Entreprise Etendue. Nous avons identifié un besoin de 4 000 postes, en majorité des concepteurs vendeurs ». En effet, la problématique reste aujourd'hui plus que jamais d'actualité sur ce métier de concepteur-vendeur aux multiples compétences, où les cuisinistes doivent recruter mais aussi former.

Les deux marques phares du groupe, Cuisinella et Schmidt, contribuent également à la stratégie RSE en développant des innovations éco-responsables. La dernière en date : la création de façades de meubles fabriquées intégralement à partir de bois issu de filières de recyclage (palettes, meubles…).

Une plus grande proximité physique

La stratégie de croissance de l’entreprise passe également par un accroissement de sa visibilité omicanale. Au niveau de son réseau de concessionnaires,le groupe est aujourd’hui présent dans 27 pays. L’export pèse aujourd’hui 13% du CA (hors Chine ou Schmidt est présente via une joint-venture). A fin 2021, 40 ouvertures auront été réalisées en Europe. Une accélération est prévue en 2022 dans le cadre d’un stratégie de densification urbaine. L’ambition désormais, de mettre “1 magasin Schmidt ou Cuisinella à 15mn de chez soi”. Ainsi, si le réseau s’est jusqu’à présent développé dans la plupart des villes moyennes, de nouveaux magasins de surface plus réduite sont en train d’être développés au coeur des villes. Au total, c’est un réseau de plus de 1 000 magasins qui devrait être déployé d’ici 2030, contre un peu plus de 800 aujourd’hui.

Les investissements industriels seront également poursuivis. 150 millions d’euros d’investissements sont prévus d'ici 2025, pour l’augmentation de la capacité de production et des moyens humains associés. La croissance de Groupe Schmidt, qui dispose actuellement de 6 usines, passera-t-elle également par de la croissance externe. L’option n’est pas inenvisageable. « Des dossiers circulent, nous les observons, indique sobrement, Laurent Blum, DG Schmidt Groupe.

Un élargissement de l’offre et du business e-commerce

Au travers de ses deux marques Cuisinella et Schmidt, l’offre développée par le groupe Schmidt, s’étend aujourd’hui à toutes les pièces de la maison (cuisines, salles de bains, dressings, bibliothèques, meubles tv, espaces de travail...). Si le « hors cuisine » pèse aujourd’hui 7% du CA du groupe, l’objectif est de faire passer sa part à 20% d’ici 2030.
Et l’accès à ces offres s’étoffe et se digitalise. La crise a généré de nouveaux modes de consommation et les habitudes digitales sont maintenant bien ancrées. Afin d’anticiper ces nouvelles attentes et de mieux y répondre, Schmidt Groupe déploie déjà une stratégie omnicanale. Ainsi, via les nouveaux sites web des marques, les vendeurs accèdent aux informations laissées par les clients sur le compte en ligne qu’ils ont créé et préparent les rendez-vous en conséquence. Lorsque celui-ci se rend en magasin, les vendeurs proposent au client un nouveau parcours à la fois émotionnel et digital permettant une « co-construction » du projet. C’est aussi le moment de le placer en immersion. Car les magasins sont désormais équipé de tablettes numériques et de lunettes de réalité virtuelle permettant de faire vivre aux clients une expérience immersive plus intense et plus riche. Mais le digital ne servira pas uniquement à la préparation des projets. Groupe Schmidt compte bien y développer le business. En 2021, les deux boutiques en ligne Schmidt et Cuisinella se sont mis à vendre des accessoires et objets de décoration pour la maison. C’est un premier pas. D’autres projets, sur lesquels les dirigeants sont restés discrets devraient voir le jour assez rapidement.

En savoir plus
Vente en ligne : Schmidt lance sa boutique accessoires et décorations
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.