Prospectus : la révolution digitale est en marche

Prospectus : la révolution digitale est en marche

le 28 octobre 2021
Partager sur

Si le format papier reste le premier levier de communication pour les Français, 74% d’entre eux se disent prêts à consulter les prospectus sur Internet, selon une enquête Ipsos pour Facebook. Le contexte, qu’il soit législatif avec l’arrivée du « Oui Pub », sanitaire avec le Covid, ou économique avec l’augmentation du prix du papier, a en effet démontré que la révolution du digital était en marche, avec une appétence des Français pour le multicanal et la personnalisation. Explications.

Prospectus : la révolution digitale est en marche

Menée en juillet 2021 pour le compte de Facebook, l’étude Ipsos sur l’évolution des attentes des Français en matière de prospectus révèle l’intérêt croissant des Français pour le canal digital. Ainsi, 74% des répondants déclarent être prêts à consulter les prospectus sur Internet s’ils n’étaient plus distribués dans les boîtes aux lettres et 70% disent préférer le format digital au papier. Répondant davantage à leurs usages, le digital est également perçu comme plus pratique et plus écologique selon les Français. Et si les résultats varient selon l’âge et le type d’agglomération, 40% des consommateurs sont à la fois omnicanaux et très attachés aux promotions. Un constat que font également les enseignes qui cherchent désormais à trouver le bon « mix » pour satisfaire toutes les populations. « Depuis 2 ou 3 ans et d’autant plus depuis la crise sanitaire, les mentalités changent et les retailers ne cherchent plus à savoir s’il faut choisir le papier ou le digital, mais plutôt comment trouver le bon mix entre les 2 médias » déclare Guillaume Cavaroc, Directeur du département Retail et E-commerce pour Facebook France.

 

1 Français sur 3 (36%) rejette la publicité en boîte aux lettres ou envisage de le faire, laissant la place à des formats plus innovants et plus adaptés.

1 Français sur 3 dispose d’un « Stop Pub »

Les lecteurs de catalogues promotionnels papier seraient globalement prêts à suivre une migration digitale des prospectus. Les Français sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à refuser de recevoir des catalogues papier : 1 Français sur 3 (36%) rejette la publicité en boîte aux lettres, ou envisage de le faire, laissant la place à des formats plus innovants et plus adaptés. « Les annonceurs traditionnels exploitant fortement le média papier ajustent désormais leur stratégie de complémentarité media pour toucher 3 grands groupes de consommateurs : ceux qui préfèrent toujours le papier, leurs héritiers qui affectionnent tout particulièrement le e-catalogue dans sa version PDF (copie conforme du papier), et puis ceux qui tendent vers un e-catalogue plus interactif et personnalisable via l’automatisation », indique Rafael Lefèvre, Client Partner Retail pour Facebook France.

 

Le prospectus reste le meilleur moyen pour dénicher les bonnes affaires pour 95% des Français. Il incite par ailleurs 76% des personnes interrogées à se rendre en magasin.

Les Français toujours accros aux promotions

L’étude révèle également que les Français restent très attachés aux bonnes affaires avec 95% des sondés qui se déclarent attentifs aux promotions. Aussi, plus d’1/4 des Français ont changé d’enseigne, motivés en premier lieu par la proximité (36%), suivi par les prix moins élevés (31%) et les promotions offertes (26%). Des promos qui séduisent et pour lesquelles 49% des consommateurs sont d’ailleurs prêts à parcourir des kilomètres en plus pour profiter de promotions attractives. Qu’il soit au format papier ou digital, le prospectus reste ainsi un driver de trafic en magasin et pour 76% des personnes interrogées, le prospectus les incite à se rendre en magasin, « souvent » ou « de temps en temps ».

 

Si le prospectus papier est encore très ancré dans l'esprit des Français, 74% d'entre eux sont prêts à recevoir les promotions au format digital.

La conversation vers le digital est en route

Questionnés sur la consultation digitale des promotions en cas de disparition du papier, 74% se disent prêts à passer au format digital malgré l’ancrage historique du papier. D’ailleurs, les alternatives digitales sont déjà connues et utilisées par une majorité de Français (83%), et 42% déclarent consulter des e-catalogues au moins 1 fois par semaine. Pour 70% des répondants, le format digital est par ailleurs préféré au papier, car jugé plus pratique (48%), plus simple (41%), mais aussi plus écologique (27%).

 

Les Français sont à la recherche d’une expérience unique, s’adressant directement à leurs besoins et attendent ainsi des promotions personnalisées de la part des enseignes.

La personnalisation, levier supplémentaire pour engager les consommateurs

Les Français sont à la recherche d’une expérience unique, s’adressant directement à leurs besoins. Ainsi, 76% des répondants se disent intéressés par des promotions personnalisées pour leur permettre de découvrir de nouveaux produits (75%), ou encore pour synthétiser l’ensemble de leurs goûts et de leurs besoins (74%). En outre, 66% des Français plébiscitent les réseaux sociaux, devenus incontournables dans la relation entre les enseignes et les consommateurs. « Cette étude révèle l’importance des réseaux sociaux qui s’imposent comme un canal puissant et légitime pour permettre une transition vers des prospectus 2.0, mais aussi une opportunité réelle pour les entreprises d’innover en matière de stratégie marketing et de relation client », indique Guillaume Cavaroc.

 

Les plus jeunes en attendent de contenus dynamiques

« Le papier reste un média très efficace et plébiscité par les GSA et les Français. Mais il est désormais challengé par plusieurs phénomènes : les Stop Pub, la loi Climat et Résilience avec l’arrivée du Oui Pub, l’évolution des usages, la puissance des médias digitaux, mais aussi par le prix du papier qui est en hausse de 15%. Il s’agit désormais de trouver le bon mix pour toucher toutes les catégories de consommateurs, avec une proposition adaptée à leurs attentes et c’est par la data que les enseignes pourront s’adapter » explique Mathieu Lepoutre, Responsable média 360 d’Auchan Retail. Et parmi les alternatives au papier, le catalogue au PDF est plébiscité à 54% (58% pour les 55-75 ans), tandis que le catalogue interactif dynamique est préféré pour 46% des Français (52% pour les 18-24 ans).

 

Pou une large majorité, les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans la relation entre les enseignes et les consommateurs. Ils leur permettent découvrir de nouveaux produits, dénicher de bonnes affaires et préparer les achats qu’ils feront en magasin.

Les réseaux sociaux, nouveau canal relationnel

Perçus comme un canal relationnel légitime entre les enseignes et les consommateurs, les réseaux sociaux deviennent peu à peu adaptés aux nouvelles attentes des Français, pour découvrir de nouveaux produits, dénicher de bonnes affaires, ou encore préparer les achats qu’ils feront en magasin. « Le digital ne renvoie pas vers le digital. Il est une vitrine pour le magasin et la big data est au cœur de ce dispositif de mix papier/digital » assure Rafael Lefèvre. C’est ainsi que fleurissent les catalogues PDF, mais aussi les plateformes de digitalisation des prospectus telles que Tiendeo ou Bonial, ou encore les tracts sur les messageries instantanées comme WhatsApp et Messenger. « Les évolutions qui s’opèrent autour des catalogues entament une nouvelle révolution de l’industrie, appuyée par la demande croissante des consommateurs de basculer vers le digital pour une expérience shopping plus fluide et plus personnalisée, notamment grâce aux réseaux sociaux. Nous sommes ravis de travailler avec Facebook, qui nous accompagne vers la numérisation de nos catalogues via des formats innovants, pour réinventer le tract de demain » conclut Mathieu Lepoutre.

 

En savoir plus
Loi Climat : quel avenir pour les prospectus papier ?
Loi Climat : 12 fédérations unies pour défendre la numérisation des vitrines du commerce physique
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.