Easy Cash ouvre le marché de l’occasion aux hypers et aux centre-villes

Easy Cash ouvre le marché de l’occasion aux hypers et aux centre-villes

le 29 juin 2021
Partager sur

Acteur historique du marché de l’occasion depuis 20 ans, Easy Cash surfe plus que jamais sur la vague de la seconde main et ne cesse d’évoluer depuis sa création. Le groupe de franchisés apporte désormais son expertise à la grande distribution, avec des corners dédiés aux produits d’occasion. De plus, le réseau vient d’ouvrir Everso, un nouveau concept de point de vente en centre-ville qui fait la part belle aux articles de luxe de seconde main.

Easy Cash ouvre le marché de l’occasion aux hypers et aux centre-villes

Le marché de l’occasion n’aura jamais été aussi tendance. Qu’il s’agisse de vêtements, de meubles, d’appareils informatiques ou même d’électroménager, la « seconde main » s’installe et séduit toutes les franges de la population, quel que soit leur niveau social. S’il est un acteur qui connaît particulièrement bien cet univers, c’est l’enseigne Easy Cash. Créée il y a tout juste 20 ans par un petit groupe de franchisés qui avaient déjà des magasins, l’enseigne s’est positionnée sur le marché de l’occasion dès sa création en 2001. « A l’époque, nous étions sur un marché très marginal et peu structuré, mais nous avons cru en son potentiel. L’idée était de proposer des articles de seconde main dans des magasins propres et bien rangés, avec un certain niveau de services et notamment la garantie des produits, ce qui n’existait pas auparavant, explique Jérôme Taufflieb, Président d’Easy Cash. Avec Easy Cash, nous avons redonné ses lettres de noblesse à l’occasion, en créant une forme de commerce alternative au marché du neuf ». Désormais, l’enseigne compte 120 magasins franchisés, principalement implantés en périphérie, et continue d’ouvrir 5 à 8 magasins par an. « Le marché de l’occasion suit clairement les tendances du marché du neuf » ajoute le Président. Le Brun et le Gris constituent aujourd’hui 47% des ventes (téléphonie et jeux vidéo en tête), le Blanc ne représentant que 2%. Mais 80% des ventes d’électroménager se font sur le PEM et notamment sur les produits haut de gamme (robots de cuisine, cafetières haut de gamme, etc.).

Produits d’occasion : une nouvelle manne pour la grande distribution

L’explosion des sites et plateformes de produits d’occasion et appareils reconditionnés ont concrétisé cet engouement pour les articles de seconde main et désormais, nombreux sont ceux qui proposent, ou souhaitent proposer de l’occasion. Et plus particulièrement de grandes enseignes de la distribution comme Leclerc, Carrefour, Cora, ou encore Cultura et Décathlon qui proposent des articles d’occasion dans leurs propres magasins.
Consciente du potentiel de ce marché qui constitue une réelle tendance de consommation, la grande distribution se repositionne donc sur le non-alimentaire et si certains ont choisi de le faire seuls, d’autres se sont adjoints l’expertise et le savoir-faire d’une enseigne historique pour se lancer sur le marché de l’occasion. C’est le cas des enseignes Cora et Casino qui ont démarré des tests avec Easy Cash, qui se déploient aujourd’hui à plus grande échelle. « Dans un monde où l’on parle de plus en plus d’économie circulaire et de consommation responsable, les enseignes de la distribution souhaitent prendre part à cette mission, mais n’ont pas les connaissances pour le faire. Nous avons donc proposé d’apporter notre expertise à ces enseignes en implantant des corners Easy Cash dans leurs magasins » déclare le Jérôme Taufflieb. Un partenariat gagnant-gagnant pour les deux parties où chacun peut tirer son épingle du jeu. Si Easy Cash apporte un savoir-faire précieux aux enseignes à travers ses corners, elle touche également une clientèle qui ne serait peut-être pas venue dans les magasins Easy Cash.

Des corners Easy Cash dans les hypermarchés

Les premiers tests ont démarré en fin d’année dernière dans un hypermarché Casino à Pessac près de Bordeaux (toujours en phase de test) et dans deux magasins Cora à Lens et Metz. Les résultats étant encourageants, Cora a décidé de déployer ce concept avec Easy Cash et neuf nouveaux corners sont prévus cette année dans le Nord et l’Est de la France. D’une surface comprise entre 50 et 80 m² selon les magasins, les corners prennent vie dans la partie non-alimentaires des hypermarchés et sont tenus par du personnel Cora, formé et supervisé par les équipes Easy Cash. Comme dans un magasin classique Easy Cash, les consommateurs peuvent acheter ou vendre des produits d’occasion. « Cela permet de créer du flux supplémentaire en magasin, puisque les clients qui vendent leurs articles sont payés en liquide » ajoute Jérôme Taufflieb.

Everso : l'occasion devient chic et arrive en centre-ville

Pour sortir de l’image du dépôt-vente et attirer une clientèle plus jeune et plus urbaine, le réseau a par ailleurs ouvert un nouveau concept de point de vente baptisé Everso. Implantée dans des grandes villes, sur des surfaces d’environ 250 m² (contre 100 m² en moyenne pour les magasins Easy Cash), l’enseigne fait la part belle aux produits de luxe qui constituent 20 à 25% de l’offre en magasin (sacs à main Chanel, Vuitton, montres Rolex, etc.) et propose un large choix de produits high tech et jeux vidéo. « L’expérience client n’a pas beaucoup évolué dans les magasins d’occasion depuis près de 10 ans. Avec Everso, nous proposons un concept très différent, avec du mobilier de vente en bois recyclé et une montée en gamme » explique le Président. Après une première ouverture à Bordeaux au printemps dernier, deux autres magasins ont ouvert ces dernières semaines à Paris et Strasbourg et le réseau devrait encore se déployer prochainement.

Nouvelle taxe sur les produits reconditionnés : alerte sur une distorsion de concurrence

Jérôme Taufflieb tire la sonnette d’alarme ! Alors que le Gouvernement a fait adopter un amendement imposant une taxe sur les produits reconditionnés, les professionnels du secteur s’unissent pour faire annuler cette taxe, ou tout au moins, la décaler.

Rappelons-le, depuis 1985 déjà, les consommateurs contribuent à la redevance sur la copie privée pour l’achat d’un appareil neuf permettant le stockage de données (disque dur, smartphone, PC, tablette, etc.). « Avec cette nouvelle taxe sur les appareils reconditionnés, cela reviendrait à payer 2 fois pour un même produit, voire plus si le produit est revendu plusieurs fois. C’est une aberration ! Parallèlement, cela va créer une distorsion de concurrence entre les plateformes étrangères qui commercent en France et qui ne seront donc pas soumis à cette loi et des reconditionneurs français qui eux, ne pourront pas y échapper ». Autrement dit, les consommateurs auraient tout intérêt à acheter leurs produits d’occasion ou reconditionnés sur une plateforme étrangère, ou de particulier à particulier. Les professionnels du secteur estiment d’ailleurs que le risque pourrait s’élever à 150 millions d’euros de pertes financières et mettre 5 000 emplois en danger. Prévue pour entrer en application au 1er juillet 2021, la loi n’a pas encore été votée à l’heure où nous écrivons ces lignes. Affaire à suivre.

En savoir plus
Electroménager d’occasion : un marché d’avenir ?
Cdiscount se lance aussi dans la vente de produits d’occasion entre particuliers
PIVR et youzd s’associent pour proposer une assistance dépannage sur le GEM d’occasion
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.