Siemens lance une hotte premium et renouvelle toute sa gamme de lave-vaisselle

Siemens lance une hotte premium et renouvelle toute sa gamme de lave-vaisselle

le 25 février 2021
Partager sur

Le groupe BSH lance ses nouveautés GEM du premier semestre 2021. Chez Siemens, le produit phare de ce début d’année est une hotte escamotable au design atypique. La marque renouvelle également l’ensemble de sa gamme de lave-vaisselle. Pour les autres catégories, pas d’innovation technologique majeure au programme, mais des extensions de gammes notamment liées à la sortie de la nouvelle étiquette énergie en mars.

Siemens lance une hotte premium et renouvelle toute sa gamme de lave-vaisselle

Chez Siemens, dans la plupart des familles de produits, le groupe BSH étoffe ses gammes en exploitant des technologies qui ont déjà fait leurs preuves. Outre des lancements marquants en ce début d’année, on relève également la volonté de Siemens de simplifier l’intégration de ses produits. Tour d’horizon avec Mathieu Clodong, Directeur Marketing Produit & Formation chez BSH Electroménager.

Hotte de plan haut de gamme et nouvelles hottes télescopiques

La hotte Glass Draft Air est sans doute la nouveauté la plus marquante lancée par Siemens en ce début d’année. Le groupe propose le même modèle en marque Neff (lancé fin 2020) sous le nom de Vision Air. Il s’agit d’une hotte de plan de travail escamotable, pourvue d’une vitre transparente amovible, qui s’éclaire de différentes couleurs, à choisir dans l’application Home Connect. Elle utilise une technologie d’air guidé qui crée un rideau d’air en V pour éviter de laisser s’échapper les odeurs, quel que soit l’emplacement des récipients sur la table de cuisson. Ses filtres retiennent la graisse, les odeurs, la vapeur, ainsi que les pollens. Elle sera lancée en mars au prix de 2399 euros. Cette hotte de plan haut de gamme fait partie de la gamme StudioLine dédiée aux cuisinistes ; elle fera l’objet de contrats de distribution sélective.

 

Siemens renouvelle également sa ligne de hottes télescopiques (de 310 euros à 660 euros). Les séries iQ100 (un modèle), iQ300 (deux références) et iQ500 (un modèle) bénéficient ainsi d’améliorations sur divers plans : les appareils profitent systématiquement d’éclairages Led, de performances de filtration améliorées et d’une esthétique plus élaborée. Siemens a aussi amélioré la facilité d’installation avec le concept Easy Installation (à partir des séries iQ300), qui limite le nombre d’interventions sur le meuble et de manipulations pour la pose de la hotte.

La hotte de plan de travail Glass Draft Air est la nouveauté phare de Siemens au premier semestre. Avec sa vitre transparente amovible, elle offre une vue panoramique sur la cuisine.

Table ventilée plus abordable, qui cible le cœur du marché

Dans le même temps, le groupe compte démocratiser les tables de cuisson à induction ventilées, un marché de niche certes, mais en forte croissance. La plupart des modèles actuellement proposés sont de grande largeur (80 et 90 cm). L’année dernière, BSH a élargi son offre en commercialisant des références de 70 cm. En 2021, le groupe se rapproche encore du cœur du marché en lançant un modèle de 60 cm chez Siemens (EH611BE15E) comme chez Bosch. En effet, les tables à induction de cette dimension représentent presque 80% du marché – et ces appareils seront du même coup plus accessibles. La table ventilée de Siemens (comme celle de Bosch) peut être installée avec un kit Plug & Play qui facilite l’installation, en permettant une évacuation directe dans le vide sanitaire, à l’arrière de la table.

 

Refonte totale de la gamme de lave-vaisselle

Entre fin 2020 et le premier semestre 2021, Siemens aura renouvelé la totalité de sa gamme de lave-vaisselle. La marque a commencé par lancer ses nouveaux modèles de 45 cm en décembre 2020. Au premier semestre, elle poursuit cette refonte en lançant toutes ses nouvelles références de 60 cm dans les séries iQ100, iQ300, iQ500 et iQ700. L’intégralité de la gamme est désormais connectée (Home Connect).

Siemens renouvelle l'intégralité de sa gamme de lave-vaisselle. Les modèles de 45 cm ont été lancés fin 2020 ; au premier semestre 2021, c'est au tour des références de 60 cm de faire leur entrée sur le marché.

Ces nouveautés reflètent les caractéristiques phares chez Siemens : design, performance et rapidité. Toutes les références dès l’entrée de gamme profitent d’une fonction Variospeed+ « à la demande ». Pour rappel, l’option Variospeed permet de réaliser des cycles jusqu’à trois fois plus rapidement ; elle peut désormais être activée à n’importe quel moment du cycle, plus seulement au début.
Le design a été revu dès l’entrée de gamme ; tous les modèles sont notamment pourvus de bandeaux de commande numériques améliorés. Siemens y a ajouté une touche favori, qui donne la possibilité d’enregistrer une combinaison de programmes et d’options.

Les lave-vaisselle Siemens les plus haut de gamme (à partir de la série iQ500), disposent de programmes spécifiques (Brilliant Shine Concept) dédiés à la vaisselle fragile, notamment aux verres à vin. Ils se caractérisent par le système de séchage Zeolith et une Glass Zone. Installée dans le panier supérieur, cette zone hydraulique utilise six buses qui aspergent constamment les verres tout au long du cycle. Le but est d’assurer un nettoyage impeccable de ces éléments sans devoir augmenter la température de lavage ni le dosage de produits lessiviels, qui peuvent abîmer la vaisselle délicate. Le système est complété par des barrettes de maintien en silicone (sur les paniers flexComfort) installées dans le panier supérieur pour maintenir les verres à pieds en position verticale pendant le cycle de lavage.

La Glass Zone est spécialement destinée au lavage de la vaisselle délicate, en particulier les verres à vin. Des buses placées sur toute la longueur du panier supérieur, du côté droit, arrosent l'intérieur des verres durant tout le cycle.

Comme chez Bosch, la structure des paniers a été revue. Ils sont désormais plus hauts d’environ 5 cm sur les côtés, de manière à ce que les éléments hauts comme les verres restent bien droits. Ils disposent aussi de nouveaux roulements et d’un système de butée pour éviter que le panier inférieur déraille. Un troisième panier pour les petits ustensiles (spatules, louches, fouets, bols...) est disponible en option, à la place du tiroir à couverts.

Enfin, sur les modèles full intégrables, Siemens propose désormais une alternative au système de projection du temps restant au sol timeLight (peu adapté aux plinthes de plus en plus basses) : un indicateur lumineux sur la tranche de la porte (SideLight), entre les façades des meubles, indique quand le lave-vaisselle est en fonctionnement.
Les modèles de 60 cm pose libre sont lancés entre 600 euros et 1200 euros, de 750 euros à 1200 euros pour les références encastrables avec bandeaux et de 600 euros à 1250 euros pour les modèles full intégrables.

 

Lavage : Siemens mise sur la rapidité des cycles et la grande capacité

Du côté du lavage, Siemens propose une nouvelle gamme de lave-linge séchants (de 960 euros à 1100 euros), composée d’un modèle iQ300 et de deux modèles iQ500. Les capacités ont été optimisées : 8 kg en lavage et 5 kg en séchage, 9 kg/6 kg et 10 kg/6 kg. Chez Siemens, l’accent est mis sur la vitesse des cycles. L’option Variospeed+, disponible sur l’ensemble des modèles, promet des cycles jusqu’à trois fois plus rapides, avec des programmes combinant lavage et séchage en 60 minutes. Ces lavantes-séchantes proposent également un programme outdoor destiné aux textiles techniques et un programme spécifique pour les chemises, l’une des spécialités de Siemens.
Enfin, certaines références embarquent une fonction de défroissage vapeur Smart Finish.

Siemens étoffe sa gamme de lave-linge séchants. Au programme : capacités optimisées et rapidité des cycles avec des programmes combinant lavage et séchage en moins d'une heure.

Quant à la gamme de lave-linge proposée au premier semestre, elle s’est principalement étoffée pour se préparer à l’arrivée de la nouvelle étiquette énergie (à partir du 1er mars). Les lave-linge Siemens exploitent des technologies éprouvées comme le dosage automatique I-DOS. On note cependant que la marque démocratise la grande capacité, les modèles de 10 kg étant plus accessibles et disponibles dès la série de milieu de gamme iQ500.

 

En froid, Siemens prépare sa gamme à la nouvelle étiquette énergie

Dans le domaine du froid, Siemens complète le sommet de sa gamme de réfrigérateurs américains avec un nouveau modèle premium (KA93GAIEP, à 2250 euros). Quant au multiporte iQ700 (2250 euros) lancé courant 2020, il est renouvelé du fait de l’arrivée de la nouvelle étiquette. Outre sa finition noire brillante, ce réfrigérateur présente une particularité : le premier des trois tiroirs du bas propose un réglage de la température entre 0° et 8°C.

Avec le KA93GAIEP, Siemens complète sa gamme de réfrigérateurs américains.

En intégrable, la marque a déjà renouvelé ses combinés d’entrée de gamme fin 2020 (iQ100). Au premier semestre, elle s’attaque donc à la série supérieure iQ300 (à partir de 849 €). Ces modèles profitent de diverses améliorations (électronique, éclairage, consommation, optimisation du volume…). Le groupe a fait le même choix pour Siemens que pour Bosch : conserver une technologie de froid statique, en optimisant la circulation naturelle de l’air grâce à la technologie autoAirflow (baptisée ecoAirflow chez Bosch). Contrairement au froid brassé, cette solution évite d’utiliser un ventilateur, ce qui réduit à la fois les coûts et le niveau sonore.

 

Dans sa gamme, Siemens compte deux modèles de combinés pose libre qui parviennent respectivement à atteindre les classes énergétiques B et C selon les classifications plus exigeantes de la nouvelle étiquette énergie et un congélateur armoire en classe C.

Lancé en 2020, le multiporte iQ700 est mis à jour en raison de l'arrivée de la nouvelle étiquette énergie. Il conserve toutefois ses caractéristiques : finition noire soignée et tiroir à température contrôlée (le premier des trois tiroirs du bas).
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.