L'ensemble du Commerce veut pouvoir ouvrir dès le jour du Black Friday

L'ensemble du Commerce veut pouvoir ouvrir dès le jour du Black Friday

le 17 novembre 2020
Partager sur

« Ouvrir ou nous faire mourir, il faut choisir… » C’est par ces mots, qui résument la gravité de la situation actuelle, que le Conseil du Commerce de France et ses fédérations lancent une campagne de mobilisation afin d’obtenir la réouverture totale des commerces le 27 novembre. Pour mieux répartir les flux en cette période critique et pour ne pas être écartés du Black Friday. Selon le CDCF, c’est plus de 20 000 points de vente qui risquent de fermer définitivement entrainant la suppression de pratiquement 100 000 emplois.

L'ensemble du Commerce veut pouvoir ouvrir dès le jour du Black Friday

Alors que les grands acteurs du commerce sur Internet ont confirmé que le Black Friday aurait bien lieu, des dizaines de milliers de commerces physiques devront restés fermés sur ce dernier week-end de novembre qui marque désormais depuis plusieurs années le début des achats de Noël. 

Face à la situation catastrophique des commerces impactés de plein fouet par l’arrêt de l’activité des commerces, le CdCF tire la sonnette d’alarme et lance une campagne visant à faire agir les pouvoirs publics.
Pour rendre cette réouverture possible, le CdCF et ses fédérations indiquent qu’ils sont prêts à améliorer encore leurs protocoles sanitaires notamment en réduisant la capacité d’accueil en magasin. Le CdCF demande officiellement la suppression du principe d’une clause de revoyure, synonyme d’incertitude totale pour les commerces fermés.

 

Mieux répartir les flux et participer au Black Friday pour réduire les pertes de novembre

Les fédérations de commerçants demandent ainsi une réouverture de tous les commerces au 27 novembre, en s’appuyant sur deux faits clefs. D’une part, permettre aux Français de disposer d’un week-end de plus pour réaliser leurs achats de Noël et donc de mieux répartir les flux à l’approche des fêtes de fin d’année. D’autre part, permette aux points de vente physiques de mettre en place et de participer au Black Friday, que les pouvoirs publics ne pourront interdire et qui se tiendra donc, sous ce label ou sous un autre, sur Internet comme dans les enseignes reste?es ouvertes. Si les commerces devaient rester fermés, le Black Friday signifierait une perte conséquente du chiffre d’affaires. Une réouverture permettrait de réduire les pertes de chiffre d’affaires de novembre.

Le Conseil du Commerce de France souligne la nécessite d’agir très vite. « Ouvrir ou nous faire mourir, il faut choisir, n’est pas qu’un slogan mais c’est une réalité, comme le soulignent aujourd’hui les chiffres disponibles quant à l’état de situation des commerçants actuellement fermés. William Koeberlé, Président du CDCF, en appelle en Président de la République dans une lettre ouverte. « Nous comptons sur vous pour tenir compte de l’engagement de TOUS les commerçants, pour croire en leur responsabilité, en leur souci de faire respecter scrupuleusement les règles et de participer à l’effort national de lutte contre la propagation de ce virus, dont nous comprenons qu’elle est une priorité légitime de santé publique.
Sacrifier ceux qui s’engagent et qui font vivre une partie de l’économie de notre, de votre pays, Monsieur le Président, ne peut pas être une réponse satisfaisante à la crise ».

 

Les adhérents du Conseil du Commerce de France

Commerces de détail non alimentaires (CDNA)
Conseil national des centres commerciaux (CNCC)
Fédération nationale des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels de bâtiment (DLR) Syndicat national de l’enseigne et de la signalétique (E-Visions)
Fédération du commerce coopératif et associé (FCA)
Fédération du commerce et de la distribution (FCD)
Fédération des commerces spécialistes des jouets et des produits de l’enfant (FCJPE) Fédération des détaillants en chaussures de France (FDCF)
Fédération des enseignes de la chaussure (FEC)
Fédération de l’épicerie et du commerce de proximité (FECP)
Fédération de l’horlogerie (FH)
Syndicat de groupements et d’enseignes de pharmacies d’officine (FEDERGY)
Fédération des enseignes de l’habillement (FEH)
Fédération e-commerce et vente à distance (FEVAD)
Fédération française de l’équipement du foyer (FFEF)
Fédération française de la franchise (FFF)
Fédération française de la parfumerie sélective (FFPS)
Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique (FICIME) Fédération des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison (FMB)
Fédération nationale de l’habillement (FNH)
Jardineries et animaleries de France
Fédération nationale de la photographie (FNP)
Fédération pour la promotion du commerce spécialisé (PROCOS)
L’Union de la bijouterie horlogerie (UBH)
Union du grand commerce de centre ville (UCV)
Union française des industries pétrolières (UFIP)
Union professionnelle des entreprises du commerce à distance (UPECAD)
Union sport et cycle (USC)

En savoir plus
Les cuisinistes se préparent à une réouverture en toute sécurité
Black Friday 2020 : les Français n'ont pas l'intention de faire l'impasse
La réouverture des magasins est vitale selon Procos
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.