Electrodomestique : forte baisse des revenus pour les patrons

Electrodomestique : forte baisse des revenus pour les patrons

le 22 novembre 2013
Partager sur

Une baisse de 20% des revenus par rapport à 2012 pour les commerçants Blanc/Brun. Tel est l’un des résultats du recueil "Chiffres et Commentaires" publié par la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA), qui passe au crible les revenus des artisans et des commerçants en 2012. La FCGA fait état d’une grande inquiétude des commerçants. Résultats et analyses…

41 000 € en 2011, 32 700 € en 2012 : soit une baisse de 20% environ des revenus bruts que s’accorde chaque année un patron de magasin électrodomestique. Il s’agit ici des résultats courants bruts (avant versement des cotisations sociales dues par le chef d’entreprise). Cette forte baisse est logique tant la crise touche de plein fouet notre secteur, et particulièrement le commerce associé.

Pour la FCGA,  Le diagnostic est sans appel ! Les petites entreprises du commerce et de l’artisanat souffrent. Et si le bulletin de santé est alarmant, les perspectives de rétablissement à court terme sont tout aussi préoccupantes. L’évolution du chiffre d’affaires des commerçants et des artisans enregistre un net recul (+0,5% seulement, contre +2,5% en 2011) tandis que le résultat courant chute, en moyenne, de 2,5 points (contre + 2,3% en 2011).

 

Investissements en berne

Fragilisés par le ralentissement de l’activité et une fonte significative des marges, les petites entreprises du commerce et de l’artisanat investissent toujours moins (-1,2%) et poursuivent leur désendettement (-6,5%).

L’absence de visibilité à moyen-long terme et les difficultés de trésorerie nourrissent une incertitude psychologique quant à la pérennité de l’activité. D’où ces "comportements de prudence" qui, à leur tour, peuvent affaiblir la compétitivité des TPE et leur capacité à s’emparer de nouveaux marchés.

 

Le palmarès des revenus

L’analyse comparative des résultats courants bruts (avant versement des cotisations sociales dues par le chef d’entreprise) laisse apparaître d’importants écarts entre les 75 différentes professions étudiées.  En 2012, le résultat courant moyen brut, tous secteurs confondus, s’élève à 49 000 € (contre 50 000 € en 2011). Mais il chute à 41 000 € si l’on exclut les métiers de la santé (pharmaciens, opticiens, prothésistes dentaires) dont les niveaux élevés de revenus pèsent lourd dans la moyenne statistique.

 

Ils gagnent plus de 49 500 €

16 professions enregistrent un résultat courant brut supérieur à 3 fois le SMIC brut annuel (49 500 €). Les trois premières sont :

- La pharmacie........................................................................................ 175 900 €

- L’optique-lunetterie................................................................................. 92 200 €

- Le transport de malades (ambulances)....................................................... 75 500 €

 

Ils gagnent entre 41 250 et 49 500 €

23 professions affichent un résultat courant brut compris dans cette deuxième tranche.

Trois se partagent la première place :

- La serrurerie-métallerie............................................................................ 49 000 €

- Les garagistes......................................................................................... 48 800 €

- La boulangerie-pâtisserie.......................................................................... 48 700 €

 

 Ils gagnent entre 33 000 et 41 250 €

17 professions dégagent un résultat courant brut qui oscille entre ces deux seuils. Trois arrivent en tête :

- La plâtrerie-staff-décoration...................................................................... 41 000 €

- L’électricité générale................................................................................ 40 900 €

- La maroquinerie...................................................................................... 40 600 €

 

 Ils gagnent moins de 33 000 €

21 professions réalisent un résultat courant brut inférieur à 2 fois le SMIC annuel brut (33 000 €). Trois occupent la première marche du podium :

- Le prêt-à-porter..................................................................................... 33 000 €

- Les commerces de cycles et scooters........................................................ 32 900 €

- L’électroménager, radio, TV, HiFi......................................................... 32 700 €

 

 

 

 

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.