Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Crédit

Fnac lance sa carte universelle de paiement

Avec cette nouvelle carte de paiement proposée gratuitement et lancée le 2 mai, les cinq millions d’adhérents Fnac vont pouvoir bénéficier d'offres de financement exclusives, de crédit renouvelable, d'un espace client dédié sur internet et sur l’application Sofinco, marque de Crédit Agricole Consumer Finance, qui a développé ce projet.

La carte Fnac Mastercard est rattachée au compte bancaire du client et propose gratuitement des paiements différés en début de mois suivant. L’utilisateur peut choisir de payer en comptant ou à crédit chacun de ses achats. La carte peut également intégrer d'autres services et assurances afin de répondre aux différents enjeux des clients : une assurance du crédit renouvelable Fnac, une alerte SMS informant du montant total des dépenses cartes du mois ou encore l’e-relevé.

Afin d'encourager la fidélité et développer l'utilisation de cette nouvelle carte, un système de "cash back" est proposé. Ainsi, 1% de tous les achats réalisés avec la carte Fnac Mastercard est crédité sur le compte fidélité Adhérents Fnac et utilisable en chèque cadeau (y compris dans toutes les enseignes, internet et lors des retraits en distributeurs). L’adhérent Fnac pourra aussi bénéficier de tous ses avantages adhérents sur cette nouvelle carte.

"Nous sommes ravis de ce partenariat avec Crédit Agricole Consumer Finance qui nous permet de proposer à nos clients une carte de paiement gratuite, offrant tous les services des cartes bancaires haut de gamme, et des solutions de financement attractives", déclare Enrique Martinez, Directeur Général France de la Fnac. Selon lui, cet investissement, aura un retour sur la fréquence d’achat, les volumes de ventes et l’attachement à la marque.

La carte Fnac Mastercard, en cours de déploiement sur l’ensemble du réseau Fnac en France, sera utilisable sur l’ensemble du territoire et à l’étranger sur le réseau MasterCard.

 

En savoir plus

Relation Client : les cartes ont-elles toujours de l’avenir ? 20/01/2017

 

 

place_holder
place_holder
place_holder