Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article
 

GROUPE FINDIS

Findis a intégré Cocelec et baptise sa centrale d'achat Axelis

Après plusieurs années marquées par une croissance interne et externe mesurée, le groupe Findis traverse une phase d'accélération de son développement.

En six mois, il vient de réaliser l'intégration opérationnelle des équipes et des clients de Cocelec qui était jugée périlleuse par les observateurs du marché.

Début juin, il inaugurait son nouveau siège social. Aujourd'hui, fort d'un doublement de périmètre, il rebaptise sa centrale d'achat.

 

Eric Shorjian

 


"Dans les périodes de crises, ce ne sont pas forcément les gros qui mangent les petits, mais les rapides qui supplantent les lents". Cette phrase qu'avait coutume de répéter le conférencier Philippe Bloch, auteur de l'ouvrage « Dinosaures et Caméléons » au plus fort des crises des années 90 est plus que jamais d'actualité... Six mois tout juste après son rachat du grossiste Cocelec , le groupe Findis, annonce que l’intégration opérationnelle des équipes et des clients est désormais réalisée, pour l'essentiel, dans toutes les régions et que l’organisation basée sur le modèle Findis est en place. Alors que le dossier avait été jugé trop compliqué et trop risqué par d'autres groupes de distribution potentiellement intéressés à l'époque, cela mérite d'être remarqué. Surtout que la période n'est pas en plus des plus idéale. "La reprise par Findis, fin 2011, d’un groupe Cocelec large et complexe mais en grande difficulté, était un projet très ambitieux, que nous avons été les seuls de la profession à considérer sérieusement. Au prix d’un travail acharné, la réussite de l’intégration de Cocélec au sein du Groupe Findis valide aujourd’hui ce projet", commente Frédéric Jumentier, Président de Findis.

Rappelons que l'enjeu était de sauver et de relancer une entreprise qui avait été un des fleurons de la profession, avec des équipes terrain de qualité, une relation clients forte et de belles enseignes. Cependant, le large périmètre du groupe Cocelec (5 000 clients dont 550 sous enseigne, 300 collaborateurs, 18 plateformes, 20 agences commerciales, etc.) et l’hétérogénéité de son modèle nécessitaient un vaste chantier de réorganisation et d’intégration au sein du Groupe Findis – chantier dont la vitesse d’exécution était une condition clé de succès, au vu des graves difficultés financières du grossiste de Saint-Florentin.

Une intégration relativement rapide par rapport à la situation

Où en est-on aujourd'hui ? 6 mois après le début, l’intégration opérationnelle au sein de Findis des clients et des équipes issus de Cocelec est dons largement réalisée. Une approche identique y a été poursuivie dans chaque région : rapprochement et réorganisation des équipes issues des 2 groupes, allocation des secteurs commerciaux, formation des équipes aux outils et aux méthodes. Les Extranet Findis ont été ouverts chez les clients ex-Cocelec. Les plateformes logistiques ont été rationalisées et les flux de transport adaptés. Pour les clients issus de Cocelec, après la période difficle de 2011, le réapprovisionnement des stocks des plateformes a permis de retrouver de la disponibilité produits et des gammes adaptées.

Un modèle logistique rationalisé sur 5 plaformes nationales

Le modèle logistique Findis désormais en place sur la totalité du périmètre du groupe s’organise autour de 5 plateformes nationales puissantes (à Rennes, Brive, Lyon, Saint-Florentin, Epinal) totalisant plus de 35 000 m² de stockage (18 M°€ de stock au total). Tous les clients sont désormais servis à partir d'une de ces plateformes disposant d’au moins 3 M€ de stock, avec l’intégralité du référencement national. Ainsi Findis entend garantir à chaque client l’accès à 3 500 références stockées et disponibles. Malgré l’environnement économique difficile et le poids de la réorganisation, le groupe maintient l’axe intangible de son positionnement commercial, à savoir la focalisation sur les magasins de proximité. En témoigne, la fermeture de nombreux comptes clients qui ne correspondaient pas à sa politique commerciale, dont notamment des sites internet qui étaient clients de Cocelec.

17 agences commerciales et 125 commerciaux

Aujourd'hui, l’organisation commerciale du groupe est en place avec une proximité encore accrue. 65 commerciaux itinérants et 60 commerciaux sédentaires servent chaque jour, sur tout le territoire, les 8 000 magasins de proximité clients du groupe, à partir de 17 agences commerciales. « Ces 125 commerciaux représentent la plus large flotte commerciale de la profession au service des magasins de proximité, souligne Frédéric Jumentier.

Alors que la question d'une réduction du nombre des enseignes de proximité pouvait logiquement se poser lors du rachat, l'avenir des deux enseignes issues de l'ex-Cocelec est pérennisé. "Les clients sous enseigne Extra et Domial ont été longuement rencontrés, à travers notamment 6 réunions régionales et au cours du congrès de début d’année; poursuit Frédéric Jumentier. Ces rencontres ont été l’occasion de réaffirmer l’attachement du Groupe Findis à poursuivre et accélérer le développement de ces 2 enseignes, au même titre que celui des enseignes ProxiConfort et BlancBrun. Le Groupe Findis place le développement de ses enseignes au coeur de ses priorités, en mettant à leur disposition, de façon exclusive et clé en main, les outils du commerce d’aujourd’hui : sites de e-commerce personnalisés, newsletters clients, bornes Extranet en magasin,… Signe de leur confiance, 95% des enseignes Extra et Domial présentes fin 2011 ont renouvelé leur adhésion en 2012. Déjà 20 nouvelles adhésions ont été enregistrées pour début 2012".

Axelis : le nouveau nom de la centrale d’achats du groupe

Avec l’absorption du Groupe Cocelec et de sa centrale d’achats Exial, le GIE ProxiConfort, centrale d’achats du Groupe Findis, double son potentiel d’achats. A l’occasion de cet élargissement de périmètre, la centrale change de nom. Désormais baptisée Axelis, elle se veut focalisée uniquement sur les magasins de proximité et partenaire privilégié des marques à valeur ajoutée. « Nous croyons dans le circuit de proximité, qui possède des atouts formidables, et organisons toutes nos actions en faveur de son développement. Ainsi, dans un contexte économique difficile et malgré le poids de la réorganisation, nous avons sacrifié à court terme plusieurs dizaines de millions d’euros de CA, en fermant des comptes clients issus de Cocelec qui ne correspondaient pas à notre politique commerciale. Qui peut en dire autant aujourd’hui ? Nous oeuvrons chaque jour pour apporter aux magasins de proximité les outils de leur performance d’aujourd’hui et de demain….plutôt que de leur faire concurrence » conclu Frédéric Jumentier.

Cette étape étant passée, tout n'est pas pour autant terminé. C'est d'un nouveau départ dont il s'agit pour ce groupe de plus de 250 millions d'euros HT à la taille renforcée, aujourd'hui Numéro 1 de la vente aux magasins de proximité en électroménager Image et Son et Numéro 1 de l'animation d'enseigne avec prés de 1 000 magasins. Des fondamentaux solides étant maintenant établis, du travail reste encore à faire pour faire monter en puissance l'optimisation de la nouvelle structure.

 

 

place_holder
place_holder
place_holder