Marketplaces B2B : un modèle économique pensé pour les commerces indépendants

Marketplaces B2B : un modèle économique pensé pour les commerces indépendants

le 13 janvier 2022
Partager sur

Le marché du commerce indépendant compte près de 2 millions de détaillants indépendants à travers l’Europe. De petits commerces locaux qui n’ont pas toujours les volumes pour passer par un grossiste. C’est ainsi que sont nées les marketplaces B2B, telles que la française Anskorstore ou l'américaine FAIRE, pour mettre en relation commerçants indépendants et marques, offrant en prime la possibilité de vendre, acheter et livrer dans le monde entier.

Marketplaces B2B : un modèle économique pensé pour les commerces indépendants

Avec près de 2 millions de détaillants indépendants et plus de 1000 milliards d’euros de chiffre d'affaires*, le marché européen du commerce indépendant n’est pas à négliger. Pourtant, identifier les marques avec lesquelles travailler, négocier les tarifs ou encore gérer les stocks ne sont pas toujours des étapes faciles pour ces détaillants indépendants. Contrairement aux grandes enseignes et grands magasins, la plupart d’entre eux n’ont pas forcément les moyens de passer par un grossiste, et constituer leur offre magasin peut s’avérer difficile. Pour les y aider, des marketplaces B2B comme Ankorstore ou FAIRE ont vu le jour et apportent leur soutien aux commerçants indépendants, en leur fournissant de véritables conditions, comme ils le feraient avec l’aide d’un grossiste.

Nées ces dernières années, les marketplaces B2B se structurent afin d'accompagner les détaillants indépendants. Plus que de simples plateformes de mise en relation entre commerçants et marques, elles offrent de véritables services, spécialement conçus pour le commerce indépendant.

Des armes pour rivaliser avec la grande distribution et le e-commerce

Grâce à leur puissance de frappe, les marketplaces B2B sont aujourd’hui en capacité d’apporter les ressources nécessaires aux commerçants indépendants, pour leur permettre de rivaliser avec la grande distribution et le e-commerce. En plus de mettre en relation les détaillants indépendants et les marques, les marketplaces B2B fournissent les outils technologiques, logistiques et financiers nécessaires pour faire face à la concurrence. Capables de proposer des produits adaptés à leur clientèle, ces places de marché offrent un gain de temps aux commerçants qui n’ont plus à identifier les marques et leur apportent de la flexibilité dans la gestion des stocks, tout en préservant leur trésorerie. Des plateformes capables de fluidifier le commerce transfrontalier et de résoudre la majeure partie des problèmes liés à la vente de gros, sans être extrêmement onéreuses. Cela passe par des conditions allégées et spécifiquement mises en place pour les détaillants indépendants comme la livraison gratuite en Europe pour des montants d’achat minimum peu élevés, des paiements à 60 jours et des commandes payées aux marques directement par certaines marketplaces à la livraison, ainsi que de nombreux outils de localisation et de sélection de marques.

Ankorstore a été fondée en novembre 2019 par 4 entrepreneurs français du e-commerce : (de g. à dte) Nicolas Cohen (co-fondateur d'A Little Market), Pierre-Louis Lacoste (ancien country manager d'Etsy), Nicolas d'Audiffret (co-fondateur d'A Little Market) et Mathieu Alengrin (ancien Head ingénieur chez Vestiaire Collective).

Ankorstore, la place de marché française atteint le statut de licorne

Parmi les acteurs du marché, la marketplace B2B Ankorstore, fondée en 2019, vient de faire une levée de fonds de 250 millions d’euros qui lui permet de passer au statut de licorne. Avec une valorisation de 1,75 milliard d’euros, elle réunit aujourd’hui 200 000 commerçants indépendants et comptabilise 2,5 millions de mises en relation entre marques et détaillants et référence 15 000 marques, soit plus d’un million de produits dans diverses catégories. Parmi elles, l’univers de la Maison réunit à lui seul plus de 4600 marques, dont près 1200 marques françaises. "Étymologiquement, un “Anchor Store” est un magasin qui attire les visiteurs, le trafic dans les rues commerçantes. Nous sommes persuadés que demain les “Anchor Store” seront les commerces indépendants qui savent se réinventer et être flexibles à l’inverse des grands magasins ou chaînes. Ankorstore crée un écosystème favorable à tous : commerçants, marques et consommateurs. Ensemble, nous construisons le commerce indépendant de demain", assure Pierre-Louis Lacoste, Co-fondateur et CBO d’Ankorstore.

La place de marché FAIRE réunit 300 000 détaillants à 40 000 marques dans le monde, dont un nombre de marques européennes en constante augmentation. Avec sa récente nouvelle levée de fonds, l'entreprise entend « poursuivre le recrutement de talents et concevoir des outils de pointe qui donneront à nos clients les ressources nécessaires pour rester compétitifs malgré la montée en puissance du e-commerce », déclare Olivier Buffon, Directeur général international de FAIRE.

FAIRE atteint une valorisation de 12,4 milliards de dollars

La plateforme de vente de gros en ligne FAIRE évolue sur des univers similaires, dont celui de la Maison, et vient d’annoncer une levée de fonds de 400 millions de dollars (environ 350 millions d’euros), qui lui permet d’atteindre une valorisation de 12,4 milliards de dollars, soit près de 11 milliards d’euros. "Cette nouvelle levée de fonds va permettre à FAIRE de poursuivre le recrutement de talents et sera utilisée pour concevoir des outils de pointe qui donneront à nos clients les ressources nécessaires pour rester compétitifs malgré la montée en puissance du e-commerce", déclare Olivier Buffon, Directeur général international de FAIRE. La place de marché réunit à ce jour 300 000 détaillants à 40 000 marques dans le monde, dont un nombre de marques européennes en constante augmentation qui permet à la marketplace de proposer 400 000 produits uniques en provenance d’Europe. FAIRE c’est aussi plus de 160 000 commandes entre des entreprises américaines et européennes et plus de 2 millions de connexions entre marques et commerçants.

*Source Insee, GfK, Eurostat

En savoir plus
Comment les marketPlaces consolident l'essor du e-commerce
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.