La marque Suisse V-ZUG affiche ses ambitions industrielles et internationales

La marque Suisse V-ZUG affiche ses ambitions industrielles et internationales

le 16 décembre 2021
Partager sur

La marque d'électroménager suisse V-ZUG affiche de fortes ambitions de développement à l’international, notamment en France où elle est présente depuis 2012. Des ambitions mais aussi des moyens que nous a révélés V-ZUG lors d'une récente visite de ses installations à Zoug. Durant deux jours, Fabrice Briot et Nicolas Le Comte, respectivement Responsable Marketing et Directeur Commercial V-ZUG France, nous ont dévoilé le potentiel industriel et technologique de la marque. Visite guidée à Zoug, canton de l'électroménager premium suisse...  

La marque Suisse V-ZUG affiche ses ambitions industrielles et internationales

Née en Suisse en 1913, l’entreprise familiale est toujours dirigée par la famille Buhofer (la quatrième génération est aux manettes de la société). L’histoire de V-ZUG est intimement liée à celle du canton de Zoug (à proximité de Lucerne et de Zurich). L'entreprise se définit comme une « manufacture à taille humaine animée d’une responsabilité environnementale et sociale ». Au-delà d’importants travaux engagés pour moderniser l’usine, l’entreprise est aussi investie dans des projets immobiliers (hôtels, terrains et transformation de l’ancien site de production, devenu le centre commercial Metalli), ayant notamment pour but de loger les employés du site. L’entreprise détient également une usine de froid en Suisse, à Arbon/St Gallen. V-ZUG est désormais partiellement sorti de la holding Metall Zug (qui a conservé 70% de parts de la société) pour devenir V-ZUG holding, afin de « retrouver la flexibilité et le dynamisme d’une petite société » et ainsi de faciliter le développement international.

Le projet V-ZUG 2033 s'étend bien au-delà de la modernisation de l'outil industriel. Il s'agit d'un ambitieux projet, qui s'étend sur 20 ans et vise à totalement fondre l'usine dans la ville, en construisant aussi des logements, des écoles, des crèches, des lieux pour accueillir des start-ups... Sans perdre de vue les ambitions environnementales de l'entreprise.

L'international pour préserver une production 100% suisse

V-ZUG détenant 48% de parts de marché en Suisse, entre 2009 et 2011, l’entreprise s’est lancée à l’assaut des marchés internationaux, afin de préserver l’emploi à Zoug. En effet, la marque est très connue et très présente sur ses terres, où elle a un positionnement différent : elle est notamment représentée avec des produits moins haut de gamme ainsi que sur le marché du lavage professionnel. « V-ZUG a choisi ce positionnement ultra premium sur les marchés internationaux. V-ZUG a cette connotation en Suisse seulement sur une partie de sa gamme, où la marque est présente du 2ème quartile jusqu’au 5ème. Les produits sont différents, avec des prix différents » explique Nicolas Le Comte, Directeur Commercial France. En maintenant une production en Suisse et en lançant des produits plus « grand public » sur les marchés internationaux, V-ZUG ne serait pas compétitif en termes de tarifs.

De g à d : Fabrice Briot, Responsable Marketing V-ZUG France, Dieter Elmiger, Directeur Général Grande Europe, et Nicolas Le Comte, Directeur Commercial V-ZUG France, nous ont fait découvrir l'outil de production de l'entreprise, son histoire et ses projets.

Forte croissance internationale, notamment en Europe

V-ZUG compte 1200 employés à Zoug et environ 2000 au total. La croissance la plus importante se joue à l’international. L’entreprise réalise un chiffre d’affaires d’environ 600 millions d’euros, dont presque 100 millions à l’export. L’activité en Europe, notamment en France, est en forte hausse et les embauches augmentent en conséquence.
Actuellement, l’entreprise compte plusieurs filiales à l’étranger : en Australie, en Chine (à Shanghaï où V-ZUG fabrique ses propres composants très haut de gamme), à Hong-Kong, à Singapour et en Europe. Elle est également présente sur d’autres marchés via des importateurs locaux (Russie, Ukraine, Turquie, Israël, Liban, Italie).
V-ZUG Europe est basé en Belgique, à Harelbeke (on y trouve l’administration des ventes, les hotlines, le SAV, les services finance et comptabilité, le dépôt de pièces détachées et depuis peu un showroom V-ZUG Studio). V-ZUG Europe gère la distribution des produits en Allemagne, en France (la principauté d’Andorre et de Monaco en dépendent), en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas et pour l’instant en Angleterre (qui disposera de sa propre filiale dédiée dès le début de l’année 2022). La marque est aussi présente en Hollande depuis peu et bientôt en Autriche, dès 2022.
Actuellement, V-ZUG Europe compte environ une quarantaine de personnes - un effectif qui s’étoffe rapidement et a déjà doublé ces 5 dernières années. En termes de logistique, V-ZUG Europe dispose de son propre dépôt à Strasbourg (initialement via l’importateur LSY dont le personnel a été repris par V-ZUG lors du dépôt de bilan). L’entreprise dédouane trois camions par semaine à destination de ce dépôt, depuis lequel les produits sont dispatchés à travers l’Europe.

La nouvelle gamme de fours combinés vapeur Excellence Line place la barre très haut en matière de design, de fonctionnalités et surtout d'ergonomie. En soutien de l'écran tactile en couleur, la molette tactile gravée dans le verre, baptisée Circle Slider, constitue le signe distinctif de cette série. Cet élément particulièrement esthétique s'avère aussi très agréable à manipuler.

En France : des produits premium et des services associés

En France comme ailleurs en Europe, V-ZUG ne commercialise que des appareils premium distribués à travers un réseau de partenaires. La marque y est principalement présente avec des fours (la gamme Excellence Line récemment dévoilée fête d’ailleurs les 20 ans d’expérience de V-ZUG dans le domaine des fours combinés vapeur), des tables de cuisson, des lave-vaisselle et des réfrigérateurs. Alors qu'elle produit également des appareils de lavage (grand public et à usage professionnel), seules quelques références de lave-linge haut de gamme sont proposées en France dans des systèmes de buanderie.
V-ZUG a choisi d’associer la vente de ses appareils à des services exclusifs. Si tous les produits de la marque vendus en France sont accompagnés d’une garantie de 5 ans, à travers V-ZUG Care (mis en place en septembre dernier), les cuisinistes partenaires peuvent proposer des services complémentaires à leurs clients : extension de garantie jusqu’à 10 ans (V-ZUG Care Plus) avec check-up des produits au bout de 5 ans et « mises en service culinaires ». Il s’agit de cours de cuisine dispensés par des chefs au domicile des clients, pour les aider à prendre en main leur appareil V-ZUG.
L’entreprise a effectivement développé la Gourmet Académy, un réseau d’une trentaine de chefs à travers la France, qui proposent des démonstrations culinaires en magasins ainsi que des cours de cuisine et de prise en main à domicile. Les cuisinistes ont également la possibilité d’inviter leurs clients à cuisiner pour découvrir les produits V-ZUG au sein des quatre ateliers culinaires présents à Paris, à Bordeaux, en Andorre et près de Marseille. Dans le cadre de son développement, V-ZUG prévoit de disposer d’une quinzaine de lieux de ce type fin 2022.
Enfin, un showroom V-ZUG Studio Paris en cours de conception ouvrira ses portes en mars 2022, dans le 6ème arrondissement de la capitale. Ce lieu, qui fait partie intégrante de la stratégie de l’entreprise, servira d’espace d’exposition et de démonstration, mais pas de lieu de vente. « Nous avons choisi ce quartier parce que la plupart de nos partenaires y sont installés. Si un consommateur souhaite obtenir plus d’informations sur un produit V-ZUG ou le voir, notre partenaire pourra lui recommander de se rendre au showroom V-ZUG Studio. Le client pourra ainsi s’y rendre facilement. C’est un lieu d’inspiration et d’expérience. Cela donnera aussi un visage à V-ZUG France et en quelque sorte une maison » explique Fabrice Briot, Responsable Marketing V-ZUG France.

Pour développer sa notoriété, la marque compte également sur ses partenariats, notamment avec les Bocuse d’Or, le chef pâtissier Yann Couvreur (et d’autres à venir).

Le projet V-ZUG 2033 prévoit aussi la construction de logements, notamment au sein de la tour Pi, haute de 80 mètres. Il s'agira de la plus haute tour en bois de Suisse. Quant au centre de mobilité (à droite), il abritera 600 places de parking destinés aux véhicules électriques ou autonomes. L'idée est aussi d'anticiper "les usages et besoins de demain".

Projet V-ZUG 2033 : modernisation de l’usine, logements, start-ups…

Les travaux engagés sur le « campus » ont notamment pour objectif de moderniser l’outil de production de V-ZUG, mais pas seulement. Le projet, nommé V-ZUG 2033, qui s’étale sur 20 ans, est pensé avec la ville de Zoug - les investissements, à hauteur de 250 millions d’euros, sont partagés. Il a démarré en 2009, avec la fabrication du bâtiment V-ZUG Gate (qui abrite la R&D, le design et le stock).
Véritable « ville dans la ville », le campus V-ZUG prévoit la construction de logements, dont une tour haute de 80 m, entièrement en bois (Projet Pi), comportant des logements pour les collaborateurs. Des infrastructures comme des écoles et des crèches sortiront aussi de terre. Parmi les projets, citons encore un espace destiné à accueillir des start-ups (Tech Cluster) ainsi qu’un centre de mobilité qui regroupera un parking et des bornes de recharge pour les voitures électriques et futurs véhicules autonomes. Le projet architectural repose sur le gain de surface au sol, en construisant en hauteur. Actuellement, le campus s’étend sur 82 000 m2. À l’issue des travaux, seulement 60% de la surface au sol actuelle sera occupée (celle allouée à la production pure diminuera de 15%).

Le V-ZUG Gate (qui abrite notamment le stock), a été le premier bâtiment nouvelle génération à sortir de terre. Il a été suivi par le hangar Zephyr, inauguré l'année dernière, qui se distingue par sa toiture à redons, sa structure en bois d’épicéa et ses panneaux solaires. Les constructions du campus constituent un véritable défi : structure en béton, piliers par centaines enfoncés jusqu'à 37 mètres dans le sol (sous lequel il y a l'eau du lac)... Le but : construire des bâtiments sécurisés, peu bruyants pour les habitants et efficients sur le plan énergétique.

Doubler la capacité de production et réduire l’empreinte carbone

Car le projet vise aussi à améliorer l’outil de production en le rendant plus moderne et plus efficace. L’objectif consiste à doubler la capacité de production, qui passera de 300 000 à 600 000 produits par an, afin de grossir sur le marché suisse et développer l’export (environ 15% de la production actuellement). Petit à petit, l’usine s’automatise non pas dans le but de réduire le personnel, mais de changer la nature des tâches. L’expertise humaine est notamment essentielle pour maintenir les standards de qualité fixés par V-ZUG (réglage des machines et nombreuses vérifications qualité).
Par ailleurs, depuis 2020, la production de V-ZUG est 100% neutre en CO2 via des programmes de compensation, mais avec le projet 2033, l’entreprise vise à réduire de 50% son empreinte carbone. Les nouveaux bâtiments, à l’instar du Zephyr qui héberge les lignes de production et du Gate qui abrite les stocks, utilisent des panneaux solaires, du bois sourcé localement et des matériaux durables. Faire avancer les travaux tout en maintenant la production, en déplaçant petit à petit l’outil industriel au fil des aménagements, constitue un véritable défi.

Grâce à la modernisation de l'usine, les tâches ont changé. Les employés sont délestés des missions les plus dangereuses ou pénibles. En revanche, l'intervention humaine demeure indispensable, notamment pour contrôler la qualité à de nombreuses étapes de la chaîne de production.

Qualité et durabilité : jusqu’à 600 points de contrôle

Les appareils de cuisson et de lavage sont tous développés (R&D, design) et produits sur place, à Zoug, jusqu’aux composants des cartes électroniques en passant par l’emboutissage des pièces. Une grande partie des moules et outils qui s’intègrent sur les machines sont eux aussi créés sur place (selon les dimensions, jusqu’à environ 2 m). Les matières premières sont stockées au plus près des chaînes de production, sous la forme de rouleaux plutôt que des plaques de taules, afin de limiter les chutes. Les magasins d’outils sont entièrement automatisés ; le déplacement des rouleaux est par exemple géré par un gigantesque treuil capable de tracter jusqu’à 35 tonnes.

L’automatisation des tâches va permettre d’augmenter la productivité et de gagner en flexibilité, mais l’intervention humaine demeure nécessaire sur les tâches de précision et de contrôle de qualité. Lors de notre visite, nous avons pu voir des employés de l’usine passer un long moment à réaliser des réglages sur une machine après un changement de moule (la tolérance est de 0,008 mm).
Au fil de la production, chaque produit subit en moyenne 600 tests avant sa sortie d’usine (entre les contrôles de pièces et de l’appareil finalisé). Les employés réalisent une vérification finale grâce à une sonde baptisée Zug Eye (« l’œil de V-ZUG »).

V-ZUG compte également moderniser son usine de froid d’Arbon/St Gallen. L’entreprise a investi une centaine de millions d’euros dans ce projet, dont les travaux débuteront en janvier 2022. En attendant, rendez-vous a déjà été pris avec V-ZUG pour que nous puissions retourner à Zoug dès que le bâtiment ultra moderne Zephyr 2 sera sorti de terre, afin de voir le nouveau visage du campus.

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.