Pièces détachées : SDS lance une marketplace pour réveiller les stocks dormants

Pièces détachées : SDS lance une marketplace pour réveiller les stocks dormants

le 18 février 2021
Partager sur

Remettre dans le circuit les pièces détachées qui « dorment » dans les stocks des réparateurs, telle est la bonne idée qu’a eue la société SDS. Comment ? En créant une marketplace dédiée et mutualisée, déjà soutenue par Boulanger, à travers sa filiale Solvarea, et l’Ademe, qui a retenu ce projet comme « programme d’avenir ». Les explications avec François-Xavier Desgrippes et Marion Clément, respectivement PDG et Directrice marketing du groupe SDS.  

Pièces détachées : SDS lance une marketplace pour réveiller les stocks dormants

On peut dire que l’idée de cette marketplace est venue d’un constat chiffré, 30 % des pièces détachées commandées par les réparateurs ne sont pas utilisées, et d’une expertise, celle de SDS, société spécialiste de la pièce détachée depuis 45 ans .
Son Pdg, François-Xavier Desgrippes, la présente ainsi : « notre métier c’est d’apporter la pièce détachée là où il y a un besoin. Et notre force c’est d’avoir un vrai stock et une capacité à gérer plus de 1 500 commandes par jour. »
Ajoutez à cela une tendance de fond très forte qui est celle de la réparation et de l’économie circulaire et voilà comment est né le concept d’une marketplace mutualisée, dédiée à la réparation électroménager et alimentée par les stocks dormants présents chez les réparateurs.

 

De l’idée à la concrétisation

L’idée est née il y a 18 mois et consiste à redonner vie aux stocks « dormants » de pièces détachées non utilisées en les remettant en circulation. Les clients de SDS, quelle que soient leurs tailles, envoient en mode dépôt-vente leurs pièces non utilisées qui seront mises à la vente, stockées, codifiées et rendues visibles par SDS. Avec un réel avantage pour les réparateurs explique François-Xavier Desgrippes : « Derrière ce stock dormant, c’est de la trésorerie qui est immobilisée pour tous les acteurs de la réparabilité, modestes ou puissants. En rendant de la liquidité aux propriétaires de ces pièces « dormantes », SDS contribue à améliorer la santé économique de l’écosystème et permet ainsi qu’un maximum d’appareils puissent être réparés et non jetés. »
Il a fallu presqu’un an pour sa mise en place : « nous avons dû développer un programme informatique spécifique, précise François-Xavier Desgrippes, et intégrer dans notre gestion ce que l’on appelle un stock hybride. Parallèlement, nous avons créé un nouvel entrepôt de 2 600 m2 dont une grande partie, 2000 m2, est dédiée à la marketplace.»

Marion Clément, Direcrice Marketing et Relation Client, et François-Xavier Desgrippes, Pdg de SDS

Boulanger en premier utilisateur, l’ADEME en soutien institutionnel

Boulanger, à travers sa filiale Solvarea, a non seulement été le premier utilisateur de la marketplace mais a accompagné son processus de création. La filiale réparation du groupe nordiste (350 techniciens en France) a ainsi confié à SDS le retour de plusieurs milliers de pièces non utilisées lors des interventions. « A travers cette initiative, Boulanger poursuit ses engagements en tant que distributeur responsable" déclare Michael Rogué, Leader Planet Boulanger. "Notre contribution pour une économie circulaire et plus durable n’est que l’illustration d’une démarche historique et d’une vision à long terme, qui s'exprime principalement à travers une multitude de services comme la réparation en magasin ou à domicile, notre offre de pièces détachées. A travers ce partenariat, notre objectif est d’encourager et démocratiser la réparation des équipements électriques et électroniques (EEE). Nous sommes ravis de collaborer avec SDS dans un but commun. »
Le projet porté par SDS bénéficie en plus du soutien de l’ADEME comme « Programme d’avenir » dans le cadre du programme d’innovation i-Nov, catégorie Economie circulaire. Le concours i-Nov est un dispositif de soutien financé par le Programme d’investissements d’avenir (PIA). La nouvelle marketplace bénéficiera ainsi d’un soutien financier qui contribuera aux investissements réalisés.

 

Accompagner toute la filière de la réparation

« Nous ne sommes pas que des stockistes, déclare François-Xavier Desgrippes, nous apportons aussi de la valeur ajoutée ». Une valeur ajoutée essentielle pour cette entreprise girondine bientôt cinquantenaire et qui fait du service une de ses bases. : « notre entreprise est constituée de personnes qui sont dans l’entreprise depuis longtemps, parfois des décennies, et qui connaissent par cœur son fonctionnement, précise Marion Clément, Directrice Marketing et relation client. « Ce savoir-faire nous permet d’accompagner nos clients du début à la fin, et d’améliorer leur expérience avec la digitalisation. Nous avons 5 millions de références donc il fallait concevoir un site internet facile à utiliser pour commander. Et nous avons également un devoir d’information, ce que l‘on fait à travers nos newsletters. Il s’agit ainsi de soutenir les réparateurs de proximité, qui sont des petites structures, en leur permettant de gérer leur quotidien et de fidéliser leurs clients. »
De quoi en effet satisfaire les près de 4 000 clients que compte SDS, et participer avec cette marketplace à la grande aventure de l’économie circulaire qui va fortement marquer la filière de l’électroménager dans les années à venir.

En savoir plus
Indice de réparabilité : un outil pour aider les consommateurs français à choisir des produits plus durables
Comment les stations techniques vivent-elles la mutation de la réparation dans l’électrodomestique ?
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.