Nous nous engageons à atteindre la neutralité carbone complète sur toutes nos opérations d'ici 2030

Pierre Perron -
Pdg Electrolux France

Nous nous engageons à atteindre la neutralité carbone complète sur toutes nos opérations d'ici 2030

le 18 décembre 2020
Partager sur

Alors que le rebond du marché de l’électroménager a été très important en France en Europe, Pierre Perron, Président d’Electrolux France dresse un premier bilan 2020 ainsi que des perpectives sereines pour 2021. Il revient également sur les engagements du groupe suédois en matière de décarbonation de ses activités pour les prochaines décennies.

Nous nous engageons à atteindre la neutralité carbone complète sur toutes nos opérations d'ici 2030
\\\"En 2005, nous avions pris des engagements très précis, notamment en matière de réduction de nos émissions de CO2 avec la volonté de réduire de 70 % nos émissions de gaz à effet de serre et de CO2 d’ici 2020, explique Pierre Perron. Le constat a été établi en 2020 avec 75% de réduction effectués de nos émissions et nous avons diminué de moitié notre consommation d’énergie utilisée, lors de la fabrication de nos produits. Désormais, nous prenons des engagements pour les 30 années à venir\\\".

Neomag. L’année 2020 a été une année exceptionnelle à tous points de vue. Quel premier bilan en tirez-vous au niveau d’Electrolux France ?

Pierre Perron. Ce fut une année en montagnes russes que ce soit en termes d’émotions pour nos équipes qu’en termes d’activité. Mais le bilan est plutôt serein. Après un début d’année très dynamique suivi de deux mois d’arrêt lors du confinement, le marché du gros électroménager a connu un rebond assez exceptionnel qui s’est concrétisé très rapidement en magasins dès le mois de juin. L’amplitude et le taux de transformation nous a tous surpris. Cette croissance à deux chiffres, à ce moment-là, n’a pas seulement concernée le PEM et GEM mais également tout l’équipement de la maison. Cela a démontré combien les consommateurs ont privilégié le confort de leur foyer. Selon nos enquêtes, 98% des consommateurs ont d’ailleurs déclaré ne pas annuler leurs intentions d’investissement, pensés avant la crise. Cette tendance avec une croissance à deux chiffres a perduré jusqu’en octobre.

L’impact de la deuxième période de reconfinement a été un peu moindre. Après le premier confinement, chez Electrolux, nous avions acquis une agilité digitale qui a porté ses fruits. Le comportement omnicanal du consommateur s’est renforcé. Beaucoup de nos clients ont poursuivi leurs achats en utilisant le principe de « Click & Collect » mais aussi d’achat en ligne. Au final, nous pensons que le marché du GEM devrait être étal en fin d’année par rapport l’an dernier, ce qui constitue une performance après deux mois de presque arrêt cette année.
Outre le fait d’avoir la chance d’être sur un secteur d’activité lié au foyer, ce premier bilan confirme aussi les effets du déploiement de nos outils digitaux. Alors qu’Internet pèse 20% des ventes de nos produits en France, nous avons constaté des pics jusqu’à 30 à 35% de ventes on-line
Enfin, il est important en tant que marque, d’être présent aux côtés du consommateur dont les comportements ont évolué. Ce dernier est de plus en plus enclin à s’orienter au près des marques engagées d’un point de vue environnemental mais aussi sur des sujets telles la santé et la sécurité. L’attrait des marques A s’est d’ailleurs renforcé cette année, de par un besoin de confiance de la part du consommateur.

“ Le gros électroménager apporte de plus en plus de nouvelles fonctionnalités et des vraies innovations qui ont du sens. Alors qu’une grande partie du parc de cuisine et d’électroménager reste à changer en France, je reste serein pour 2021. Sous réserve bien sûr, des nouvelles évolutions de la pandémie… ”

Dans ce contexte, quelles sont catégories qui ont le plus performé chez vous ?

Les produits de préparation culinaire et de lavage ont été très dynamiques et marqués par deux types de comportement d’achat. En premier lieu, les achats dits d’urgence. Certains appareils ayant été utilisés de façon plus intensive, sont tombés en panne de façon prématurée comme les lave-linges. On a constaté ainsi que les consommateurs ont été attirés à l’achat, par des fonctionnalités supplémentaires. Par exemple, nous avons eu une croissance très importante de nos lave-linges Perfect Care, dotés de la fonction vapeur. Outre le fait qu’ils soient économiques en protégeant la fibre, la fonction vapeur est aussi choisie pour l’aspect soin et santé.
Deuxième comportement d’achat : la volonté d’améliorer le confort à la maison avec un regain d’intérêt de la cuisine d’autant plus que les consommateurs disposaient de plus de ressources, faute de pouvoir notamment voyager.
Le dynamisme très fort de ce secteur est marqué par le choix vers les fonctionnalités d’accompagnement avec ce qui nous appelons la cuisine assistée. Nous avons ainsi eu une croissance très forte de produits comme les fours vapeur assortis d’une expérience qualitative plus forte et une cuisine plus saine et plus gouteuse tel le four SteamBoost avec assistant Steamfry qui prend le contrôle en utilisant au bon moment la vapeur. Les produits de notre gamme intuitive et ces fonctionnalités qui accentuent la facilité d’utilisation participent au confort de la maison et accompagnent la vie de sédentaire.
Le gros électroménager apporte de plus en plus de nouvelles fonctionnalités et des vraies innovations qui ont du sens. Alors qu’une grande partie du parc de cuisine et d’électroménager reste à changer en France, je reste serein pour 2021. Sous réserve bien sûr, des nouvelles évolutions de la pandémie…

“ La forte demande au niveau mondial crée des turbulences dans la chaine d’approvisionnement, depuis les composants jusqu’aux chaines de production. Cette situation devrait perdurer sur une grande partie de 2021, de par les effets de vagues successives de l’épidémie. ”

Qu’en est-il des ruptures d’approvisionnement que la crise a engendrée dans l’industrie du gros électroménager ? Vont-elles se poursuivre en 2021 ?

Le rebond du marché a été très important en France comme en Europe mais également dans tous les pays concernés par cette période post-première vague d’où en effet une forte demande qui a créé des turbulences dans la chaine d’approvisionnement, depuis les composants jusqu’aux chaines de production.
A l’instar des autres fabricants, nous avons souffert de ces ruptures et il nous arrive ponctuellement de ne pas être en mesure de livrer l’intégralité de nos commandes.
Cette situation devrait perdurer sur une grande partie de 2021, de par les effets de vagues successives de l’épidémie. Nous pensons donc avoir encore des ruptures de produits sur certaines catégories par rapport à une demande à venir qui devrait être encore forte.

“ En 2030, dans le cadre de notre plan « Better Living Programm », nous nous engageons à atteindre la neutralité carbone complète sur toutes nos opérations.
Et nous visons en 2050 la neutralité complète sur l’ensemble de notre chaine de valeur ”

Portée au premier plan par les législateurs, les industriels, les médias, la question du réchauffement climatique et de l’impact environnemental, prend une place prépondérante croissante dans la société et dans l’esprit des consommateurs. Quels sont les objectifs du Groupe Electrolux en la matière ?

L’engagement environnemental d’Electrolux ne date pas de 2019. En 2005, nous avions pris des engagements très précis, notamment en matière de réduction de nos émissions de CO2 avec la volonté de réduire de 70 % nos émissions de gaz à effet de serre et de CO2 d’ici 2020.
Le constat a été établi en 2020 avec 75% de réduction effectués de nos émissions et nous avons diminué de moitié notre consommation d’énergie utilisée, lors de la fabrication de nos produits.
Désormais, nous prenons des engagements pour les 30 années à venir. En 2025, notre objectif est une réduction encore de 80% de nos émissions dans toutes nos opérations, de la production à la logistique.
Surtout, nous visons la réduction de 25% des émissions liés à l’usage de nos produits, ce qui est aussi très important car l’usage de nos produits contribue à 90% des émissions de CO2.
Dans le cadre de notre plan « Better Living Programm », nous nous engageons à atteindre la neutralité carbone complète sur toutes nos opérations en 2030.
Enfin, nous visons en 2050 la neutralité complète sur l’ensemble de notre chaine de valeur dans le cadre du programme des Nations Unis de contribution à la réduction de l’augmentation des températures sur la planète.
Au final,  ces objectifs extrêmement précis en matière environnementale et ces engagements vérifiés de façon scientifique nous font dire qu’Electrolux est aujourd’hui un des groupes les plus éco-responsables.

“ Nous anticipons des tensions sur la disponibilité des produits, à commencer par la partie composants. Comme vous le savez, nous intégrons de plus en plus d’électronique dans nos produits et nous devons faire face à des surcoûts qui impacteront nos activités. ”

Compte-tenu du contexte, à quoi s’attendre pour 2021 en termes d’innovations, de nouveautés et de positionnements prix ?

La demande sera certainement encore très forte en 2021 avec, on l’espère, la reprise de nombreux secteurs d’activité.
Nous anticipons des tensions sur la disponibilité des produits, à commencer par la partie composants. Comme vous le savez, nous intégrons de plus en plus d’électronique dans nos produits et nous devons faire face à des surcoûts qui impacteront nos activités. Sans compter une augmentation des coûts logistiques, que ce soit pour le transport maritime et terrestre.
Il faudra donc s’attendre à des augmentations tarifaires sur un certain nombre de produits.
C’est une situation avec laquelle nous ferons face avec beaucoup de pragmatisme, l’idée étant que plus que jamais, il est important de garder nos sources d’investissements pour accompagner nos clients et nos consommateurs afin de continuer de développer ce marché et créer de la valeur.

La proximité est de plus en plus demandée par les consommateurs. Comment le groupe et sa marque phare se positionnent-ils sur ce sujet ?

Electrolux est par essence un groupe européen : 85 % des produits vendus en France sont produits en Europe. Que ce soit pour les produits professionnels fabriqués en France et les produits grand public, assemblés en Italie, en Allemagne et en Europe de l’Est. Nous sommes donc une des marques les plus proches des consommateurs.
Le positionnement de la marque repose sur 2 piliers : l’expertise en termes d’innovations qui ont du sens et l’identité suédoise que nous allons, de plus en plus, revendiquer autour de trois valeurs propres à nos racines suédoises : le design épuré, le foyer et la protection de l’environnement. Nous allons donc d’autant plus mettre en valeur un positionnement européen avec ces valeurs nordiques à lesquelles les consommateurs français sont particulièrement réceptifs.

“ 85 % des produits vendus en France sont produits en Europe. Que ce soit pour les produits professionnels fabriqués en France et les produits grand public, assemblés en Italie, en Allemagne et en Europe de l’Est. ”

Dernière question, à partir de janvier 2021, Electrolux Home Products France sera fusionnée avec sa société mère Electrolux France. Pourquoi cette décision et qu’est ce que cela change pour vos clients ?

Cette décision est une conséquence logique de celle que nous avons prise en début d’année 2020 d’intégrer opérationnellement les activités du petit électroménager avec celles du gros électroménager. Elle offrira à nos partenaires une plus grande simplification dans les échanges avec le Groupe Electrolux dont les activités commerciales seront regroupées en une seule et même entité légale.

En savoir plus
Darty associe Krups, Electrolux, Magimix et Whirlpool à sa publicité axée sur la simplicité
Electroménager : Electrolux confirme la fin des gaz HFC d’ici 2023
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.