Biens techniques : ce que veut le consommateur lorsqu'il achète un équipement

Biens techniques : ce que veut le consommateur lorsqu'il achète un équipement

le 7 octobre 2020
Partager sur

Mais à quoi sont donc attentifs les Français lorsqu'ils veulent acquérir un téléviseur, un lave-linge, un aspirateur ? Et que pensent-ils de la réparation ? Préférent-ils l'occasion ou le reconditionné ? Le nouveau volet de l’étude La référence des équipements connectés de GfK nous en dit plus sur les nouvelles attentes du consommateur.

Biens techniques : ce que veut le consommateur lorsqu'il achète un équipement

Si vous êtes un tant soi peu attentifs aux tendances liées à l'équipement de la maison, vous aurez remarqué que recyclage, réparation, location, modèles reconditionnés, labels Made in France ou éco-responsables sont des concepts qui vont de plus en plus être visibles, que ce soit dans les media, comme Neomag avec sa nouvelle rubrique Economie circulaire, ou dans la communication des marques...

Et puis, la pandémie que nous subissons actuellement accélère considérablement les changements en termes de comportement d'achats.

C'est pourquoi l'étude réalisée par GFK nous renseigne de manière fort utile sur ces changements. En voici les principaux chiffres et analyses dans l'étude trimestrielle (ici second trimestre 2020) de  La référence des équipements connectés de GfK

array(2) { ["main_picture_caption"]=> string(0) "" ["secondary_image_caption"]=> array(2) { ["a"]=> array(1) { [0]=> string(341) "%C2%AB+Nous+identifions+un+besoin+profond+de+r%C3%A9assurance+de+la+part+des+consommateurs+compte+tenu+des+forts+r%C3%A9sultats+sur+le+manque+d%E2%80%99infos+ou+la+difficult%C3%A9+per%C3%A7ue+pour+r%C3%A9parer+ou+recycler+leurs+%C3%A9quipements+%C3%A9lectroniques+%C2%BB%2C+commente+Cassandra+Viennot%2C+consultante+Consumer+Insights+de+GfK." } ["b"]=> array(1) { [0]=> string(511) "Virginie+Plisson%2C+consultante+Market+Insights+Retail+de+GfK%2C+explique+%C2%AB+1+Fran%C3%A7ais+sur+3+a+d%C3%A9j%C3%A0+achet%C3%A9+un+bien+d%E2%80%99%C3%A9quipement+de+la+maison+d%E2%80%99occasion+ou+en+reconditionn%C3%A9.+Les+15-34+ans+sont+encore+plus+nombreux+%C3%A0+avoir+d%C3%A9j%C3%A0+pratiqu%C3%A9+ces+modes+d%E2%80%99achat.+Avec+une+proportion+montant+%C3%A0+4+individus+sur+10%2C+ils+repr%C3%A9sentent+donc+d%C3%A9j%C3%A0+une+base+solide+de+client%C3%A8le+pour+les+distributeurs+et+les+marques.+%C2%BB" } } }
« Nous identifions un besoin profond de réassurance de la part des consommateurs compte tenu des forts résultats sur le manque d’infos ou la difficulté perçue pour réparer ou recycler leurs équipements électroniques », commente Cassandra Viennot, consultante Consumer Insights de GfK.

Pour la majorité des Français, réparer c'est compliqué


Premiers enseignements : les Français sont prêts à passer à l’acte mais le besoin d’information et de réassurance est extrêmement fort. Les industriels et distributeurs ont de nombreuses opportunités à saisir car labels, occasion et reconditionné représentent un potentiel de revenus et un bénéfice Image / Engagement client importants.

Que ce soit sur un ton pédagogique ou plus récréatif, les acteurs institutionnels investissent régulièrement sur le thème de la gestion des vieux appareils électroniques. Néanmoins, les Français se disent encore mal informés (ou rassurés). Ainsi, 1 Français sur 2 estime ne pas avoir assez d’information sur que faire de ses anciens appareils. Contrairement aux idées reçues, les jeunes ne se sentent pas mieux informés que leurs ainés, le chiffre montant à 58% chez les <25 ans.

Ainsi, 66% des consommateurs trouvent compliqué de réparer ses biens d’équipement de la maison. Il existe néanmoins des variations par types de produits, le smartphone, le PC portable et le lave-linge étant considérés comme plus faciles à réparer, au contraire de la TV, du réfrigérateur ou encore de l’aspirateur. Un "pain point" dont les fabricants et distributeurs doivent prendre compte.

Cependant, les signaux sont au vert et la prise de conscience post-confinement est bien réelle. La majorité des Français se déclarent prêts à plus de responsabilité dans leurs achats de biens techniques. La tendance est solide, d’autant plus que le chiffre est de 60% chez les Tech-lovers, plus enclins à un renouvellement fréquent de leur équipement high-tech.

En termes pratique, les Français identifient immédiatement la réparation (au lieu d’un nouvel achat), l’origine identifiée des produits (fabrication française ou éco-responsable, marque française) comme mode de consommation responsable. En revanche, la location n’entre pas facilement dans les considérations.

 

 

 

array(2) { ["main_picture_caption"]=> string(0) "" ["secondary_image_caption"]=> array(2) { ["a"]=> array(1) { [0]=> string(341) "%C2%AB+Nous+identifions+un+besoin+profond+de+r%C3%A9assurance+de+la+part+des+consommateurs+compte+tenu+des+forts+r%C3%A9sultats+sur+le+manque+d%E2%80%99infos+ou+la+difficult%C3%A9+per%C3%A7ue+pour+r%C3%A9parer+ou+recycler+leurs+%C3%A9quipements+%C3%A9lectroniques+%C2%BB%2C+commente+Cassandra+Viennot%2C+consultante+Consumer+Insights+de+GfK." } ["b"]=> array(1) { [0]=> string(511) "Virginie+Plisson%2C+consultante+Market+Insights+Retail+de+GfK%2C+explique+%C2%AB+1+Fran%C3%A7ais+sur+3+a+d%C3%A9j%C3%A0+achet%C3%A9+un+bien+d%E2%80%99%C3%A9quipement+de+la+maison+d%E2%80%99occasion+ou+en+reconditionn%C3%A9.+Les+15-34+ans+sont+encore+plus+nombreux+%C3%A0+avoir+d%C3%A9j%C3%A0+pratiqu%C3%A9+ces+modes+d%E2%80%99achat.+Avec+une+proportion+montant+%C3%A0+4+individus+sur+10%2C+ils+repr%C3%A9sentent+donc+d%C3%A9j%C3%A0+une+base+solide+de+client%C3%A8le+pour+les+distributeurs+et+les+marques.+%C2%BB" } } }
Virginie Plisson, consultante Market Insights Retail de GfK, explique « 1 Français sur 3 a déjà acheté un bien d’équipement de la maison d’occasion ou en reconditionné. Les 15-34 ans sont encore plus nombreux à avoir déjà pratiqué ces modes d’achat. Avec une proportion montant à 4 individus sur 10, ils représentent donc déjà une base solide de clientèle pour les distributeurs et les marques. »

Les Français s’orientent vers les labels, le reconditionné et l’occasion


Dans la phase de décision d’achat, « les critères d’efficacité énergétique et de garantie réparabilité sont désormais plus importants que le design ou la marque du produit, considérés comme clés par quasi 2/3 des consommateurs quand design et marque ne le sont que par la moitié d’entre eux, précise Aurore Duquesne, consultante Market Insights de GfK. Cet enseignement doit inciter les marques à adapter leur communication : en l’absence d’information claire sur ces critères, le consommateur pourrait reconsidérer sa sélection de Produits initiale ».
Côté labels, l’étiquette Energie est aujourd’hui la plus importante dans le choix final d’un produit avec l’attention de plus de 8 consommateurs sur 10. Suivent le Made in France / Origine locale du produit. Avant même sa sortie, l’indice Réparabilité est fortement crédité, preuve de l’attente de lisibilité et de normes sur ce thème.
En parallèle de l’achat Neuf, des nouveaux marchés émergent. Si l’occasion et le reconditionné sont encore minoritaires, ils représentent un potentiel de clientèle importants. En effet, 
Aujourd’hui, les Français se déclarent légèrement plus enclins à acheter en reconditionné que d’occasion. Au moins 1 acheteur sur 4 l'envisage pour un futur achat de biens techniques. En tête des intentions, se trouvent les consoles de jeux, smartphones et tablettes. Côté circuit, une très large majorité d’intentionnistes privilégient l’achat auprès d’un professionnel, qu’il soit spécialisé du reconditionné/occasion ou GSS, en ligne ou en points de vente.

En savoir plus
92% des Français achètent d'occasion
La réparation comme remède à l’obsolescence culturelle ?
3ème Baromètre du SAV Fnac-Darty : nouveau design et inauguration d’un score de durabilité
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.