Avec les V3 d’Agoraplus et d’Agoserve Agoragroup opère un virage technologique

Avec les V3 d’Agoraplus et d’Agoserve Agoragroup opère un virage technologique

le 1er octobre 2020
Partager sur

Lors d’un récent entretien accordé à Neomag, Emmanuel Benoit, Président d’Agoragroup, expliquait la volonté de cet acteur technologique, placé au coeur du secteur de la réparation des appareils électroménagers, d'en regrouper les acteurs. Développement de partenariats, facilitation de la connexion et des échanges entre tous les acteurs du secteur, qu’il s’agisse de PME ou de grands groupes… Les V3 d’Agoraplus et Agoserve lancées ce mois-ci sont justement conçus pour permettre l’accélération des ces objectifs.

Avec les V3 d’Agoraplus et d’Agoserve Agoragroup opère un virage technologique
Avec le lancement de ces V3, Agora inaugure également un design uniformisé nommé Constellation.

Présent dans 80 pays et comptant plus de 10 0000 utilisateurs, Agoragroup lance en France la troisième version d’Agoraplus, déjà déployée à l’étranger depuis plus d’un an, ainsi que la troisième version de son application Agoserve

Un basculement progressif pour une transition en douceur

Le basculement vers la troisième version d’Agoraplus ne sera pas brutal mais progressif, afin de laisser le temps aux utilisateurs de s’y habituer. Jusqu’au début de l’année 2021, il est donc possible de télécharger la V3 d’Agoraplus tout en conservant la V2 sur son poste de travail, pour une transition en douceur.
L’interface se veut plus fluide pour assurer une navigation plus rapide et plus intuitive. Agora a en effet travaillé à améliorer l’ergonomie et la lisibilité. Par exemple, les utilisateurs trouvent une nouvelle barre de navigation verticale qui contient les catégories, un nouveau panel de recherche ou encore un système de filtres avancés dans toutes les listes.

Se connecter nativement avec les donneurs d’ordres

Quant à la troisième version du logiciel de gestion SAV Agoserve, qui intègre Agoraplus, il sort également en version bêta mi-septembre. La transition vers la V3 s’opérera jusqu’à mi-février 2021. Parmi les améliorations promises, Agoserve permet désormais de se connecter nativement avec les donneurs d’ordres, nottament les constructeurs, la grande distribution et les assureurs. À travers cette évolution, Agoragroup facilite ainsi la mise en relation de tous les acteurs du monde de la réparation, comme nous l’avait expliqué Emmanuel Benoit.

array(2) { ["main_picture_caption"]=> string(112) "Avec+le+lancement+de+ces+V3%2C+Agora+inaugure+%C3%A9galement+un+design+uniformis%C3%A9+nomm%C3%A9+Constellation." ["secondary_image_caption"]=> array(1) { ["c"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } } }

Avoir un workflow productif

Le but est d’apporter à chacun une solution adaptée à ses besoins et d’accélérer la connexion de l’ensemble des acteurs pour finalement faciliter la réparation. « Aujourd’hui l’enjeu est de fédérer l’ensemble des acteurs au-delà des utilisateurs de nos solutions. Nous souhaitons connecter, faciliter et permettre à chaque petite PME ou grand groupe d’avoir un workflow productif » rappelle-t-il à l’occasion du lancement de ces V3. Enfin, parmi les évolutions, Agoragroup précise que le nouveau système de garantie du groupe Seb est désormais inclus dans la V3 d’Agoserve.

Plus d’ergonomie, d’évolutivité et de connectivité

L’arrivée en France de ces V3 est très importante pour le groupe ; elle concrétise le virage technologique entamé il y a plusieurs années. De plus, à travers elles, Agoragroup unifie ses designs, en inaugurant son langage visuel baptisé Constellation. Ce design développé en interne (pour rappel, plus de la moitié des 20 personnes employées par AgoraGroup travaillent à la R&D) est bien loin de se limiter à une évolution esthétique. Ce « design system » permet également « d’amorcer le virage vers de nouvelles évolutions à venir » selon les termes d’Emmanuel Benoit. En effet, il va faciliter l’ergonomie et permettre des évolutions plus faciles et plus rapides. Agoragroup devient ainsi capable de proposer de nouvelles fonctionnalités à un rythme soutenu : environ toutes les six semaines.

En savoir plus
La réparation comme remède à l’obsolescence culturelle ?
Club de la Durabilité : qui sont ces entrepreneurs engagés ?
Pourquoi Ecosystem va devoir jouer un rôle aussi important dans la réparation que dans la collecte et le recyclage
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.