Les Français n'ont jamais autant souhaité investir dans une cuisine intégrée

Les Français n'ont jamais autant souhaité investir dans une cuisine intégrée

le 31 août 2020
Partager sur

Le rebond de la consommation post-confinement l’a montré... Aujourd'hui, une étude menée par le salon Esprit Meuble (édition 2020 confirmée du 5 au 8 décembre à Paris) avec l’IPEA nous en apprend un peu plus : les intentions des consommateurs français pour investir pour réaménager leur habitat sont au plus haut. Et notamment le souhait d’investir dans une cuisine intégrée…

Les Français n'ont jamais autant souhaité investir dans une cuisine intégrée
8% des Français interrogés déclarent leur intention d’investir dans une cuisine intégrée. 6,1% envisagent un achat d'ici la fin d'année. "Un taux d’intention très fort à l’horizon des trois mois qui explique le trafic dense chez les cuisinistes", note Christophe Gazel, Directeur de l'IPEA.

Alors que toute la famille du meuble et de la cuisine s’apprête à se retrouver du 5 au 8 décembre à Paris à l’occasion du salon Esprit Meuble pour présenter ses nouvelles collections, les résultats du dernier Observatoire d’Esprit Meuble et de l’IPEA promettent de véritables opportunités et du business à saisir, pour les marques de l‘habitat. 

Les deux mois de confinement ont en effet incité les Français, enfermés chez eux, à repenser leur intérieur que ce soit, avec l’intention de gros travaux comme d’acquisition de mobilier et de décoration.
Selon cette étude menée auprès de 3 000 ménages représentatifs de la population hexagonale après le confinement, près de 79% des Français souhaitaient ainsi acheter du mobilier après la réouverture des magasins tandis que plus de 81% comptaient effectuer aussi des achats de décoration. Plus globalement, cette période inédite de confinement a donné envie à près de 30% des Français de repenser totalement le réaménagement de leur intérieur.

array(2) { ["main_picture_caption"]=> string(415) "8%25+des+Fran%C3%A7ais+interrog%C3%A9s+d%C3%A9clarent+leur+intention+d%E2%80%99investir+dans+une+cuisine+int%C3%A9gr%C3%A9e.+6%2C1%25+envisagent+un+achat+d%26%23039%3Bici+la+fin+d%26%23039%3Bann%C3%A9e.+%26quot%3BUn+taux+d%E2%80%99intention+tr%C3%A8s+fort+%C3%A0+l%E2%80%99horizon+des+trois+mois+qui+explique+le+trafic+dense+chez+les+cuisinistes%26quot%3B%2C+note+Christophe+Gazel%2C+Directeur+de+l%26%23039%3BIPEA." ["secondary_image_caption"]=> array(1) { ["a"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } } }

30% des Français prêt à investir pour la reconfiguration de leur intérieur

Pour Christophe Gazel, directeur général de l’IPEA, institut de prospective et d’études de l’ameublement, « le logement est devenu un vrai lieu de vie plus que lieu de passage lors du confinement. Après deux mois à vivre en permanence dans leur logement, un tiers des Français souhaite ainsi réaménager leur intérieur afin d’ajuster son organisation. Les magasins de meuble et déco, dès leur réouverture, ont ainsi constaté un bon trafic de visiteurs en recherche d’inspiration et d’acquisition de même que les acteurs de la filière ont constaté une forte croissance des prises de commandes. De quoi conforter les résultats de cette étude présentant un consommateur engagé dans le réaménagement de son intérieur et des opportunités énormes pour la profession. »

A noter, 22% des Français estiment la superficie de leur habitat trop petit et expriment aussi leur besoin d’espaces extérieurs. Les professionnels de l’immobilier ont d’ailleurs noté ces aspirations avec à la clé, « un début de mobilité résidentielle qui constitue en soi un nouvel appel d’air pour les fabricants et distributeurs du meuble, sachant qu’un tiers des achats de mobilier est lié à un déménagement ».
Pour l’heure, le consommateur souhaite optimiser la superficie de son habitat avec des meubles modulaires, personnalisés et confortables. 34% expriment à ce sujet, un manque de solutions de rangement pour mieux organiser leur habitat, le rangement ayant été une occupation majeure lors de ce temps de confinement. Une préoccupation qui doit être aussi prise en compte dans l’espace cuisine.

« La maison est d’ailleurs un lieu pour recevoir selon la population interrogée qui exprime l’envie d’aménager leur intérieur comme le reflet de soi et de l’équilibre de sa famille » souligne Christophe Gazel. Outre la personnalisation de l’habitat, les consommateurs expriment aussi leurs souhaits d’un équipement produit au niveau européen, voire au niveau national, « cette tendance très forte de proximité au niveau régional étant importante pour les artisans et agenceurs ».

L’utilisation quotidienne accrue de la cuisine a incité à rechercher plus d’ergonomie et de confort

Lors de la période du confinement, la cuisine a renforcé son rôle de pièce à vivre et lieu de socialisation, avec pour anecdote néanmoins révélatrice, 25% des personnes interrogées déclarant notamment y écouter de la musique tandis que 9% y faisant du bricolage… Autant dire que les équipements hightech mais aussi des plans de travail résistants propres à une montée en gamme de l’aménagement sont clairement nécessaires au vu de ces usages respectifs.
L’utilisation quotidienne accrue de leur cuisine a incité les consommateurs à rechercher plus d’ergonomie et de confort pour des cuisines adaptées à leur morphologie après avoir constaté les limites de leur agencement. Surtout, « 8% des Français interrogés déclarent leur intention d’investir dans une cuisine intégrée. Un taux d’intention très fort à l’horizon des trois mois qui explique le trafic dense chez les cuisinistes » note Christophe Gazel.
La volonté de sur mesure, de modularité, de confort et de bien-être souhaitée dans l’habitat est à cet égard renforcée au sein de l’espace culinaire de même que le souhait de nouvelles configurations optimisant l’espace sans compter la gestion améliorée de l’éclairage au sein de cette pièce du quotidien.
Le temps du confinement a de plus incité les Français à non seulement réinvestir leur cuisine mais aussi découvrir pour certains le plaisir du fait maison des produits du quotidien. En témoigne le succès des tutos pour réaliser son propre pain et le partage des photos sur les réseaux sociaux. Les Français se sont ainsi réappropriés la fabrication de produits de base comme le pain ou le yaourt. Ces nouvelles envies créatives s’assortissent aujourd’hui du désir de s’équiper de petits et grands électroménagers plus performants ou du moins, plus nombreux.
Les nouvelles résolutions prises durant le confinement autour d’un mode de vie plus responsable s’accompagnent également de la volonté des consommateurs d’un approvisionnement en circuit court, d’aliments frais. Une tendance susceptible de se renforcer et qui exige des solutions adaptées en rangement et en équipements par les acteurs de la cuisine et de l’électroménager.
Au bien-être s’ajoute bien sûr en pleine crise sanitaire l’exigence d’espaces sains, faciles d’entretien et la nécessité renforcée pour les professionnels de proposer des solutions rassurantes et innovante, autour notamment de matériaux naturels et assainissants.
La cuisine lieu de préparation et de convivialité pour recevoir ses amis est au cœur des préoccupations des Français prêt à investir autour de solutions sur mesure. Autant dire que le vent très favorable qui souffle sur l’univers de l’habitat est d’autant plus important pour les cuisinistes comme pour les fabricants d’électroménager qui présenteront au sein d’Esprit Cuisine leurs propositions autour de nouvelles cuisines adaptées aux nouvelles envies du consommateur.

En savoir plus
Le salon Esprit Meuble confirme son édition 2020
Comment la plate-forme digitale Wipoz profite de la reprise des poses de cuisine
Qui est Christian Mennrath, le nouveau Président du SNEC ?
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.