Hypermarchés : la part du non-alimentaire dans les ventes a perdu 8% en 8 ans

Hypermarchés : la part du non-alimentaire dans les ventes a perdu 8% en 8 ans

le 6 mai 2019
Partager sur

Les derniers chiffres communiqués par Nielsen illustrent la nécessité pour la grande distribution alimentaire de trouver un nouveau modèle économique. En effet, la part du non-alimentaire dans le chiffre d'affaires des hypermarchés est passée de 28,02% en 2010 à 20,15% en 2018. En revanche, le non alimentaire ne subit aps la même érosion dans les supermarchés.

revanche, le non alimentaire ne subit aps la même érosion dans les supermarchés.
 

 
On comprend mieux à la lecture de ces chiffres les récentes ouvertures de Darty chez Carrefour ou de Boulanger chez Auchan. En effet, selon Nielsen, le non-alimentaire représentait dans les hypermarchés 21 milliards d’euros en 2010… il ne représente plus que 14,7 milliards d’euros en 2018, soit une baisse de 30% en 8 ans.
Dans le même temps, l’alimentaire (au sens produits de grande consommation : tous les produits alimentaires, mais aussi entretien et hygiène beauté) a gagné 7% de chiffre d’affaires. Mais cette progression n’est pas suffisante pour compenser le fort recul du non-alimentaire : au total le chiffre d’affaires tous produits (ou CATP) a baissé de 3,3% entre 2010 et 2018.

 
Autre conséquence, le non-alimentaire est passé de 28% à 20% du chiffre d’affaires total des hypermarchés. Pour Clémentine Morin, compte-clé chez Nielsen, “le format hypermarché a souffert structurellement, en raison notamment de la fragmentation croissante de la distribution. C’est encore plus marqué sur le non-alimentaire, pour lequel différentes offres de distribution ont proposé des alternatives à l’hypermarché, magasins spécialisés et e-commerce en tête.”

En supermarchés, le non-alimentaire est moins développé mais a réussi à se maintenir
Entre 2010 et 2018, celui-ci est même passéde 5,4 milliards d’euros à 5,6.


Loisirs, maison, textile : un quart voire un tiers de chiffre d’affaires en moins

Dans le détail, les grands ensembles qui composent le non-alimentaire ont subi de fortes baisses en 8 ans dans les hypermarchés. Les loisirs ont le plus baissé (-35% sur la période), subissant le dynamisme des enseignes spécialisées, dans le sport par exemple. Le textile et l’équipement de la maison ont perdu respectivement 23 et 27% de leur chiffre d’affaires.
Au sein des supermarchés, les loisirs ont subi une très légère érosion, mais l’équipement de la maison a connu une belle progression (+9%) notamment lors de la dernière année.

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.