Quelle évolution pour le marché des caves à vin ?

Quelle évolution pour le marché des caves à vin ?

le 19 février 2016
Partager sur

Le groupe Frio, qui possède les marques La Sommelière, Climadiff et Avintage, est très bien placé pour analyser et détecter le potentiel, ainsi que l’évolution, du marché des caves à vin. Le groupe, qui exporte dans 48 pays, détaille les marchés français, européen et émergents. Avec dans l’hexagone, un business qui tend vers le premium…

La cave à vin se vend-elle mieux  sur l’entrée de gamme ou sur le premium ? Pour Richard Guillorel, président du Groupe Frio, il n’y a pas de doute :  « Le marché européen est plus pointu, les Français, les Belges et les Suisses sont attirés par des modèles entre 500 et 800 euros, les Anglais ou les Allemands par des caves à vin entre 800 à 1 200 euros ».

 

Un marché premium porté par les caves de service en Europe

Si la consommation de vin stagne en Europe, elle tend vers le premium. Et c’est de cette analyse que le  Groupe Frio a décidé de miser sur l’innovation. Elle va ainsi proposer  une application smartphone qui permet de gérer le stock de sa cave à vin ou des écrans tactiles intégrés aux portes pour rendre la cave interactive ou une modularité sur mesure. Mais c’est le potentiel de ventes, dopé par un taux d’équipement encore relativement faible, qui selon le groupe  offre de très belles opportunités de croissance. En France, il avoisine 7,2% en 2015 pour un parc de 2 millions d’appareils en France. « Le marché français s’est considérablement démocratisé, la quasi-totalité des achats sont des premières acquisitions et portent sur des caves de service, la clé d’entrée de la cave à vin » détaille Richard Guillorel. Autrefois largement distancées par les caves de vieillissement destinées aux véritables connaisseurs, les caves de service caracolent désormais en tête des ventes et représentent 75% en volume pour 50% de la valeur des caves vendues en France (contre 21% pour les caves de vieillissement et 4% des caves de conservation).

 

La cave à vin séduit la planète

Avec un chiffre d’affaires de 41 millions d’euros dont un quart réalisé à l’export dans près de 48 pays, le groupe a donc une vue d’ensemble sur le marché. Sur les continents comme  l’Asie (+33% de consommation de vin entre 2013 et 2017), l’Afrique (+30% en 2014 et 2018), de nouveaux marchés s’ouvrent. « Il est intéressant d’analyser les comportements de ces pays émergeants. Si les pays européens privilégient des produits haut de gamme, les pays d’Amérique du Sud se caractérisent par une cartographie des caves à vin se situant en entrée de gamme, soit moins de 400 euros. Nous adaptons notre offre en fonction de cette segmentation » explique Richard Guillorel

 

 

 

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.