Qualité et traitement de l’air : de l’oxygène pour la croissance

Qualité et traitement de l’air : de l’oxygène pour la croissance

le 15 janvier 2016
Partager sur

En marge de la COP21, organisée en décembre dernier, s’est tenue la 11e édition des Respirations, le forum qui rassemble toutes les parties prenantes autour de la qualité de l’air. Une édition placée sous le signe de l’innovation et du savoir-faire industriel, deux éléments clés qui font de la qualité de l’air une infrastructure source de croissance.

 

Sandra Nicoletti

 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, seuls 12% des populations respireraient un air de qualité. Un constat effrayant et qui touche en premier lieu les métropoles, dont New Delhi qui s’inscrit comme la ville la plus polluée au monde. L’OMS estime à 7 millions par an le nombre de morts prématurés provoqués par la pollution de l’air en extérieur et dans les environnements clos. C’est plus que les 6 millions de morts dus à la cigarette chaque année. En France, 42000 décès sont liés à la qualité de l’air chaque année, bien plus le nombre de tués sur les routes. « La pollution de l’air n’est pas seulement dangereuse pour la respiration, mais elle a également un impact sur les maladies cardio-vasculaires » précise Carlos Dora, Docteur à l’OMS, lors du forum Les Respirations qui s’est tenu le 23 novembre dernier à Paris. « L’augmentation du nombre de morts liés à la pollution de l’air est en forte augmentation. Tous les secteurs doivent s’impliquer et assurer des décisions économiques responsables. En investissant pour améliorer la qualité de l’air, tout le monde contribuerait à réduire les coûts de santé » ajoute le Docteur. Entre pollution et réchauffement climatique, la qualité de l’air est donc devenue une préoccupation mondiale dont la COP21 se fait actuellement l’écho, pour tenter d’aboutir à un nouvel accord international sur le climat, visant à maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C. Des efforts qui doivent s’appliquer au niveau mondial mais également au niveau des villes, thème de cette 11e édition des Respirations.

 

Mobiliser les villes pour le climat

Responsables politiques ou associatifs, spécialistes de santé, représentants de grandes entreprises et de start-up innovantes, urbanistes et universitaires se sont ainsi retrouvés au forum Les Respirations pour échanger sur la réglementation et les responsabilités ; sur les innovations liées à la qualité de l’air qui constituent un nouveau relai de croissance ; ainsi que sur la qualité de l’air en tant qu’infrastructure à intégrer à tous les échelons de la conception des villes, des transports et de la mobilité, en passant par la construction, les réseaux de données et le bien-être des habitants. « Ce que nous voulions montrer aujourd'hui, à travers les discours, keynotes et tables rondes, c'est que l’économie de l’air passe par l’innovation et le savoir-faire et que la France dispose d’une excellente filière industrielle de la qualité de l'air, capable de conquérir les marchés de la ville durable dans le monde » assure Thomas Kerting, Président des Respirations. Et Mathilde Lorenzi, Déléguée générale d’ajouter : « L’air est un mélange de particules et de gaz, mais il est surtout constitué de data. Nos entrepreneurs talentueux et ces données donneront naissance à de nouveaux modèles d’affaire et services qui nous aideront à bâtir une cité respirable et au service de l’humain. Un des piliers de la French Tech est fait d’air ».

 

Des outils pour adapter les bons comportements

La pollution de l’air, si elle provient de l’extérieur, a également un impact au sein même de nos habitations. Mais nos propres comportements contribuent eux aussi à cette pollution et de nombreuses solutions existent pour améliorer la qualité de l’air respiré et se prémunir face aux dangers.

 

Plume Labs, la start-up qui aide à respirer

Son application mobile Air Report, disponible gratuitement sur iPhone et Android, et ses capteurs d’exposition personnelle à la pollution, permettent aux particuliers de suivre leur exposition et de prévoir à l’avance l’évolution de la pollution afin de mieux s’en protéger. Est-ce le bon moment pour aller courir ? A quelle heure me promener au parc avec mes enfants ? Grâce à l’appli Plume Air Report, l’utilisateur est informé du niveau de pollution en temps réel, mais aussi de sa courbe d’évolution dans les prochaines heures ? L’appli conseille alors le meilleur moment pour effectuer une activité extérieure sans se surexposer.

 

 

 

 

 

 

Contrôler et maîtriser la qualité de l’air chez soi grâce à Air Naturel

Souvent méconnus et mésestimés, les problèmes liés à la pollution de l’air intérieur sont pourtant bien réels. Air Naturel en a fait sa raison d’être et propose de nombreuses solutions pour purifier, traiter, aérer, ventiler, chauffer, climatiser ou tout simplement parfumer l’air intérieur. Parmi les dernières nouveautés, le BlueAir Aware, un capteur d’air qui permet de contrôler la qualité de l’air dans un environnement clos. Relié en Wifi, il délivre avec précisions le taux de particules fines, les composés organiques volatiles, le taux de CO2 et également la température et le taux d’humidité de la pièce sur un Smartphone via une application pour iPhone et Android. Le Blueair Aware sera disponible en avril 2016 au prix conseillé de 249€.

          

 

 

 

O2Chair d’Innovzen, le compagnon d’une vie plus saine

 

Spécialisé dans le secteur du bien-être, de la santé et du sport, Innovzen utilise la technologie et le coaching pour améliorer la santé des personnes. Le déséquilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et les soucis quotidiens peuvent générer du stress, des troubles du sommeil, souvent à l’origine de nombreuses maladies. Pour atteindre une relaxation maximale et donc une meilleure gestion du stress grâce à une respiration consciente, lente et profonde, Innovzen a développé un concept novateur : O2Chair, le premier fauteuil de relaxation au monde. La tablette intégrée ou un Smartphone guident l’utilisateur afin de réapprendre les réflexes et mécanismes basiques de la respiration, pour une oxygénation optimale et une meilleure gestion du stress.

 

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.