Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article
Derniers Entretiens
Fondateur et dirigeant d'EZI
Fondateur et Dirigeant du Groupe Ubaldi
Chef de Groupe Produits Cuisine Electrolux France
PDG de Schneider Consumer Group
Directeur de Division Sharp Home Appliances France

Fabrice Filleur

Directeur Général Euronics France

« Si rien ne change, le commerce indépendant va disparaître »

Nous avons rencontré Fabrice Filleur, Directeur Général d’Euronics France, lors de la convention de printemps qui s’est déroulée les 28 et 29 mars à Eurodisney. Pour lui, le commerce associé doit se remettre en question pour reconquérir des parts de marché. Il explique en détails comment Euronics a entrepris sa mutation et compte dans les cinq années devenir l’un des acteurs majeurs de la distribution spécialisée de l’électrodomestique.

 

Propos recueillis par Philippe Michel

 

Neomag : Avant d’évoquer l’actualité d’Euronics, vous souhaitiez apporter des précisions quant à la situation du commerce associé, que vous jugez aujourd’hui critique…
Fabrice Filleur : Je vais vous donner quelques chiffres d’abord, ceux de GFK. Nous sommes sur un marché global qui a fini 2009 à –0,64%, et les groupements d’achats et indépendants ont chuté de 6,18%. Euronics est à – 0,96%. Le circuit des indépendants est le seul circuit qui a perdu des parts de marché en 2009. Et ça continue en 2010 sur les deux  premiers mois, avec un écart qui s’accentue. Notre  Président Hubert Fabien a hier soir cité deux chiffres sur cette période : un marché à + 2,5% et les indépendants à – 8,75%. Nos adhérents sont eux à  + 2,7%. Il y a un vrai problème. Si on lit les propos tenus par certains groupements dans la presse, on a l’impression que tout va bien. Ce n’est pas vrai, les indépendants sont en train de disparaitre.

"Le commerce associé et indépendant est aujourd’hui à 15% de parts de marché contre 25% il y a quelques années."

Tant que certains grossistes masqueront les faits, qu’ils communiqueront de faux chiffres sur le nombre exact de leurs magasins, la réalité sera masquée. Je vais prendre un exemple. Les contrats de distribution sélective des fabricants sont censés protéger le commerce dit physique ? Oui sauf que certains fabricants ne veulent plus transiter par certaines plateformes car ils ne maitrisent par les sorties de celles-ci. Cela veut dire que les indépendants qui appartiennent à une enseigne qui se livre à ces pratiques rejetées par les fabricants seront privés de ces lignes de produits exclusives censées leur apporter de la marge. Est-ce leur rendre service ?
Le commerce associé et indépendant est aujourd’hui à 15% de parts de marché contre 25% il y a quelques années. Internet est aujourd’hui à 10%, soit seulement 5% de moins.


Neomag : C’est une question que vous pourriez soulever au sein de l’Union des groupements de l’électrodomestique et du multimedia. Allez-vous réintégrer l’Ugem ?

Fabrice Filleur : C’est possible. Mais si nous revenons, c’est avec un programme clair et des débats pour faire avancer les choses. Nous sommes d’ailleurs en discussion à ce sujet avec son nouveau Président, Pierre Thuillier.


Neomag : Et pour Euronics, comment s’est déroulée l’année 2009 ?
Fabrice Filleur :Nous gagnons des parts de marché en micro-informatique, en image et en son par rapport au commerce associé Mais nous perdons des parts de marché, tous circuits confondus, en Pem et nous restons stables en Gem. Le solde net correspond à une perte de 9 magasins mais nous gagnons en surface totale, avec 89 000 m2 aujourd'hui.
La filiale de négoce Logitec est en recul de 6% ce qui correspond à un désengagement dans la téléphonie mobile et une offre insuffisante pour suivre les demandes en micro et en pem, ce qui sera corrigé en 2010. Cela passera par un partenariat avec Phone House. Des corners ou des bornes seront déployés dans nos magasins qui profiteront ainsi de l’attractivité de cette enseigne et auront la possibilité de commercialiser toutes les offres de téléphonie mobile.
Malgré cela, nous jugeons que les résultats du groupement sont excellents. Les négociations internationales et nationales avec Boulanger ont permis de redistribuer plus de 2 millions d’euros aux adhérents en fin d’année.


Neomag : Pensez-vous que l'année 2010 sera meilleure ?
Fabrice Filleur :
Le chiffre d’affaires de Logitec devrait progresser de 6% à surface comparable et de 15% en toutes surfaces. Le premier trimestre nous conforte dans ces prévisions et je peux vous dire que mars a été exceptionnel. Les magasins ont pour objectif d’accroître de 5% leur CA/m2 et nos animateurs réseau vont s’atteler auprès de chaque adhérent pour fixer les plans d’amélioration.
Nous ouvrirons cette année  plus de 20 nouveaux points de vente, avec pourquoi pas l’ambition d’en ouvrir 30. Les mois d’avril et de mai verront l’ouverture de 3 Gitem et 4 Euronics, soit entre 2600 et 3500 m2 de surface de vente.

 

"Dans les magasins, le taux de la vente de services atteint en moyenne 3% du CA avec des pointes à 10% pour les meilleurs"


Neomag : Quels développements selon vous peuvent amener du chiffre d’affaires supplémentaire ?
Fabrice Filleur :
La vente de services est un axe important du développement de la rentabilité des points de vente. Nous avons multiplié par trois notre chiffre d’affaires sur deux ans et nous pensons que celui-ci peut encore être multiplié par 6. Dans les magasins, le taux atteint en moyenne 3% du CA avec des pointes à 10% pour les meilleurs.
Nous avons également testé dans les magasins Euronics et dans quelques Gitem le remodeling accessoires qui a engendré un doublement du chiffre d’affaires, voire triplement sur certains points de vente. Ce chantier sera accentué dans tous les magasins volontaires, avec le lancement d’un concept de cross-merchandising, une technique présente dans les hypers et les GSS mais jusque là inutilisée par le commerce indépendant. Nous allons, au second semestre, lancer une palette complète de nouveaux produits d’assurances afin de rester dans le marché et d’accentuer nos ventes sur ce type de produits.


Neomag : Quelle est votre position sur le e-commerce ?
Fabrice Filleur :
A la demande unanime du conseil d’administration d’Euronics France, nous allons renforcer notre démarche multicanale en recrutant un responsale e-commerce. Une nouvelle démarche sera enclenchée cette année afin de permettre à tous les consommateurs d’acheter par et sur nos sites internet.
Dans les magasins, nous allons mettre en place des bornes interactives avec des extensions de gammes, où l’achat direct sera possible. C’est une façon pour nos adhérents d’élargir le choix produit et de se positionner face à Internet.

Neomag : Allez-vous reconduire votre présence à la télévision ?
Fabrice Filleur :Les programmes courts intitulés le « progrès en question » ont renforcé la notion de modernité liée à notre enseigne. Nous avons eu plus de 120 millions de contacts. C’est pourquoi sur les quatre derniers mois de l’année,  l’opération sera reconduite avec 60 nouveaux films.

 

"Nous allons lancer une marque propre internationale"

Neomag : Vous êtes donc optimistes quant à l’avenir de votre groupement ?

Fabrice Filleur : En trois ans, c’est un véritable changement qui a été opéré. Nous n’avons plus les mêmes horizons, la même stratégie. Un changement radical pour un groupement d’indépendants qui hier était focalisé sur lui-même, pour aujourd’hui l’être sur le marché. L’apport de la culture intégrée commence à se faire sentir. Un groupement qui ne se résigne pas et qui s’appuie sur un plan d’action à 5 ans, initié en 2009. Nos deux comités d’enseigne, Gitem et Euronics, travaillent sans relache pour moderniser nos concepts, améliorer la productivité de nos magasins et renforcer chaque enseigne sur son propre créneau.
L’arrivée et la consolidation de Boulanger dans nos chiffres internationaux place aujourd’hui la France au troisième rang, sur les 28 pays intégrés que compte Euronics International. Notre voix nous permet de profiter au mieux de cette structure tant sur les choix fournisseurs que sur les choix produits. Je vous annonce d’ailleurs que la France lancera cette année le projet de marque propre internationale au sein de la structure.

 

En savoir plus
Réorganisation et communication pour Euronics 22/01/2010

place_holder
place_holder
place_holder