Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Enseignes

Ma Garantie 5 ans, le distributeur engagé qui veut « garantir et réparer pour ne plus jeter »

Alors que la loi prévoit l’affichage d’indices de réparabilité et de durabilité pour les produits électriques et électroniques, ces sujets sont plus que jamais au cœur des préoccupations. Si certains grands distributeurs ont très clairement réorienté leur stratégie sur ce sujet, des acteurs de plus petite taille s’y sont positionné dès leur création. C’est le cas de Ma Garantie 5 ans. Né en 2016, ce distributeur indépendant affiche dès aujourd’hui son propre indice de durabilité. 

Alexandra Bellamy

Le constat est simple : pour préserver la planète, il faut consommer mieux, en choisissant des appareils fiables, durables et réparables – ce qui est valable aussi bien pour l’électronique que l’électroménager. Encore faut-il donner aux consommateurs les clés pour identifier de tels produits. C’est l’enjeu de l’indice de réparabilité en cours d’élaboration, dont la loi prévoit l’affichage dès janvier 2021 ; il sera suivi par un indice de durabilité qui devrait voir le jour en 2024. 

Certains distributeurs n’ont pas attendu et ont déjà mis en place des stratégies pour valoriser les appareils les plus respectueux de l’environnement. C’est le cas de Ma Garantie 5 ans, qui depuis ses débuts en 2016, s’engage en faveur des appareils électroménagers les plus durables.

 

Des produits systématiquement garantis 5 ans

Le nom du site donne une idée assez précise du choix de ce distributeur d’électroménager : tous les produits vendus sont systématiquement accompagnés de 5 ans de garantie. En l’occurrence, il ne s’agit pas d’une extension, principe contre lequel s’élève d’ailleurs l’entreprise. Le site s’applique à proposer des produits strictement sélectionnés, à des prix attractifs comprenant une garantie de 5 ans et la livraison gratuite partout en France. Ma Garantie 5 ans se présente comme la « première plateforme e-commerce à promouvoir une consommation durable dans l’univers de l’équipement de la maison ». Les trois fondateurs, Benoit Delporte, Abdel Benkhedidja et Jean-Thomas Paradowski ont élaboré le concept dans l’idée de vendre différemment, de « garantir et réparer pour ne plus jeter ». 

 

Un catalogue d’appareils triés sur le volet

Le modèle économique de Ma Garantie 5 ans est basé sur le choix d’appareils électroménagers triés sur le volet. Le catalogue comprend environ 2 800 produits actuellement, une offre restreinte d’appareils et de marques sélectionnés comme étant les plus durables. D’ailleurs, l’une des exigences est que la durée de disponibilité des pièces détachées soit d’au moins 5 ans, faute de quoi le produit n’est pas référencé. 

Tous les ans, les marques non sélectionnées sont réanalysées pour vérifier si elles ont amélioré la conception de leurs produits. 

Et pour les nouvelles marques ou celles pour lesquelles on ne dispose pas de données ? Après une enquête (avis consommateurs, recherches, discussions…), si la marque correspond aux valeurs véhiculées par Ma Garantie 5 ans, elle est proposée sur le site « en test » pendant deux ans. Pendant cette période, si le taux de panne se montre anormalement élevé, la marque sort du catalogue. 

Le business model de Ma Garantie 5 ans repose en grande partie sur cette sélection stricte : « on peut exister parce que par rapport au marché, les produits que nous sélectionnons tombent moins en panne. On est capable de modéliser les taux de panne, donc d’anticiper les coûts. C’est un choix qui nous coupe aussi d’une partie des produits d’entrée de gamme entre Q1 et Q2 » explique Benoît Delporte, CEO et co-fondateur. 

 

Sur quoi est basé l’indice de durabilité de Ma Garantie 5 ans ?

Pour choisir les produits les plus durables, l’entreprise a élaboré une méthode, qu’elle a décidé de partager avec ses clients sous la forme d’un indice de durabilité. « Dans notre consommation, nous essayons (NDLR : les trois fondateurs) au quotidien de limiter notre impact carbone. Cela nous a amené à réfléchir sur la durée de vie de l’électroménager ; c’est ainsi qu’est né Ma Garantie 5 ans. Et en faisant notre sélection de produits, nous disposions déjà de critères ; la sélection était déjà matricée. Il était dommage de ne pas partager notre savoir-faire et des informations comme les taux de panne. C’est pour cela que nous avons lancé l’indice de durabilité » raconte Benoît Delporte. Ma Garantie 5 ans fait d’ailleurs partie du groupe de travail en charge d’élaborer l’indice de réparabilité prévu par la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire. La société a également rejoint Le Club de la Durabilité, un groupe d’entrepreneurs engagés propulsé par l’association HOP (halte à l’obsolescence programmée). 

Basé sur plus de 65 000 ventes, l’indice se présente sous la forme d’une note sur 100 points – plus elle est élevée, plus le produit est durable. Pour qu’un appareil entre au catalogue, son indice de durabilité doit au moins atteindre 80 points. L’indice de durabilité est élaboré selon quatre critères : 

- le taux de panne par marque et catégorie de produits, à partir des deux premières années de vie (selon une base de données tenue par le site, liée aux interventions SAV). Le site est encore jeune, mais au fil du temps, sa base de données deviendra de plus en plus pertinente, 

- la « note des experts », à savoir l’indice de fiabilité d’UFC Que Choisir

- la disponibilité des pièces détachées - à partir de 5 ans, puisque seuls ces produits sont référencés chez Ma Garantie 5 ans

- les informations concernant la durée de vie des produits, recueillies auprès des consommateurs qui renouvellent leur appareil, grâce à un questionnaire. Ma Garantie 5 ans précise que seuls sont pris en compte les produits renouvelés suite à une panne (non pour d’autres raisons comme un déménagement, la volonté d’acheter un nouvel appareil pour ses caractéristiques comme un lave-linge de plus grande capacité…).

 

Un SAV assuré par SFG…

Pour assurer le SAV, Ma Garantie 5 ans travaille avec la Société Française de Garantie qui fédère un réseau de 1 000 réparateurs locaux répartis dans toute la France. « Lorsque le client contacte le SAV par téléphone, il est pris en charge en 5 minutes en moyenne. Un tiers de pannes sont traitées par téléphone car elles sont souvent liées à un mauvais usage, un défaut d’entretien ou à un manque de lecture de la notice. Pour les pannes qui nécessitent une intervention, le temps moyen pour obtenir un rendez-vous est de 48 à 72 h, avec des différences entre Paris et la province » explique Benoît Delporte. 

 

…et des partenariats avec Murfy et Spareka 

Au-delà des 5 années de garantie, en cas de panne, Ma Garantie 5 ans a noué un partenariat avec Murfy, vers lequel ses clients sont redirigés. Depuis peu, un nouveau partenariat a également été mis en place avec Spareka. Le site de Ma Garantie 5 ans affiche ainsi un module de recherche qui permet au consommateur d’établir un diagnostic et d’acheter des pièces détachées s’il souhaite réparer lui-même son appareil tombé en panne. 

 

De grandes ambitions de développement

À court terme, Ma Garantie 5 ans entend faire évoluer son indice de durabilité, par exemple lorsque certaines marques - comme Miele est en train de le faire - étendent encore la durée de disponibilité des pièces détachées, établissant ainsi de nouveaux standards. De même, lorsque l’indice de réparabilité verra le jour, ce critère y sera intégré. 

Parmi ses ambitions de développement, Ma Garantie 5 ans affiche aussi sa volonté d’ouvrir des points de vente physiques en plus de la vente online. Actuellement, Ma Garantie 5 ans analyse 10 catégories de produits : les lave-linge, les lave-vaisselle, les sèche-linge, les réfrigérateurs, les tables de cuisson, les pianos de cuisson, les fours, les hottes aspirantes, les caves à vin et les micro-ondes. Mais l’entreprise espère jouer un rôle encore plus grand dans la promotion des produits durables, qui s’étendrait bien au-delà de l’électroménager. Ma Garantie 5 ans souhaiterait devenir le site de référence des produits durables. « Notre ambition est d’être capable d’identifier des produits durables sur différentes typologies. On le fait avec l’électroménager, mais cela peut être appliqué à la literie, au meuble, au bricolage, aux arts de la table et même idéalement en dépassant l’idée de garantie 5 ans. Car la durabilité n’a pas de chiffre… Et il existe des marques durables qui construisent des produits qui durent bien plus que cela » explique Benoît Delporte. 

 

En savoir plus

Fabriquer, consommer, jeter : la fin d’un modèle ? 28/11/2019

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder