Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Flash infos

Le CdCF regrette les déclarations de la Ministre de la Transition écologique mettant en garde les Français contre « une frénésie de consommation »…

Alors que la Black Week a démarré, le  Conseil du Commerce de France regrette les propos d’Elisabeth Borne, Ministre de la Transition écologique et solidaire appelant à refreiner « une frénésie de consommation ». 

 "L'an dernier, le Black Friday c'était un million de colis livrés dans Paris. On ne peut pas appeler à faire baisser les émissions de gaz à effet de serre et, en même temps, appeler à une frénésie de consommation" déclare Elisabeth Borne sur BFM.

Pour le Conseil du Commerce de France, « cette opération promotionnelle arrivée récemment en France a tout de suite trouvé son public. De très nombreux acteurs du commerce se la sont appropriée avec succès et l’ont adaptée aux attentes des consommateurs français. Les pouvoirs publics devraient s’en réjouir plutôt que de le déplorer, car tout ce qui relance et porte la consommation est bon pour le commerce, et donc pour l’économie française. 

Utiliser le mot de frénésie c’est laisser penser que les consommateurs ne sont pas des citoyens engagés et responsables. Plusieurs enquêtes démontrent le contraire : 67 % des Français ont déjà changé leurs pratiques au quotidien pour réduire l’impact de leur consommation, selon le dernier baromètre Greenflex Ademe de la consommation responsable. Le poids de la transition écologique ne peut pas reposer sur les seules épaules des citoyens, mais sur une action commune de tous les acteurs de la société ; entreprises et État compris ». 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder