Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Communiquer

Magasins : 5 raisons pour faire du marketing local (et digital)

Avec la désaffection progressive des enseignes, et des consommateurs, pour le dépliant papier, les magasins doivent adapter leur communication locale pour générer du trafic.  Uberall GmbH, spécialiste du marketing local, nous livre les 5 raisons, et les 5 clés, pour comprendre et adapter sa communication de proximité. Et se faire connaître en ligne du consommateur proche de sa zone de chalandise...

 

1. Votre visibilité sur Google est limitée


Pour saisir les raisons pour lesquelles les consommateurs recherchent en ligne, où ils achètent et pourquoi, comparez simplement les profils des entreprises qui prospèrent en ligne et celles qui n’y parviennent pas.
Lorsqu’un consommateur tape “café à proximité”, “restaurant chinois le plus proche” ou “centre commercial à Part-Dieu”, on lui présente une liste d’établissements ainsi que la note obtenue par ces derniers. Il voit alors s’afficher 3 résultats, présentés en tête sous la forme d’un menu déroulant “plus de résultats” pour plus d’options. Selon une enquête menée par
Moz, une appétence pour le local 3-pack apparaît clairement (44%), à l’inverse du bouton “plus de résultats” qui n’obtient que 8% des clics. En d’autres termes, si vous n’apparaissez pas sur le podium, vos chances d’atteindre le plus grand nombre seront fortement restreintes.

2. Votre profil d’établissement est inexact ou inexistant


L’inexactitude d’un profil web peut être extrêmement nocif pour une entreprise. Il a notamment été démontré que 3 clients sur 10 ayant expérimenté des données erronées sont définitivement perdus. De plus, près de l’intégralité des commerces échouent à mettre à jour correctement les horaires d’ouverture spéciales. Une étude Uberall menée auprès de 800 entreprises internationales a démontré que seules 7 d’entre elles avaient pensé à mettre à jour leurs horaires pour les jours fériés - soit moins d’1%.

3. Votre e-réputation vous porte préjudice


Dans le cadre du 2018 Local Search Ranking Factors Survey, 66% des marketers ont identifié les profils Google My Business et les avis en ligne comme étant les deux facteurs fondamentaux influençant la réputation des commerces locaux. Si vos profils fournissent des informations erronées, horaires ou contact, la probabilité de décevoir les consommateurs sera grande, celle qu’ils laissent un avis négatif et vous fassent perdre de futurs clients également.
Mais les avis en ligne ne sont pas uniquement importants pour le classement local, ils apportent également une indication aux consommateurs sur la fiabilité de votre enseigne. Dans un sondage Uberall mené auprès de 1000 consommateurs, 45% ont affirmé qu’ils ont laissé un avis à la suite d’un achat, 34% d’entre eux n’ayant pas reçu de réponse ont par la suite boycotté l’enseigne. Et bien qu’offrir des produits ou services soit la première étape pour générer des avis positifs, la modération de ces derniers peut aussi vous permettre de convertir un avis négatif en avis positif.
D’après une étude du fournisseur de logiciel CRM RightNow, 1 consommateur sur 4 ayant posté une critique négative finit par poster un avis positif lorsqu’il reçoit un une réponse de l’enseigne, et 34% finissent même par supprimer leur commentaire.


4. Votre publicité payante ne génère aucun ROI


Vous essayez tant bien que mal d’atteindre des prospects qualifiés grâce à des publicités payantes mais n’obtenez pas l’effet escompté ? TechnologyAdvice a découvert que 79% des internautes ne regardent que rarement les ads payantes, tandis que 90% des clics n’aboutissent ni à un achat, ni même à la soumission de coordonnées. Ce faible engagement s’expliquerait en grande partie par le manque de pertinence des publicités proposées.
La difficulté des publicitaires n’est donc pas la publicité en elle-même, mais plutôt le bien-fondé de celle-ci. Pour assurer la pertinence de vos campagnes et attirer davantage de prospects qualifiés dans vos points de vente, n’hésitez pas à collecter les données de vos campagnes de marketing local et d’ads géo-ciblées.
Utilisé correctement, le marketing local place votre commerce sous le feu des projecteurs et vous rend visible au moment où votre potentielle clientèle locale s’apprête à acheter. Alors si vos dépenses publicitaires ne parviennent pas à attirer les bons prospects à votre porte, la solution réside peut-être tout simplement dans l’implémentation de publicité géolocalisée dans votre stratégie SEO organique local.

5. L’augmentation des recherches vocales et de proximité nécessite un
changement de ciblage


Google a publié une introspection sur les nouvelles habitudes des consommateurs. On en retiendra que 9 consommateurs sur 10 effectuent une recherche en ligne sur leur smartphone sans idée claire de la marque sur laquelle ils jetteront leur dévolu. En d’autres termes, en concentrant vos efforts sur l’optimisation des informations de votre commerce, vous lui permettez d’être vu et choisi par 90% des consommateurs.
En outre, l’utilisation croissante des requêtes vocales et de proximité nécessite de repenser son marketing de contenu. Les requêtes sont davantage conversationnelles car utilisées à des fins bien plus spécifiques.
Selon
Google, 1 recherche mobile sur 5 est effectuée par la voix. Parallèlement, le perfectionnement des technologies de reconnaissance vocale promet une augmentation exponentielle de leur usage et deviendra certainement, et dans un futur proche, une étape inévitable du parcours d’achat.


En conclusion, les consommateurs utilisent de plus en plus la recherche en ligne comme un moyen de trouver ce dont ils ont besoin dans l’instant. Les commerces qui prennent cette nouvelle tendance en considération seront alors plus à même d’atteindre leur groupe cible au bon moment. Le marketing local est donc un générateur de ventes dont le ROI n’est plus à prouver, et le nombre d'entreprises redoublant leurs efforts dans ce domaine ne cesse d’augmenter.
 

 

 

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder