Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Décryptage

Le vendredi fou peut-il être « Black » et « Green » à la fois ?

D’un côté le mouvement des « gilets jaunes » qui réclament plus de pouvoir d’achat pour consommer davantage. De l’autre des associations, dont en tête le réseau ENVIE, qui, à l’occasion de l’hyper-médiatisation du Back Friday cette année, prônent pour un « Green Friday » et une consommation  plus responsable. Paradoxal ? Non, juste le reflet d'une société en pleine mutation... 

Importé en France par Amazon, le « Black Friday » connait en 2018 son heure de gloire. Mais dans le même temps, revers de la médaille, il devient le symbole de l’hyperconsommation. Pour le réseau Envie « les citoyens sont incités à consommer plus que ce qui leur est utile, et assouvissent ce qui est devenu un besoin compulsif. Ce comportement implique des surproductions de biens manufacturés voraces en ressources, souvent non renouvelables (tels que les métaux rares), et polluantes. Par ailleurs, cette course aux prix bas et autres réductions en trompe l’oeil, est une incitation au moins disant social. Au-delà de la lutte ponctuelle contre le Black Friday, il s’agit de questionner la surconsommation, et de permettre aux citoyens de réfléchir à leurs modes de vie et de consommation ».

 

Sensibiliser à la surconsommation chaque dernier vendredi du mois ?

C’est donc la raison pour laquelle le réseau Envie a lancé en 2017, le « Green Friday » qui ne vise pas à la culpabilisation des consommateurs mais plutôt à leur responsabilisation, en faisant appel à leur libre arbitre d’acteurs-consommateurs.

Altermundi, Dreamact, Envie, Ethiquable, Emmaüs et le Réseau des Acteurs du Réemploi (REFER) et les entreprises participant à l’opération ne proposent pas de réductions à leurs clients le jour du Black Friday et s’engagent à reverser 15% de leur chiffre d’affaires de la journée au profit de HOP (Association de lutte contre l’obsolescence programmée) et d’autres acteurs engagés. CVe jour là, des associations du mouvement organisent dans toute la France des événements et happenings de sensibilisation à la consommation responsable. L’idée est qu’à terme, le dernier vendredi de chaque mois soit appelé à devenir un rendez-vous marquant de la sensibilisation à la lutte contre l’hyperconsommation. 

Quel sera l’avenir de ce tout jeune « Green Driday » ? Nul ne peux le dire aujourd’hui ? Il est tout de même amusant de noter que ce « Green Friday » a été initié par le réseau Envie, dont le développement a été fortement soutenu par Darty. Darty, également une des enseignes parmis les plus actives du « Black Friday »…

 

place_holder
place_holder
place_holder