Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

SAV

Electroménager : quels sont les appareils les plus réparés en Ile-de-France ?

Menée par SOS Accessoire, un site spécialisé dans la vente en ligne de pièces détachées, cette étude dévoile les trois appareils les plus réparés en Ile-de-France. Elle détaille les raisons pour lesquelles ces appareils tombent plus souvent en panne, et les spécificités de cette région urbanisée qui réunit près de 20% de la population française.

Le lave-linge, la hotte et l’aspirateur sont les trois appareils les plus réparés et entretenus en Ile-de-France (en France, le lave-vaisselle occupe la 3ème place)

Quelle que soit la région, le lave-linge est l’appareil le plus réparé car c’est celui qui est le plus répandu : 96,4% de ménages en sont équipés*. Très sollicité, il est, en outre, souvent, peu ou mal entretenu.

Occupant la seconde place des classements national et francilien, la hotte est, quant à elle,  constituée de davantage de « consommables » (filtres, ampoules). Il est donc logique que les changements de pièces détachées soient plus fréquents.

 

Pourquoi trouve t-on les aspirateurs à la troisième place en Ile-de-France ?

Tout comme la hotte, les aspirateurs sont composés de « consommables » qui peuvent se remplacer facilement. Autre cause possible de panne, l’aspiration de contenus déconseillés (plâtre, sciures et autres particules fines) pouvant endommager le moteur de l’appareil.

Egalement, les pannes fréquentes des aspirateurs peuvent s’expliquer par la présence d’animaux de compagnie qui évoluent au sein même des foyers. En effet, leur présence est plus répandue à l’intérieur des espaces de vie en milieu urbain qu’à la campagne ! Le problème vient d’ailleurs plus généralement d’un accessoire que de l’appareil lui-même : changement de sacs, filtres, brosses, etc.

Autre paramètre important : en Ile-De-France, les foyers semblent sur-équipés en aspirateurs (2 appareils) par rapport à la moyenne nationale (1 appareil). Ajouter à cela des Franciliens disposant de revenus plus importants, et donc possédant des aspirateurs dotés d’une technicité accrue - engendrant donc des pannes électroniques plus nombreuses - et l’explication est toute trouvée.

 

Des appareils peu compliqués et peu chers à réparer

Côté technique, le niveau de difficulté de la réparation d’un lave-linge dépend de la pièce à changer. Pour les pannes les plus courantes (filtre de vidange bouché, problème de vidange lié à une mauvaise installation du système d’évacuation, objet coincé dans le tambour), la réparation reste assez simple et peu onéreuse (à titre d’exemple, le filtre de la pompe de vidange coûte environ 12€). La difficulté augmente lorsque la panne concerne la partie électronique, de plus en plus présente dans ces appareils.

Concernant la hotte, ce n’est pas un appareil particulièrement difficile à entretenir. La majorité des interventions sur cet appareil ne sont pas des réparations mais de la maintenance (changement filtres / ampoules). Tout comme les aspirateurs. Les changements de pièces pour ces appareils coûtent entre 5 et 30 € selon la pièce.

 

Et les 3 appareils les moins réparés par les Franciliens ?

L’aspirateur à main, l’épilateur et la bouilloire sont les trois appareils les moins réparés en Ile-de-France. « L’aspirateur à main, l’épilateur et la bouilloire ne sont pas réparés par leurs propriétaires car ils coûtent peu cher à l’achat  Les utilisateurs préfèrent donc en racheter et jeter les défectueux.  C’est dommage car réparer est une façon de protéger l’environnement ! » explique Olivier De Montlivault, CEO de SOS Accessoire. « Par ailleurs, souvent délaissé, l’aspirateur à main est considéré comme un appareil « gadget » pas très efficace et très fragile. Il n’est donc pas forcément beaucoup utilisé et racheté lorsqu’il tombe en panne, » 

 

La région Francilienne plus touchée que la moyenne nationale

Enfin, la région parisienne est une région où l’eau est très calcaire. Ceci explique en partie pourquoi les appareils électroménagers – fonctionnant avec de l’eau (lave-linges, bouilloires, cafetières etc.) - tombent plus rapidement en panne dans cette région.

Par ailleurs, les pannes surviennent davantage au Printemps : la concentration des déménagements durant cette saison pourrait en partie expliquer ce phénomène. En effet, certains appareils tolèrent mal d’être transportés dans de mauvaises conditions (c’est notamment le cas des réfrigérateurs). Le traditionnel ménage de printemps et l’utilisation plus intensive de certains appareils peuvent également être une cause de panne.

 

*source : GIFAM / SOS Accessoire

place_holder
place_holder
place_holder