Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Etude

Les nouveaux marchés de la High Tech peuvent mieux faire

Enceintes et assistants vocaux, mobilité électrique, drones, smartphones reconditionnés… Si ces nouveaux marchés de la High Tech n’ont pas de secrets pour la population geek, cela reste beaucoup plus compliqué au niveau du mass market. Les taux d’équipement et la notoriété y sont encore à développer, selon la dernière étude REC de GfK (Référence des Equipements Connectés) réalisée auprès des consommateurs. Analyse des freins et des potentiels.

Les nouveaux marchés en biens techniques représentent un potentiel intéressant pour les marques, explique-t-on chez GfK : nouvelle source de revenus, opportunité de montée en gamme, attraction de nouvelles cibles consommateurs… Ces derniers mois ont montré une activité importante, que ce soit en nombre de sortie ou moyens de communication déployés.

Si les consommateurs français réagissent plutôt positivement à l’arrivé de ces nouveaux produits, on constate des variations de la notoriété notables d’un produit à l’autre. Ainsi, en un an seulement, les enceintes connectées avec assistant vocal sont déjà connues par 61% des consomateurs français. A l’inverse, malgré son déploiement sur le marché français depuis plus longtemps,  la mobilité électrique n’est clairement identifiée que par 1 consommateur sur 2 (52%). Et plus d’un quart des personnes interrogées n’en a jamais entendu parler...

 

Comment passer la vague de la hype ?

« Toutes les catégories de produit souffrent pour l’instant d’une même faible conversion de l’intérêt à l’achat, selon Matthieu Cortesse, Market Insights Director. Si les smartphones reconditionnés affichent les plus fortes intentions d’achat (13% de consommateurs favorables), les trottinettes électriques et autres produits « smart mobilité » convainquent moins de 10% des interviewés. Pour passer la vague de hype, il faut que fabricants et distributeurs améliorent la présentation des produits, pour convertir les consommateur grâce à des expériences fortes, en magasin comme en ligne. »

 

Enceintes connectées : les 35-49 ans en ligne de mire

L’étude révèle cependant que les enceintes connectées disposent de la proportion d’indécis et early adopters élevée (34% des consommateurs connaissant le produit) et donc, d’un potentiel de ventes à transformer intéressant pour les marques et distributeurs. Avec plus de 500 000 pièces vendues (hors ventes directes) un an après leur arrivée en France, les assistants vocaux sont au centre de toutes les attentions.

Les produits ont vite trouvé leur public, notamment par une satisfaction des possesseurs élevée (2/3 des possesseurs totalement satisfaits) et des promesses produit tenues. Parmi les critères d’achat les plus importants, la pertinence de la reconnaissance vocale arrive en première position pour 1 interviewé sur 2. Suivent la facilité d’utilisation (44%) et la qualité sonore du produit (42%) analyse l’étude REC de GfK. Côté public, le cœur de cible des fabricants et distributeurs d’assistants vocaux se situent sur les 35-49 ans. En effet, ce sont les consommateurs les plus enclins à s’équiper dans les mois à venir.

Une première année d’existence réussie et une déferlante annoncée sur la fin d’année ? Possible. Cependant, les acteurs du marché devront aussi répondre aux réticences exprimées par les consommateurs. En effet, l’intrusion dans la vie privée reste un frein majeur à l’achat pour 28% des personnes interrogées.

 

Drones : oui mais pourquoi faire ?

Avec 400 000 drones grand public vendus en 2017, ce marché des a marqué le pas l’an dernier, en stagnation par rapport à l’année précédente. Sur le premier semestre 2018, il affiche une légère croissance (+ 2% en volume). Mais les consommateurs semblent plus difficiles à convaincre pour passer à l’achat. Selon l’étude REC, seul 5% des personnes interrogées déclarent vouloir acheter un drone dans les mois à venir, avec peu de variation selon les tranches d’âge. Le frein à l’achat majeur est l’absence d’usage clairement identifié, l’impression de « gadget » donnée par le produit. Comment, dès lors, répondre aux attentes des consommateurs ?

Pour Fabien Gulluni, Consultant Market Insights Consumer Electronics chez GfK, si les motivations à l’achat sont avant tout ludiques, plus de 50% des intentionnistes attendent une caméra de haute qualité. Les autres caractéristiques clés sont une forte autonomie de vol et des fonctions d’assistance au pilotage / vol facilité. Il faudra donc rassurer et assurer les consommateurs sur des points pour convertir les intentions en achat. »

 

Les circuits spécialisés en tête

Pour les distributeurs, ces nouveaux marchés représentent une opportunité de renouvellement de l’offre. Et selon l’étude, ce sont aujourd’hui essentiellement les GSS qui l’ont intégrée. «Sur ce point, les consommateurs citent en priorité les circuits spécialisés (magasins mais également e-shop) quel que soit le produit, et ce même pour la mobilité électrique, indique Mylène Lecarpentier, Experte Sales & Retail chez GfK. Viennent ensuite les grands sites e-commerce généralistes. Les autres circuits doivent fournir des efforts, de mise en scène de leur rayon et de communication s’ils souhaitent attirer les acheteurs de ces biens techniques 2.0 ». 

  

En savoir plus 

IFA 2018 : les assistants vocaux dopent le marché mondial de l' Audio 29/08/2018 

place_holder
place_holder
place_holder