Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Stratégie

Téléviseurs Philips : TP Vision revoit sa logistique et son SAV

Présentées courant février à Bruxelles à la presse et à la distribution les nouvelles gammes de téléviseurs de Philips devraient arriver en magasin en avril en temps et en heure pour l’Euro 2016. Car depuis le 1er février, TP Vision a remis à plat son organisation logistique. Et a aussi revu son SAV…

 

 

 

Pénalisé l’année dernière par des sorties de produits tardives, Philips a malgré tout réussi à tirer son épingle du jeu en dépit des difficultés. Fin 2015, la marque était numéro trois en volume sur le marché français des téléviseurs. Pour 2016, TP Vision en charge de la marque, compte faire mieux. L’entreprise est encore en quête de rentabilité, et compte bien atteindre ce seuil cette année. Pour réussir, après avoir rationalisé son offre (on est passé de 100 références pour la France à 40 en moins de deux ans), elle vient de réaliser au 1er février 2016 deux changements importants. 

 

Logistique : un centre au Pays-Bas plus proche qu’en République Tchèque

Auparavant TP Vision s'appuyait sur un centre de distribution basée à Dreux. Cela a bien fonctionné pendant longtemps. Puis cela a été jugé assez coûteux. La logistique avait donc été basculée sur la république tchèque. Or, aujourd’hui les camions de livraison livrent la grande distribution, avec des rendez-vous à heures fixes par des tranches horaires très serrés. de 30 minutes. Un camion qui parcourt 1 500 km doit parfois faire face à des impondérables, il peut ne pas arriver à l’heure et être refusé. 

Autre problématique, celle des plus petits clients. n’ayant pas forcément une assise financière leur permettant de faire du stockage... Pour ne pas pénaliser aussi ces clients là une solution plus rapide a donc été préférée. Aujourd'hui a été mis en place un centre de distribution basé à Venlo au sud des Pays-Bas. Un centre déjà utilisé depuis plusieurs années pour les moniteurs Philips distribuées en France.

Le recours à ce centre pour la logistique des téléviseurs Philips va donc permettre de livrer en deux ou trois jours là où une semaine était nécessaire auparavant. Cela devrait permettre à TP Vision de se remettre au niveau d’une concurrence qui était meilleure sur ce point là. 

 

SAV : retour au partenariat avec SBE

Il y a deux ans, TP vision avait également basculé son SAV sur un prestataire espagnol en charge de la question au niveau européen. Cette entreprise devait s'occuper de tout ce qui touche à la réparation des produits. L'idée était que la centralisation, le fait de regrouper plusieurs pays ensembles, améliorerait les choses en terme de coûts. Mais les résultats ont été pas mal mitigés... Si cela a été positif en terme de rationalisation, cela ne l’a pas été par conte en terme de résultat général car d'autres surcoûts ont été générés. Aujourd'hui l’entreprise revient donc en arrière de manière très pragmatique.

En 2016, TP Vision va donc travailler à nouveau avec SBE, société avec laquelle Philips avait travaillé auparavant de longues années. "Au-delà du fait d'avoir de bons produits, il est très important pour nous d'avoir également une qualité de service digne de la marque Philips", souligne François Caroff, Directeur Marketing de TP Vision France. Car aujourd’hui, rappelons que selon la nouvelle loi, si une marque n’est pas capable de réparer un produit dans un délai de 21 jours, le consommateur est en droit de demander l'échange ou le remboursement de ce produit… À partir du moment où la marque n'a pas un prestataire qui assure de manière optimale l'intervention la réparation, elle se retrouve financièrement devoir couvrir des coûts bien plus important. "Échanger un produit qui a trois ou quatre ans, connaissant l’érosion de prix qui frappe notre marché, cela peut coûter extrêmement cher, économiquement et écologiquement, ajoute François Caroff ". 

 

place_holder
place_holder
place_holder