Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Stratégie

GoPro en quête d’un nouveau souffle

Les services seront-ils la bouée de sauvetage de GoPro ? Confronté à une baisse de ses ventes, Nicholas Woodman, le patron fondateur vient d’annoncer le rachat de Splice et Replay (développée par la start-up française Stupeflix), deux applications mobiles d’édition et de montage vidéo.

 

Voilà plusieurs mois déjà que le parcours jusque-là impeccable de l’inventeur du concept "d’Action Cam" lancé il y a un peu plus de 10 ans (en 2004), devient de plus en plus semé d’embûches… Face à une explosion de la concurrence (répliques de la part des grandes marques mais aussi abondance de modèles no-names biens moins chers), GoPro a notamment dû revoir à la baisse les prix de ses nouveaux modèles sur la fin d’année 2015.

 

 

Résultat : le CA de ce quatrième trimestre a plongé de 31% et des pertes ont été enregistrées alors que GoPro était bénéficiaire un an plus tôt à la même période. L'entreprise, qui a annoncé en début d’année une réduction de ses effectifs, mise donc sur de nouveaux leviers de croissance tels que les Services pour trouver un nouvel élan. Cela suffira-t-il ? Il est clair que les belles années de domination sans partage de la marque sur un marché qu'elle a créé sont derrière elle. A l'avenir, GoPro va certainement devoir élargir son offre et se positionner sur les nouveaux relais de croissance de la vidéo outdoor que sont les drônes mais aussi les cameras 360°.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder