Conçue et produite en France, notre cave à vin réellement connectée est une première mondiale

Didier Grychta -
Président Groupe Frio

Conçue et produite en France, notre cave à vin réellement connectée est une première mondiale

le 2 juin 2021
Partager sur

Sous sa marque grand public La Sommelière, le groupe français Frio, spécialiste des caves à vin, vient de lancer sa cave connectée ECELLAR185, présentée comme « la première vraie cave connectée » du marché. Neomag profite de ce lancement pour faire le point avec Didier Grychta, Président du Groupe Frio, sur l’activité de l’entreprise (65 salariés, 53 M€ de CA), ses positions sur le marché de la cave à vin et ses ambitions.

Conçue et produite en France, notre cave à vin réellement connectée est une première mondiale
Didier Grychta, Président du Groupe Frio.

Neomag. Avant d’évoquer votre actualité produit, pourriez-vous revenir sur les activités et la structure du groupe Frio ?

Didier Grychta. Le Groupe Frio est une entreprise française basée à Arnage dans la Sarthe (à côté du Mans), spécialisée dans le froid et dont le cœur de métier est la cave à vin, que nous commercialisons au travers de différentes marques : La Sommelière, Climadiff, Avintage, Le Cellier et Provintech. Nous commercialisons également du froid domestique et professionnel sous la marque Frigelux, du froid médical avec Medifroid et du traitement de l’air sous la marque Climadiff.
Une autre activité importante pour nous est le service après-vente via notre filiale InterfroidServices qui gère pour moitié le SAV des marques du Groupe et pour l’autre moitié est prestataire national pour des marques prestigieuses qui nous confient la responsabilité de leur SAV.

“ Il y a 20 ans, ce marché était à plus de 90% professionnel, aujourd’hui c’est le grand public qui représente près de 90% du marché. ”

Grâce à vos différentes marques, vous couvrez donc l’intégralité du spectre de la cave à vin, en vous adressant aussi bien aux professionnels qu’au grand public ?

Depuis sa création, le groupe a connu une très forte croissance en contribuant au développement du marché de la cave à vin. Il y a 20 ans, ce marché était à plus de 90% professionnel, aujourd’hui c’est le grand public qui représente près de 90% du marché. Nous avons réalisé cette croissance avec notre marque historique La Sommelière mais aussi par croissance externe avec le rachat en 2013 de Climadiff et Avintage. Cette acquisition a fait de nous le leader incontesté de la cave à vin en France et en Europe, notamment grâce à une vraie complémentarité géographique. En 2017, nous avons intégré Provintech, spécialiste de la cave à vin sur-mesure, véritable artisanat d’exception qui nous permet de couvrir le plus large spectre possible sur la cave à vin, de 200 € pour une petite cave de chambrage jusqu’à 300 K€ pour une cave sur-mesure. Provintech équipe des restaurants étoilés prestigieux, des particuliers fortunés et conçoit des réalisations qui sont de véritables œuvres d’art comme récemment pour La Mamounia à Marrakech ou les paquebots Ponant.

Cette largeur de gamme (plus de 100 modèles à travers nos différentes marques) nous confère une position unique et fait de nous un véritable spécialiste de la cave ; elle nous permet d’accorder à nos produits un souci du détail que n’ont pas la plupart de nos concurrents généralistes et d’innover régulièrement. L’ECELLAR185, première vraie cave connectée, en est l’illustration parfaite.

Comment s’organisent les équipes en charge du marketing et du commerce ?

Chaque marque ou groupe de marque a une Direction Commerciale et un marketing spécifique. Laurent Baron est le Directeur Commercial pour La Sommelière et Frigelux ; Stéphane Guegan est Directeur Commercial Cliamdiff/Avintage ; Nicolas Basson est le Directeur de Provintech et François Lerouge a en charge la structure Medifroid.
Chaque marque a son identité et développe ses propres gammes : La Sommelière couvre un large spectre moyen/haut de gamme, Climadiff est le spécialiste historique des caves de vieillissement quand Avintage est dédié en grande partie aux cuisinistes avec l’une des plus larges gammes de caves à vin encastrables-intégrables.
Le groupe compte 65 salariés motivés et passionnés. 40% d’entre eux sont actionnaires de l’entreprise depuis 1 an.

“ Avec nos marques grand public et professionnelles, nous cumulons plus de 40% de parts de marché en France et près de 25% en Europe. ”

Quel est le bilan de l’année 2020 et quelles sont vos positions actuelles sur le marché de la cave à vin en France et en Europe ?

En 2020, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 53 millions d’euros, dont près de 35% à l’export. Nous avons progressé et pris des parts de marché en caves à vin. Le marché grand public s’est bien comporté et continue de progresser, porté par l’orientation des dépenses des ménages vers l’équipement de la maison. Seul le marché professionnel a souffert avec la fermeture des CHR.
Avec nos marques grand public et professionnelles, nous cumulons plus de 40% de parts de marché en France et près de 25% en Europe, ce qui fait de nous le n°1 sur le marché de la cave à vin. Avec cette véritable innovation qu’est la cave connectée, nous sommes persuadés de pouvoir consolider encore nos positions tant en France qu’à l’export. Nous sommes donc résolument optimistes.

“ Certains ont développé des applications pour la gestion des registres de cave, mais cela ne rend pas pour autant leurs caves connectées. Notre solution ne réside pas juste dans l’application mais dans les clayettes connectées... ”

Pourquoi avoir développé une cave connectée ? Était-ce une attente des consommateurs ?

Cette innovation part du constat que tous les amateurs de vin rencontrent le même problème : au-delà d’une centaine de bouteilles, ils ne savent plus quels vins ils possèdent dans leur cave. Ils tiennent généralement un registre de cave sur papier ou sur un fichier Excel. Quand on achète des bouteilles, il est facile de les enregistrer, mais lors d’un dîner, quand on reçoit des invités et qu’on sort plusieurs bouteilles, on oublie souvent de les noter. Certains concurrents ont développé des applications pour la gestion des registres de cave, mais cela ne rend pas pour autant leurs caves connectées. Nous avons souhaité aller beaucoup plus loin et faire en sorte que tous les flux d’entrées et de sorties soient mesurés automatiquement et restitués dans notre application Vinotag. De cette manière, les stocks sont toujours à jour. Notre solution ne réside pas juste dans l’application mais dans les clayettes connectées de la cave. Pour développer la partie technologique et connectée, nous nous sommes appuyés sur l’expertise d’Eolane, spécialiste français de l’ingénierie. 

De plus, quand on ne sait pas vraiment de quelles bouteilles on dispose, il est difficile de savoir quel vin boire au bon moment. On peut donc laisser vieillir trop longtemps certains vins. L’ECELLAR185 apporte aussi une solution à ce problème, puisqu’il est possible de recevoir des alertes via l’application quand les vins stockés atteignent leur apogée. Cette première cave connectée est conçue et fabriquée en France.

Conçue et produite en France, notre cave à vin réellement connectée est une première mondiale

Sur la tranche des clayettes, des icônes lumineuses permettent de retrouver une bouteille en un clin d’œil.  

Quelles sont les capacités industrielles du Groupe Frio et quels sont les sites de fabrication de vos caves ?

Le groupe conçoit tous ses produits et noue historiquement des partenariats industriels pour la production. Avec Provintech, nous avons démarré la fabrication de caves en Seine et Marne et passons à une autre étape avec l’ECELLAR185 qui est aussi fabriquée en France sur deux sites, Angers et Saint-Saturnin. Si l’on résume, on peut dire que :
• jusqu’à 1000 € (prix public) la plupart de nos caves sont fabriquées en Chine sur la base de partenariats industriels et sous le contrôle de notre équipe locale ;
• de 1000 à 3000 €, nos caves sont fabriquées en Europe, principalement au Portugal ;
• à plus de 3000 €, nous fabriquons en France.
Nous pouvons encore croître fortement avec ce modèle, nous n’avons pas de problème de capacité de production même si nous subissons comme beaucoup actuellement les tensions sur les matières premières et les composants.

En savoir plus
Electroménager, qui sont les vendeurs (euses) du 21ème siècle ?
Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.