Fnac Darty : 400 millions d'euros de CA perdu mais 900 millions en trésorerie

Fnac Darty : 400 millions d'euros de CA perdu mais 900 millions en trésorerie

le 19 juin 2020
Partager sur

Pour Fnac Darty, même si les ventes e-commerce ont triplé, la période de confinement aura entrainé au total, une perte d’environ 400 millions d’euros. 1 million de nouveaux clients identifiés ont été gagnés via le on-line. Depuis la réouverture des magasins le 11 mai, la croissance du chiffre d’affaires à magasins constants est de +10%. Le groupe qui dispose de 900 M€ de liquidités, suite notamment au PGE, reste très attentif à sa situation de trésorerie, va ajuster ses dépenses d’investissement 2020 tout en indiquant préserver les projets prioritaires autour du e-commerce, de la digitalisation et des services.

 

Dans le sillage de la reprise des ouvertures, pour Fnac Darty, c’est aussi la reprise du développement… Le 18 juin, le groupe ouvre juste au dessus de son magasin historique de la Madeleine à Paris, un Darty Cuisine en « stand alone ». Juste a coté de l’entrée du Leroy Merlin et en face de l’épicerie de luxe Hédiard en pleine rénovation. La boutique de 80 m2 dans laquelle officient deux concepteurs vendeurs présente 3 modèles de cuisine sur-mesure mais aussi tous les services  de l'enseigne (prise de rendez-vous sur-mesure via Internet, Click & Collect : point « eco-collecte »…)

«Nous nous sommes transformés en pure-players en quelques jours », déclare Enrique Martinez, Directeur Général de Fnac Darty, en présentant les premières estimations des impacts de la crise du COVID-19. En effet, rien que sur le mois d’avril, période centrale du confinement, les ventes e-commerce ont quasiment triplé par rapport à 2019. Le groupe a enregistré 1 million de nouveaux clients sur la période, et plus de 4 millions de transactions sur ses sites. Et pendant la période les livraisons à domicile ont été multipliées par quatre.

À fin mai 2020, le chiffre d’affaires affiche une baisse de -14,4% en données publiées et de -16,4% en données comparables à 2 211M€. Le chiffre d’affaires Groupe d’avril s’est établit à 233M€, en retrait de -51,4% en données publiées et de – 52,0% en données comparables. Cette baisse résulte de la fermeture de l’ensemble du parc magasins, toutefois atténuée par une forte croissance du e-commerce. Le chiffre d’affaires Groupe de mai atteint 487M€, en hausse de + 0,5% en données publiées et en légère baisse de -1,3% en données comparables, en dépit de la fermeture totale du parc magasins jusqu’au 11 mai et tiré par la bonne performance des magasins après la réouverture et la poursuite d’un niveau de ventes e-commerce élevé sur l’ensemble du mois.

Par zone géographique et à données comparables, la zone France-Suisse affiche une baisse de –16,5% de ses ventes à fin mai, dont une baisse de –53,6% en avril et une hausse de +2,1% en mai. La Péninsule Ibérique enregistre un chiffre d’affaires en retrait de –23,2% à fin mai, dont -51,5% en avril et -36,6% en mai, du fait de la fermeture du réseau physique en Espagne qui s’est poursuivie sur tout le mois. Enfin, la zone Belgique- Luxembourg affiche une baisse de ses ventes de –7,6% à fin mai, dont –37,1% en avril et une hausse sensible des ventes de +5,2% en mai 2020 par rapport à 2019.
D’un point de vue opérationnel, le dirigeant de Fnac Darty rappelle que la crise du COVID-19 s’est déroulée en deux phases distinctes. 

 

1 million de nouveaux clients identifiés

Phase 1 : le confinement . Alors que la quasi-totalité des magasins du groupe a été fermée à partir du 15 mars, soit environ 80% du chiffre d’affaires normatif, Fnac Darty affiche une résistance de son chiffre d’affaires, grâce à ses plateformes digitales qui affichent une hausse des ventes de +160% sur la période par rapport à 2019.

Selon Enrique Martinez, cette performance résulte de la forte notoriété des marques Fnac Darty, de la qualité d’exécution opérationnelle mais aussi de la politique de stockage ciblé de marchandises, et de la robustesse des plateformes digitales et logistiques de Fnac Darty. Le Groupe a ainsi multiplié par 4 les livraisons à domicile sur la période. En parallèle, la base de clients fidèles, a continué de se renforcer avec 1 million de nouveaux clients identifiés et 120 000 nouveaux adhérents Fnac+ sur la période. Enfin, la qualité du référencement des sites e-commerce a permis d’engendrer une hausse significative du trafic spontané ; le Groupe a ainsi enregistré plus de 100 millions de visiteurs uniques pendant la période, avec un taux de conversion en hausse significative. Enfin, fidèle à ses valeurs historiques Fnac Darty a assuré la continuité des activités de services après-vente à domicile, malgré les difficultés rencontrées dans un contexte de crise sans précédent.

Par catégorie de produits, les ventes sur la période ont affiché un fort dynamisme principalement des Produits Techniques tirés par l’Informatique et le Gaming, avec des gains de part de marché significatifs, mais également du Gros Electroménager. Le Petit Electroménager a affiché un bon dynamisme des catégories Équipements de cuisine à partir de la seconde moitié de la période de confinement. En revanche, les segments Prises de vue, Téléphonie et Télévision ont enregistré une forte baisse de leurs ventes. Le Livre et les services ont également été très pénalisés, ces segments étant particulièrement liés au trafic magasins physiques.

 

Reprise : un panier moyen élevé malgré des baisses de trafic

L’ensemble du parc de magasins du groupe Fnac Darty a été fermé du 15 mars au 11 mai 2020. Dès la fin des mesures de confinement imposées par les gouvernements, le Groupe a procédé à la réouverture progressive de ses magasins. La quasi-totalité des magasins en France, en Suisse et en Belgique a ré-ouvert dès la semaine du 11 mai et la totalité des magasins au Portugal a ré-ouvert à partir du 15 mai. En Espagne, la réouverture des magasins a été très progressive tout au long du mois et s’est achevée début juin. En France, la seconde quinzaine du mois de mai a été pénalisée par le maintien en France de la fermeture des centres commerciaux d’une superficie supérieure à 40 000 m2.
La reprise est jugée encourageante, avec une croissance de + 10% de son chiffre d’affaires magasins constants du 11 mai au 31 mai 2020, portée par un taux de conversion et un panier moyen élevés malgré des baisses de trafic matérielles. L’indice de satisfaction clients (NPS) est en hausse de 5 points depuis la réouverture, montrant ainsi la qualité de l’expérience magasins déployée rapidement.

En mai, le dynamisme des segments Informatique et Gaming s’est poursuivi. Fnac Darty indique également une solide performance du Gros Electroménager et de la Mobilité Urbaine, liée à un effet de rattrapage post fermetures des magasins. Les segments de la Téléphonie et de la Télévision, en repli pendant le confinement, affichent une progression de leurs performances depuis la réouverture des magasins. À l’inverse, le segment du Livre reste en fort retrait.

 

A fin mai 2020, la liquidité disponible était supérieure à 900 M€

La crise du COVID-19 devrait avoir un impact négatif matériel sur le résultat opérationnel courant du premier semestre, du fait d’une perte de chiffre d’affaires estimée à environ 400M€, d’une baisse matérielle du taux de marge brute avec un effet mix produits et services défavorable, lié notamment à un taux d’attachement des services sur le canal Internet structurellement plus faible et impacté par la baisse du trafic magasin, tout comme la catégorie des produits éditoriaux. 

Ainsi, le résultat opérationnel courant devrait être en retrait de -100M€ à -120M€ au 1er semestre 2020. À fin mai 2020, la liquidité disponible était supérieure à 900M€, après le tirage du RCF et du Prêt Garanti par l’État. 

Le Groupe reste prudent sur la performance de ses marchés au second semestre qui dépendra de la reprise de la consommation à la sortie de l’état d’urgence sanitaire, de l’évolution du mix produits/services. Le caractère toujours incertain à date de ces éléments ne permet pas à Fnac Darty de communiquer ce jour des objectifs financiers pour l’année 2020. Le Groupe reste très attentif à sa situation de trésorerie et réalise un plan d’ajustement de ses dépenses d’investissement en 2020 qui devraient s’établir à un niveau inférieur à 100M€, tout en préservant ses projets prioritaires autour du e-commerce, de la digitalisation et des services. 

 

En savoir plus

La Citroën Ami dans 39 magasins Darty et Fnac 16/06/2020

 

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.