Cuisson connectée et vocale, lavage intelligent et froid malin pour AEG/Electrolux

Cuisson connectée et vocale, lavage intelligent et froid malin pour AEG/Electrolux

le 17 octobre 2018
Partager sur

Une sonde de cuisson sans fil connectée à une table, un four qui Ok Google, des recettes vidéo-projetées, des lave-linge et des sèche-linge intelligents, des réfrigérateurs avec accessoires malins… Que ce soit chez AEG ou Electrolux, les nouveautés ont été nombreuses lors du dernier IFA. En voici un tour d'horizon...

 

Alexandra Bellamy
 
 


Electrolux/AEG a exposé pléthore de nouveautés dans tous les secteurs de l’électroménager sur l'IFA. Pierre Perron, Président d’Electrolux France, nous explique que depuis 18 mois, la marque accorde encore plus d'importance à comprendre les besoins des consommateurs, à identifier les "moments de douleur" de leur vie quotidienne pour mieux les soulager. De prime abord, cette étape peut sembler assez évidente dans la phase de R&D d’un constructeur. Mais en découvrant les nouveautés du groupe, on comprend mieux cette affirmation. Car en matière d’innovations pertinentes, apportant une vraie valeur d’usage, le stand d’Electrolux s'est illustré lors de cet IFA 2018.

 
Cuisson : une table à induction automatisée et un four à assistance vocale

Pour Electrolux/AEG, la table de cuisson à induction Sense Pro constitue la plus importante nouveauté de cet IFA. Les assistants de cuisson des fours aident déjà l’utilisateur à obtenir des cuissons parfaites. Avec ce produit, Electrolux espère apporter une assistance semblable dans le domaine des tables de cuisson. L’idée ? Éviter la surcuisson des viandes rouges ou ne pas servir du poulet saignant, entre autres. La table fonctionne avec une sonde connectée sans fil ; elles communiquent en ultrasons. Fonctionnant grâce à l’induction, la sonde ne nécessite pas d’être rechargée. Comme les sondes des fours, elle mesure notamment la température des viandes à cœur. On commence par sélectionner la recette et la cuisson voulue sur la table, puis la sonde prend le relai en pilotant la table – ajustement de la température, arrêt de la cuisson... En outre, grâce à un petit crochet, la sonde peut aussi être installée sur le rebord d'une casserole. Elle est alors en mesure de surveiller de l'eau qui bout, la cuisson des œufs, ou même une cuisson sous-vide. Sense Pro étant une table de cuisson résolument haut de gamme, elle embarque toutes les technologies les plus évoluées d’Electrolux en la matière : Cook Assist (assistant de cuisson), Sense Boil (gère l’ébullition et évite les débordements)… La Sense Pro sera lancée début 2019, sous les deux marques, au prix d’environ 1 200 €.

L’année dernière, Electrolux démontrait son four connecté CombiSteam Smart, qui embarque une caméra. Cette année, le fabricant a choisi d’aller un peu plus loin dans la connectivité. Nous assistons à une démonstration d’un modèle à assistance vocale, utilisant Google Assistant. On peut donc donner des ordres vocalement à son four, comme démarrer le préchauffage, changer la température ou arrêter la cuisson. L’appareil sera lancé courant 2019 à 2000 €. La démonstration est convaincante, le four reconnaît les ordres et y répond, même s’il y a un temps de latence.

 

 

Une autre démonstration utilise Innit, une application créée par une start-up spécialisée dans les recettes de cuisine, avec laquelle Electrolux a noué un partenariat. Gratuite, elle sera lancée dans le milieu de l’année, donnant accès à des recettes de cuisine guidées pas-à-pas, personnalisables, à la mise en place de listes de course « assistées », ou encore la planification de menus… De manière plus prospective, Electrolux fait la démonstration d’une cuisine utilisant un mini vidéoprojecteur Sony à reconnaissance de mouvement. Cela permet de projeter les recettes directement sur le plan de travail, puis de lire les pages ou les tourner sans avoir à toucher tablette ou smartphone. L’utilisation de l’appareil peut être couplée avec celle du four connecté et de l’application Innit – c’est d’ailleurs la démonstration qui nous est faite.
 
Lavage : généralisation du dosage automatique, duvet séché « à point » et adaptation aux contraintes de l’utilisateur

Cette année, Electrolux généralise le dosage automatique (fonction AutoDose) sur toute sa gamme de lave-linge PerfectCare, une fonction particulièrement pertinente grâce à la rapidité d’analyse de la charge des modèles Electrolux : moins de 30 s contre une vingtaine de minutes chez la concurrence, explique Pierre Perron. La fonction exploite un tiroir à 4 bacs, qui peut recevoir aussi bien lessive en poudre que lessive liquide ou lessive spécifique à la laine… Et si l’on n’utilise pas d’adoucissant, on peut par exemple utiliser deux tiroirs pour la lessive, il suffit alors de le renseigner dans l’application de ces lave-linge connectés. Le dosage automatique sera disponible sur toutes les séries 6000, 7000 et 8000, sachant que tous les modèles seront déclinés en deux versions, avec ou sans AutoDose.

 

Dans le domaine du séchage, le constructeur entend prendre soin de nos duvets, oreillers, doudounes, couettes et autres textiles rembourrés, grâce à la technologie Scan 3D. Les sèche-linge embarquent déjà des capteurs qui analysent le degré d’humidité dans le tambour et dans le linge. Mais les matières rembourrées sortent souvent sèches à l’extérieur, alors que le rembourrage reste humide ; dans ce cas, une doudoune, par exemple, perd de son pouvoir couvrant. La texture devient aussi moins agréable, le rembourrage s’agglomérant en petits tas. La technologie Scan 3D analyse le séchage à l’intérieur du rembourrage pour stopper le cycle lorsque tout est sec. Elle sera disponible sur la nouvelle série 9000 (999 €) au printemps 2019.
Du côté des lave-vaisselle, Electrolux expose une nouvelle interface, entièrement repensée. Le temps dont dispose l’utilisateur est remis au centre des réglages. Electrolux souhaite que le lave-vaisselle s’adapte au temps dont dispose l’utilisateur, non plus l’inverse. Ainsi, un slider tactile permet-il de sélectionner la durée ; le lave-vaisselle s’adapte et choisit alors le cycle adapté. Le bandeau tactile, placé sur la tranche, se nomme Quick Select. Il sera d’abord lancé sur les gammes encastrables, puis sera étendu aux modèles pose libre. La fonction AirDry (ouverture automatique de la porte en fin de cycle) pour faciliter le séchage tout en favorisant les économies d’énergie équipera l’intégralité de la gamme.
Autre bonne nouvelle : le fameux ComfortLift, au panier inférieur qui remonte pour faciliter son chargement est désormais disponible en pose libre – depuis le mois d’août, à 990 €.
 
Froid : optimisation de l’espace, conservation des produits frais et accessoires malins
Electrolux montre à nouveau son réfrigérateur malin Custom Flex à l’espace intérieur personnalisable, grâce à de petits modules que l’on déplace et ré-agence facilement. Le constructeur y ajoute la fonction de contrôle de l’humidité Ultra Fresh+. Une membrane conserve l’humidité dans le bac à légumes, permettant ainsi de conserver une salade jusqu’à 14 jours.

Nous faisons également connaissance avec des accessoires malins permettant d’optimiser l’espace intérieur. C’est le cas du plateau Spin View, qui s’installe sur une clayette et tourne à 360°, pour accéder rapidement et facilement au contenu complet d’une clayette, y compris les produits du fond. Electrolux montre aussi un plateau de service qui mesure la largeur de la clayette : il suffit de saisir ses poignées pour sortir tout le contenu d’un coup. La planche de découpe en pierre de sel de l’Himalaya, présentée l’année dernière, est toujours disponible dans la gamme. Pour rappel, elle apporte un assaisonnement sain et naturel aux plats, passant par ailleurs aussi bien au four qu’au réfrigérateur ou au congélateur.
 
 

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.