Le gros électroménager à l’IFA 2018 : dosage automatique, expérience utilisateur et assistance vocale

Le gros électroménager à l’IFA 2018 : dosage automatique, expérience utilisateur et assistance vocale

le 7 septembre 2018
Partager sur

C’est à l’IFA, plus grand salon dédié à l’électroménager dans le monde, que les tendances se font ou se défont. Dans le gros électroménager, quelques innovations, mais pas de rupture, et pléthore de nouveaux produits. Ces derniers valorisent surtout l’usage : dosage automatique, gain de temps, automatisation des fonctions... Le confort et les attentes de l’utilisateur sont remis au cœur de la réflexion et c’est, selon nous, une très bonne nouvelle. Quant à la connectivité, elle demeure bel et bien présente, se manifestant notamment à travers un fort développement de l’assistance vocale.

Alexandra Bellamy

 

Lavage : dosage automatique et gain de temps

Les lave-linge et lave-vaisselle sont clairement les produits stars de cet IFA 2018. La tendance est au dosage automatique. Il facilite la vie de l’utilisateur mais promet également le meilleur résultat de lavage, sans surconsommer de détergent. 

 

 Miele met en une cartouche des granulés pour le lavage, le rinçage, le sel, la brillance des verres etc...Une autonomie moyenne d'un mois (25 cycles) et la possibilité de programmer

 

Cet IFA voit naître les premiers lave-vaisselle à dosage automatique. Si le G 7000 de Miele avec son disque de détergent en granules est sur toutes les lèvres, Beko sort aussi dès maintenant son AutoDose, qui fonctionne avec des détergents classiques.
Sur les lave-linge, l’auto-dosing n’est pas nouveau mais tend à se généraliser. Il apparaît sur la gamme Perfect Care d’Electrolux, sur le lave-linge 1-Touch Pro de Sharp, sur la gamme Style d’Asko ou sur le lave-linge séchant i-Dos de Bosch.

 

De belles nouveautés sur les gammes lavage et séchage d'Asko

avec toujours des finitions et options premium


Autre tendance forte : les cycles rapides, qui concernent principalement de petites charges peu sales. Ainsi sur son lave-vaisselle Sharp met-il en avant un cycle de 14 min pour laver 4 couverts. Sur les lave-linge, cette tendance déjà observée depuis quelques années se démocratise : tandis que Samsung étend sa gamme Quick Drive dont l’une des principales promesses est justement la rapidité, Beko lance Aquatech qui assure des cycles 50% plus rapides, Sharp propose un cycle en 18 min, le Rapid’o de Candy vante des programmes courts tous d’une durée inférieure à 39 min. Et pour les machines lavantes-séchantes, même combat : Siemens, par exemple, promet du linge lavé et séché en moins d’une heure.

 

Chez Beko, la nouvelle gamme de lavage avec technologie AquaTech

pour un lavage 50% plus rapide et 30% plus délicat

 

Dans le même esprit, le temps devient un paramètre de programmation : ça n’est plus l’utilisateur qui s’adapte à la durée des cycles, mais la machine qui se plie au temps dont dispose l’utilisateur. On trouve déjà ce type de « time manager » sur les lave-linge mais on peut citer Electrolux, qui a repensé le bandeau de commande (Quick Select) de sa nouvelle gamme de lave-vaisselle autour de ce critère de temps. 

 

Cuisson : assistance de l’utilisateur et commandes vocales

Depuis plusieurs années, les fours assistent l’utilisateur pour qu’il obtienne le meilleur résultat de cuisson, même s’il est novice en cuisine. Bien entendu, tous les fours un peu élaborés présents sur le salon embarquent des assistants de cuisson ou des fonctions de cuisson assistée.

Electrolux lance la première sonde de cuisson sans fil ni batterie

reliée à sa table de cuisson induction. Belle et surtout pratique !

 

Ces fonctions d’assistance commencent à s’étendre aux tables de cuisson. Electrolux/AEG présente d’ailleurs Sense Pro, l’une des nouveautés marquantes de ce salon. Cette table à induction qui embarque un assistant de cuisson communique avec une sonde sans fil et sans batterie (elle s’alimente via l’induction). Plantée dans la viande ou posée sur le rebord d’une casserole, cette sonde surveille la température pour éviter les débordements ou réussir des cuissons parfaites pour les viandes. 

On retrouve la même volonté sur les tables de cuisson Schneider, dont certains modèles se dotent d’une fonction spéciale plancha : une touche dédiée assure le réglage automatique de la température idéale.

 

La nouvelle gamme encastrable de Schneider arrive sur le marché français...

 

La cuisson est également le domaine dans lequel on parle le plus d’assistance vocale. Pour ne plus avoir à toucher son four avec les mains sales, on lui donne des ordres oralement. Electrolux en fait une démonstration assez convaincante à l’aide d’un Google Home. On constate que le four obéit aux demandes (lancer le préchauffage, augmenter la température de 2°C, régler la température à 200°C…), même s’il le fait avec un certain temps de latence.
 

Froid : conservation améliorée des produits frais et grande capacité

Ces dernières années, les réfrigérateurs ont commencé à se doter de technologies améliorant la conservation des produits frais (grâce à des compartiments gérant le taux d’humidité). Cette tendance se confirme, entre autres sur le stand de Liebherr, qui lance son nouveau système BioFresh Plus ou chez Electrolux avec la fonction de contrôle d’humidité Ultra Fresh. Le chinois Haier choisit une autre méthode pour son tiroir MSA : vider l’air du bac à fruits et légumes pour éviter l’oxydation des denrées.

 

Sharp intègre dans la porte du réfrigérateur le système de mise sous-vide


Sharp exprime sa vision de la conservation différemment, en dotant son réfrigérateur VacPac Pro d’un système de mise sous vide en façade ; une belle idée.
La grande capacité constitue une autre tendance toujours aussi forte, constatée sur tous les stands. Schneider (Admea) annonce d’ailleurs que c’est l’un de ses axes de développement dans le domaine du froid. Chez Liebherr, on découvre le géant Monolith, un bloc de froid ultra luxueux, personnalisable. Mesurant 2,13 m de haut, la version exposée affiche une capacité de 725 L ! 

Le Monolith de Liebherr, impressionnant et majestueux

 

Enfin, la modularité des intérieurs demeure incontournable, à renfort de clayettes rétractables, balconnets mobiles et amovibles… Et le summum de la modularité, ce sont les compartiments réversibles, qui peuvent servir tantôt à la congélation, tantôt à la réfrigération. Haier, qui travaille sur cette fonction depuis longtemps, présente même un modèle de 320 L entièrement réversible.
Pour finir, en matière de design, l’année 2019 verra arriver de nombreux appareils aux portes en verre ou en inox, de préférence foncé. Cette dernière finition, d’ailleurs, n’est pas réservée aux réfrigérateurs, puisque nous avons vu des fours ou des lave-linge arborer une telle finition, de même que beaucoup de PEM.

 

La cave à vin a la cote

La cave à vin est clairement l’un des produits tendance du moment, ce que nous confirment les spécialistes du secteur rencontrés à l’IFA ; cet appareil ne se cantonne plus aux foyers des amateurs de vin. Les ventes sont en forte croissance en Europe, notamment en France. On observe une importante représentation des caves de petite capacité, modèles encastrables, notamment sous plan et sous forme de colonnes. 

Nouvelle cave à vin sous plan de Haier

 

Nous avons également marqué l’arrêt devant la démonstration d’une pertinente cave à vin connectée La Sommelière (groupe Frio).


La connectivité et le vin avec La Sommelière

Impossible aussi de rester de marbre devant le modèle sans concession Royale d’Eurocave, conçu avec l’ambition de «faire la meilleure cave à vin du monde». Nous en reparlerons très bientôt...
 

Fin de la course à l’économie d’énergie ?

Est-ce lié à une proche évolution de l’étiquette énergie ou au fait que la plupart des fabricants ont atteint les meilleures performances énergétiques… mais la communication sur l’économie d’énergie se fait plus discrète. Les posters géants estampillés A+++ -50% que l’on croisait lors des éditions précédentes ont disparu, remplacés volontiers par des fruits et légumes frais vantant les mérites de la conservation...
 

Quand Google envahit l’IFA...



Même si l’on a moins l’impression d’une course à la connectivité que les années précédentes, elle demeure très présente, notamment sous la forme d’assistants vocaux. Google a littéralement envahi l’IFA : sur chaque stand utilisant Google Home en démonstration, un représentant en combinaison Google Assistant veille au grain. Amazon était également présent sur un grand stand dans le Hall IFA Next et Daniel Rausch, VP Smart Home d'Amazon a donné une conférence très suivie. Toutefois, si l’assistance vocale se dessine comme une évolution assez naturelle (inéluctable ?) du GEM, elle ne réalisera pas le gros des ventes du marché grand public dans le proche immédiat.

 

En savoir plus

Smart home : le marché européen à +11% au premier semestre 07/09/2018

 

 

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.