High Tech : le téléviseur a réussi à sauver l’année

High Tech : le téléviseur a réussi à sauver l’année

le 2 février 2017
Partager sur

Après 5 ans de baisse, le marché français des biens techniques (TV, Vidéo, Audio, Téléphonie, IT) a repris le chemin de la croissance en 2016, affichant une hausse de +2%. Les ménages ont acheté pour 15,5 milliards d’euros, soit 700 millions de plus que l’année précédente.

Cette embellie, s’explique en partie par un contexte évènementiel porteur. Comme le rappelle GfK, la conjonction du « switch off », le passage à la haute définition du signal TV et de l’Euro 2016 sur le territoire national ont été deux vecteurs d’explosion des ventes de téléviseurs, premier matériel contributeur à la croissance du marché en 2016.

Les Français ont ainsi acheté 6,5 millions de postes de télévision, soit une hausse des ventes en volume de +30% après à quatre années de baisses consécutives.

Dans le même le surinvestissement des ménages français en téléviseurs mais aussi en accesoires n’a pas non plus cannibalisé les dépenses au niveau d'autres catégories.

Le marché des adaptateurs TNT a atteint cette année 7 millions d’unités, très au-dessus des 900 000 pièces vendues normalement par an. L’effet d’aubaine était fort, estime GfK. Pour un coût moyen de 30€ TTC, les consommateurs ont ainsi pu passer à la HD.

D’autres marchés connexes à la TV en ont aussi profité comme les supports muraux dédiés aux écrans plats (+1,1 millions d’unités vendues soit +15%), la télécommande universelle (600 000 pièces écoulées, à +5%) et également les enregistreurs DVD, ce dernier ayant encore ses inconditionnels. Le parc a vu ses ventes multipliées par 1,5 avec 80 000 pièces.

 

 

 

 

Audio-vidéo de salon : vendre la barre en bundle ?

En 2016, selon GfK le marché des chaînes Home Cinéma est passé sous la barre des 100 000 pièces vendues, soit un recul de -30%. Les éléments séparés reculent également de -15% en volume, mais leur prix moyen progresse de +12% pour s’établir à 550€ TTC.
Dans le secteur de l’audio-vidéo de salon, seule la barre de son est en croissance, avec 540 000 pièces vendues en 2016 à +4%.
Aujourd’hui, sur 10 produits home cinéma achetés, 9 sont une barre de son. La transition du home cinéma vers ce type de produit est terminée, cependant la barre de son peine dépasser le niveau de ventes de ses aînés. "Le nombre d’exemplaires vendus a augmenté de +50% en juin, entraîné par l’explosion de la demande en téléviseurs, souligne Camille Oriot, consultante Audio, GFK CC. Sans cet effet, le marché aurait été en recul pour la première fois".  Quels seront les leviers pour enfin dépasser les 20% de foyers équipés en home cinéma ?
A plus ou moins long terme, une des pistes évoquée par GfK serait la vente en bundle, associant la barre de son au téléviseur. En effet, comme la dalle des TV continue à battre des record de finesse, il faudra bien déporter une partie de l’électronique quelque part et la barre de son pourrait jouer ce rôle. L’équipement exploserait alors.
À plus court terme, le marché de la Hifi et l’intégration de fonctionnalités multiroom peuvent inspirer les fabricants. D’autant que cette fonctionnalité séduit les consommateurs français : en 2016, une barre de son sur 10 vendues intègre la fonction multiroom, représentant désormais un quart du chiffre d’affaires.

 

Hi-fi multiroom : la France en retard par rapport à l'Allemagne

En 2016, la Hifi proposant la fonctionnalité multiroom affiche une croissance de +27% avec 260 000 pièces vendues. Cependant, si la fin d’année 2015 avait été remarquable, concentrant 50% des ventes annuelles, 2016 est en dessous des espérances sur la partie Hifi multiroom. La performance est regrettable compte tenu du prix de vente moyen à 290€ TTC en France et du décalage par rapport aux tendances en Europe.
En effet, quand le chiffre d’affaires du multiroom en France représente 18% du marché de la Hifi, il pèse déjà pour 1/3 en Allemagne et même 40% au Royaume-Uni. Cette différence a une explication historique puisque le lancement des produits multiroom avait rencontré beaucoup plus de succès dans les pays de l’Union qu’en France. Moins bien référencé et donc moins exposé dans les linéaires de la distribution française, cet écart semble donc plutôt se creuser que se réduire.

 

 

Presque 3 millions d'enceintes sans fil vendues (+14%)

2016 affiche un nouveau record de vente avec 2,9 millions d’enceintes sans fil vendues, un marché en hausse de +14% en volume.
Fin 2016, GfK recense plus d’un foyer français sur 5 possédant au moins une enceinte sans fil. Victime de son succès, son prix recule de -8% en 2016 à 82€ TTC en moyenne. Outre l’offre qui se démultiplie en linéaire, quelques fonctionnalités se développent. Par exemple, la fonction outdoor nomadise un peu plus l’usage de ce produit et vient conforter le binôme enceinte-smartphone.

 

Partager sur
Les marques en campagne
A lire également
Cliquez ici
pour recevoir la Newsletter
OK

Quelle utilisation de votre adresse email ?


Neomag ne vous demande que votre adresse email afin de vous envoyer notre lettre d'information.

Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien en fin de lettre, ou en nous envoyant un mail à contact@neomag.fr

Neomag s'engage à ne pas louer ni vendre ni céder votre adresse mail à une autre société.

La durée de vie de conservation de votre adresse dans nos fichiers est maximale, ne s'interrompant qu'à votre demande.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos mentions légales et la partie consacrée au respect du RGPD

Pour accepter de recevoir la lettre d'informations Neomag, merci de bien vouloir inscrire votre adresse mail.