Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article
Derniers Entretiens
Fondateur et dirigeant d'EZI
Fondateur et Dirigeant du Groupe Ubaldi
Chef de Groupe Produits Cuisine Electrolux France
PDG de Schneider Consumer Group
Directeur de Division Sharp Home Appliances France

Alain Appriou

Directeur marketing DS Co de Toshiba France et Italie

« Avec DS Co, Toshiba affirme sa stratégie multi-écran »

DS Co. C’est le nom de la nouvelle entité de Toshiba qui regroupe les divisions EGP de PC de la firme. Une nouvelle organisation qui marque la volonté de Toshiba de fédérer ses équipes autour d’un projet commun, en mettant à profit les expertises de chacun. Les raisons et la mise en place de cette réorganisation, la stratégie conquérante menée sur la 3D et la TV connectée, la volonté de s’affirmer sur le marché des tablettes… Alain Appriou, Directeur marketing de l’entité DS Co, nous livre tous les détails.

Propos recueillis par Sandra Nicoletti


Neomag : Toshiba Corporation vient de finaliser sa nouvelle organisation pour ses filiales françaises et italiennes. Une réorganisation qui regroupe désormais les divisions EGP et PC et qui favorise les développements intercommunautaires. Quelles en ont été les motivations et comment se met-elle en place ?

Alain Appriou : Cette nouvelle organisation vise à capitaliser sur les compétences et les points forts de nos anciennes divisions EGP et PC, afin de développer des synergies à forte valeur ajoutée. En relation avec l’évolution des marchés numériques vers une convergence de plus en plus prononcée, cela se caractérise en particulier par le rapprochement au sein d’une même entité baptisée DS Co (pour Digital Products and Services) des équipes Marketing et Communication, de l’administration des ventes ainsi que le service clients. Cette nouvelle orientation va permettre en particulier la mise en commun des expertises BtoB et BtoC de chacune de ces divisions, mais également des réflexions communes sur l’évolution des produits et des solutions qui s’y rattachent. Cette approche transversale devrait permettre également de faire émerger des axes d’actions communes de marketing et de communication, pour un impact plus fort auprès de nos partenaires distributeurs et des consommateurs. Et enfin, elle s’inscrit pleinement dans notre stratégie multi-écran en permettant la création d’applications communes ou interactives sur des produits aussi différents qu’un téléviseur, une tablette ou un PC.
Dans la même logique de recherche de cohérence, de synergie et d’efficacité, Toshiba Corporation a décidé de découper le marché européen en plusieurs bassins parmi lesquels celui réunissant la France et l’Italie sous un même management.

Neomag : Pour quelles raisons les équipes commerciales n’ont-elles pas, elles aussi, fusionné ?

Alain Appriou : En dépit des fortes synergies entre les pôles EGP et PC, les marchés sur lesquels ils évoluent sont très différents et impliquent un discours spécifique auprès des distributeurs. Face à des interlocuteurs spécialisés, nos équipes commerciales ont besoin de conserver un grand niveau d’expertise et pour cela, de rester concentrées sur leurs marchés, pour une meilleure efficacité et une plus grande cohérence.

"A l’heure où des acteurs importants du secteur de la TV sont en plein questionnement, nous avons réussi à consolider notre position et nous conservons pour l’avenir une stratégie de conquête de parts de marché. "

Neomag : Le marché des téléviseurs souffre dans sa globalité, à tel point que certains acteurs songent à l’abandonner. Dans ce contexte, comment se positionne Toshiba ?

Alain Appriou : Il est vrai que le marché des téléviseurs est actuellement dans une situation complexe avec un passage au tout-numérique qui touche à sa fin et des ventes de TV 3D et TV connectées qui commencent à peine à décoller. Toutefois, sur l’année 2011, le marché TV devrait se clôturer par une très légère progression en volume, de l’ordre de +2 à +3%. En revanche, en valeur, de par une situation économique difficile, une concurrence accrue et une érosion des prix féroce, il devrait accuser un repli de l’ordre de 6 à 7 points par rapport à l’an dernier. Dans ce contexte, Toshiba a réussi à stabiliser sa part de marché à 6% avec une progression très forte sur le segment des TV LED, et beaucoup plus récemment un véritable décollage en 3D et sur la TV connectée, portée par une amélioration des contenus sensible sur notre portail Toshiba Places. A l’heure où des acteurs importants du secteur sont en plein questionnement, nous avons réussi à consolider notre position et nous conservons pour l’avenir une stratégie de conquête de parts de marché.
Pour y parvenir, nous allons continuer à affirmer la pertinence de nos produits sur l’entrée et le cœur de gamme avec des offres technologiquement abouties et attractives, et maintenir une présence forte sur les petites tailles d’écran pour répondre aux besoins grandissants de multi-équipement. Parallèlement, nous allons développer notre présence sur le 3ième et 4ième quartiles, d’une part avec nos séries gagnantes RL et TL qui seront renouvelées dès le printemps prochain, et d’autre part avec la commercialisation du 55ZL2, notre premier téléviseur 3D sans lunettes de grande taille. Au même titre que le CEVO 55ZL1 lancé avec succès cette année, le ZL2 fait la part belle à l’innovation technologique et à la convergence, en réunissant les meilleures technologies disponibles à ce jour pour une expérience multimédia exceptionnelle.

"Nous allons lancer l’AT200 présentée au dernier IFA comme la tablette la plus fine et la plus légère du moment"

Neomag : Au cœur de la convergence, Toshiba Places, votre portail de services et de contenus en ligne, fait l’objet de développements réguliers. Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Alain Appriou : Toshiba Places reste un sujet très important pour nous car il est le point d’ancrage de notre présence sur la TV connectée. Aujourd’hui, 17% des volumes de ventes sont réalisés sur ce segment et le pourcentage devrait fortement augmenter en 2012 pour atteindre plus de 30% des ventes. D’où l’importance du portail Toshiba Places qui réunit à ce jour une vingtaine d’applications, avec notamment un élargissement de notre offre de VOD. Parmi les derniers entrants, Acetrax et Viewster pour la VOD, Facebook pour les réseaux sociaux, ou encore Météo News, i-Concerts, TV5 Monde… Par ailleurs, très rapidement, tous nos modèles majeurs seront compatibles avec la norme HbbTV, permettant aux téléspectateurs de découvrir progressivement tous les services additionnels proposés par les chaines de télévision.

Neomag : Vous proposez depuis quelques mois une offre de tablettes multimédia, un segment très encombré et prisé par de nombreuses marques. Quelle est votre stratégie sur ce segment émergent ?

Alain Appriou : A mon sens, la tablette est un produit à part entière dans l’univers du PC, plutôt réservé à une utilisation domestique que nomade. Ce qui est certain, c’est qu’elle ne remplacera ni le PC portable ni le netbook, mais elle trouvera sa place dans les foyers comme un media complémentaire, correspondant à un mode d’utilisation différent. Après avoir été parmi les premiers à proposer une tablette, Toshiba compte s’intéresser encore plus à ce marché émergent et fort de sa légitimité en informatique, s’installer en 2012 comme un acteur significatif. C’est ainsi que nous allons dans les prochaines semaines lancer l’AT200 qui avait été présentée au dernier IFA comme la tablette la plus fine et la plus légère du moment. Elle offre un écran large de 10,1’’ et des fonctionnalités de navigation Web qui n’ont rien à envier aux ordinateurs standards. Et ce n’est pas fini, notre offre devrait s’élargir dès le début de l’année prochaine.

 
place_holder
place_holder
place_holder