Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article
Derniers Entretiens
Directeur Général Commerce Eberhardt Frères
Directeur de la Communication et des Marques Whirlpool France
PDG d’iRobot
Directeur Marketing France Groupe DeLonghi
Directeur Général de Haier France

Laurent Eydieu

Directeur de Division Nouvelles Technologies chez Reed Expositions

« Le nouveau MedPi met le cap sur l’extension des publics et des marchés »

Le MedPi nouvelle formule va se dérouler du 4 au 6 avril 2018 à Paris. Outre le changement de lieu, le salon s’ouvre vers de nouveaux publics, les points de vente, et repense la scénarisation de son offre. Laurent Eydieu, Directeur de Division Nouvelles Technologies chez Reed Expositions, nous dévoile les particularités de ce nouveau format qui inaugure l’an 1 du nouveau MedPi.

 

Interview : Nicole Maïon & Eric Shorjian

 

Neomag : Comment définiriez-vous le nouveau MedPi, son concept et l’offre pour 2018 ?
Pour reprendre son acronyme, le MedPi signifie  marché européen de la distribution de produits interactifs. Dans  ces 5 mots, il y a tout  l’ADN du MedPi. Marché car c’est du B to B, du business, des vendeurs et des acheteurs  de la chaine du numérique proposée au grand public. Sa période, au printemps, est le bon moment  pour que  ces professionnels se retrouvent afin de  s’entendre  sur leurs accords commerciaux et le référencement de ces produits high-tech  en grande distribution.
Depuis 24 ans, ce rendez-vous d’affaires était positionné sur le référencement  sell-in.  Aujourd’hui, le MedPi s’ouvre et s’enrichit en termes de marchés (secteurs traditionnels  (IT, EGP, Telco, etc ) et new business,  Smart Home et blanc connecté mais aussi de publics. Outre toute la distribution  sell-in , le MedPi propose   désormais le sell-out, c'est-à-dire tout  ce qui, en terme d’expertise et de moyens après référencement, va faire que le produit sortira des rayons  pour être vendu. La technologie n’est plus seulement une question de prix  mais aussi de service, il faut expliquer les valeurs d’usage.
Nous visons donc  une explosion en quantité et qualité  de la représentativité de ces  publics sur les deux piliers sell-in et sell-out  au MedPi.

 

"Des "Retail lounges" dédiés aux enseignes venant massivement avec  leurs centrales d’achats mais aussi des nouveaux profils  marketing, merchandising et les directions de points  de vente"

 

Cette année, le MedPi s’installe Porte de Versailles à Paris. Comment votre nouveau positionnement y sera-t-il scénarisé et qu’allez-vous proposer à ces nouveaux publics ?

Le MedPi développe un nouveau format d’organisation. Pour ce faire,  nous investissons le Paris Convention Center, nouveau centre de congrès professionnel dans le Hall 7 qui vient d’être rénové.  Le marché va être scénarisé sur un seul plateau de 14 000 mètres carrés,  séparé par grands  secteurs : maison connectée et Pem ;  IT et  gaming ; télécoms, audio video, écomobilité et  EGP au sens large.  Dans chacun de ces secteurs, seront rassemblées les entreprises vendeuses, que ce soient fabricants et distributeurs. Au cœur du salon, un Hub accueillera  des workshops dont la maison connectée et l’électroménager, des espaces de vie et de démonstrations.  Autre nouvelle proposition dédiée aux enseignes, des "Retail Lounge" dédiés aux enseignes venant massivement avec  leurs centrales d’achats mais aussi des nouveaux profils  marketing, merchandising et les directions de points  de vente.
En résumé, une scénarisation, du contenu, des espaces de travail, plus de publics. De par l’extension et l’enrichissement du MedPi, nous avons développé des  outils  pour mieux structurer la rencontre d’affaires.

 

"Nous ne sommes pas un salon d’image et de show off.  Aux yeux du Retail, les produits présentés sur le MedPi doivent être prêts à être référencés"

 

Quel est votre objectif  en  nombre d’exposants ?

Le nombre de nouveaux exposants ne peut être encore défini , à moins de trois mois de l’événement. En revanche, le taux de rétention,  à savoir  le nombre d’entreprises  qui reviennent d’une année sur l’autre est d’ores et déjà meilleur qu’en 2017.
70% d’anciens clients présents N-1, N-2 sont de retour  et  nous enregistrons à ce jour 30% de nouveaux exposants  alors que nous avions perdu beaucoup de  clients sur  des marchés historiques tel que l’IT. La nouvelle formule plait donc.  Ces clients ne sont pas tous  forcément des marques A, mais aussi des marques B, C, des start-ups… La distribution aime beaucoup découvrir des choses nouvelles. Pour elles, le  MedPi est un terrain de chasse.
Il est vrai que dans l’histoire du MedPi, il y a toujours eu ce phénomène de rotation. On a vu des marques devenant de plus en plus visibles, s’absenter ensuite à certaines éditions, ne serait-ce que parce qu’elles avaient estimées avoir « fait le plein » avec la distribution… 
Effectivement et cela démontre nos résultats en terme de business et, toute proportions gardées, de sourcing. Nous ne sommes pas un salon d’image et de show off.  Aux yeux du Retail, les produits présentés sur le MedPi doivent être prêts à être référencés. Le MedPi est sur du concret pour faire du chiffre d’affaires.

 

"Les réseaux indépendants vont avoir la possibilité de voir les nouveautés produits 2018 mais aussi de les acheter"

 

Quel va être l’intérêt  pour cette nouvelle population du "sell-out" de se rendre au MedPi? 

Les réseaux indépendants vont avoir la possibilité de voir les nouveautés produits 2018 mais aussi de les d’acheter. Ils ont l’autonomie officielle au sein de l’organisation comme par exemple chez Leclerc. Les marques sont prévenues pour se préparer à la prise de commande ! Nous sommes là dans le pur ROI…
Côté sell-out, les équipes pourront découvrir désormais  les produits high tech qu’ils auront dans leurs rayons  quelques  mois plus tard, et leurs outils de valorisation.  Ces publics (points de vente, merchandising,  terrain, etc.) ne sont pas forcément informés sur  l’évolution du marché. Nous allons donc leur apporter du contenu de qualité avec notamment, des programmes de workshops.

 

"Certains distributeurs jouent le jeu et conçevront le MedPi comme une démarche d’incentive en prenant en charge le déplacement de leurs équipes à Paris"

 

Quelle est la réaction des acheteurs sur cette ouverture aux points de vente ? Alors qu’ils ont la prise de décision, n’ont-ils pas peur d’être "parasités" par les membres du magasin ?

Certains distributeurs jouent le jeu et concevront le MedPi comme une démarche d’incentive en prenant en charge le déplacement de leurs équipes à Paris. D’autres nous envoient des listes afin que nous puissions transmettre des invitations. Ce qui est clair, c’est que nous n’avons pas eu de réaction négative par rapport à cette volonté d’ouverture.

Enfin, en termes d’extension, n’oublions pas la dimension francophone du MedPi  avec une population d’Europe continentale, Dom Tom et Maghreb notamment pour qui il sera plus simple de se rendre à Paris.  Si la première édition de cette nouvelle formule se tient bien, nous pourrons envisager  des champs de développement hors frontières, en Europe du Sud, par exemple.

 

En savoir plus

A Paris, le MedPi 2018 s’ouvre et s’enrichit 14/11/2017

 

place_holder
place_holder
place_holder