Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Le regard d'AVCesar

Test du smartphone Xiaomi Mi 10

Un beau 5 étoiles pour le smartphone Xiaomi au test de notre partenaire. Pour ce modèle haut de gamme de la marque, positionné à 799 euros, avcesar souligne la "puissance. impressionnante" et la qualité de l'écran. Et ce bel opus de 6,67" est 5G...

"Xiaomi est arrivé officiellement en France il y a seulement deux ans, mais la marque fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d’indéniables succès commerciaux. Force est de constater que nous avons rarement vu une marque se développer aussi vente en France. 

 

Mais sans aucun doute Xiaomi est‑elle aujourd’hui à un tournant, ne pouvant plus se contenter, entre guillemets bien entendu, de jouer uniquement la carte du rapport qualité/prix. Pour cela, l’innovation est désormais au cœur de la stratégie : son patron a ainsi annoncé qu’il souhaitait réaliser un investissement de 7 milliards de dollars dans les prochaines années dans le domaine de la recherche et développement. Autre axe de croissance pour la société asiatique, les marchés européens et américains. La Chine est définitivement devenue trop petite pour Xiaomi !

 

 

Plus cher…

Pour marquer le coup, voilà donc la dixième génération du Mi, le haut de gamme de la marque, un modèle très important, car il marque l’arrivée de la 5G au sein de son catalogue et du même coup une certaine inflation des tarifs. En effet, alors que le Mi 9 avait débarqué l’année dernière sur le marché au prix alléchant de 499 €, son successeur est affiché à 799,90 euros. Une sérieuse hausse tarifaire principalement mise sur le compte du coût des composants liés à la 5G. Le Mi 10 est proposé en une seule configuration matérielle, en France tout du moins, comportant 8 Go de mémoire vive et 256 Go de mémoire de stockage. En revanche, le consommateur pourra choisir entre deux couleurs : gris crépuscule comme notre exemplaire de test et vert corail.

 

Présentation du Xiaomi Mi 10

Le Mi 10 est un grand smartphone avec son écran au ratio 19,5/9e d’une diagonale 6,67’’ soit 16,94 centimètres. La dalle occupe quasiment 90% de la façade du smartphone, 89,8% pour être précis. Pour cela, les bordures sont bien évidemment réduites en haut et en bas, mais surtout les côtés de l’écran sont incurvés. Quant à la caméra frontale, elle prend place dans un poinçon placé sur la gauche lorsque le mobile est face à l’utilisateur. Intégré à cet écran, l’incontournable lecteur d’empreinte digitale. Sans surprise, Xiaomi a retenu la technologie Amoled avec ici une définition 1 080 x 2 340 pixels soit une densité de 386 points par pouces. Deux haut‑parleurs encadrent cet écran géant placé sous la protection d’une vitre en verre Corning Gorilla Glass 5.

 

Le dos du Mi 10 est constitué du même matériau qui est ici courbé sur ses quatre côtés. Malheureusement, les traces de doigt apparaissent très rapidement et viennent un peu gâcher l’esthétique générale du smartphone. C’est bien évidemment là que prennent place les quatre caméras du smartphone. Trois d’entre elles sont regroupées dans un bloc dépassant légèrement de la coque. La quatrième est désolidarisée tout comme le flash double LED. Notons que Xiaomi a choisi la discrétion avec un simple logo Mi placé en bas de terminal. Les flancs en métal sont très fins, logique avec un écran et une coque arrière incurvés. Les boutons matériels sont rassemblés sur le côté droit du smartphone. Sur la tranche inférieure, nous retrouvons une trappe qui peut accueillir deux nanoSIM et c’est tout. Car le Mi 10 n’offre pas la possibilité d’étendre sa mémoire de stockage avec une carte micro‑SD. Également présente, la prise USB‑C. Point de prise casque mini‑Jack 3,5 mm donc, comme souvent sur les smartphones haut de gamme. Rien à redire sinon sur la qualité d’assemblage et sur les matériaux utilisés qui sont résolument premium. Le Xiaomi Mi 10 ne présente en revanche aucune étanchéité « officielle ». Dommage tout de même.

 

 

Pour animer son premier smartphone 5G, Xiaomi a sans surprise retenu une mécanique qui a fait ses preuves : la plateforme Qualcomm Snapdragon 865. Celle‑ci présente une architecture plutôt complexe afin d’offrir en permanence le meilleur compromis entre puissance et consommation électrique. Nous trouvons ainsi un cœur Kryo 585 cadencé à 2,84 GHz, un groupe de trois autres Kryo 585 ayant une fréquence de 2,42 GHz et quatre autres Kryo 585 à 1,8 gigahertz. Le tout est pour l’occasion associé à 8 Go de mémoire Ram LPDDR5, une mémoire de nouvelle génération présentée comme étant plus rapide. Pour le stockage, il faudra donc faire avec les 256 Go intégrés faute d’emplacement micro‑SD. Pas de panique cependant, cette capacité suffit à la plupart des utilisateurs. Le Xiaomi Mi 10 utilise le nouveau système de fichiers UFS 3.0 qui affiche une vitesse maximale théorique doublée par rapport à son prédécesseur, l’UFS 2.1, soit en l’occurrence 2,9 gigaoctets par seconde. Tout semble donc réuni pour obtenir un niveau de performances très élevé.

 

Benchmark rules

Entrons dans le vif du sujet avec l’incontournable benchmark AnTuTu. Nous avons obtenu un score de 584 679 points contre par exemple 589 683 points pour le Realme X50 Proprécédemment testé par nos soins (cliquez sur le référence pour découvrir le test complet d'AVCesar.com). Notons que Xiaomi n’a pas retenu contrairement à Oppo ou Realme le mode Haute performance qui permettrait certainement de grappiller quelques points supplémentaires. Face à Geekbench, le Mi 10 atteint un score de 901 points en mode Single Core et 3 279 points en Multi Core. Des résultats très impressionnants là aussi, surtout en multicœur. Pour évaluer le comportement de ce smartphone dans le domaine du jeu, et plus particulièrement de son circuit graphique Adreno 650, nous avons ensuite exécuté 3DMark Sling Shot Extreme : avec 7 187 points en OpenGL ES et 6 463 points en Vulkan (cf. photo ci‑dessous), le Xiaomi Mi 10 se situe dans le haut du panier.

 

 

Connectivité au top

Même constat en ce qui concerne la connectivité. En effet, ce mobile embarque le nouveau modem Qualcomm X55 qui lui assure la compatibilité avec la quasi‑totalité des bandes de fréquence utilisées par la fameuse 5G. Certes, ce réseau n’est pas encore déployé en France, mais en achetant le Mi 10 vous serez prêt pour l’accueillir lorsqu’il débarquera enfin. Bien entendu, la connexion avec les réseaux 4G est aussi très rapide, plus rapide dans tous les cas que les possibilités des infrastructures actuelles. La norme LTE Cat22 est ainsi supportée soit un débit théorique de plus de 2 Go/s en download (téléchargement) ! Les autres protocoles de communication ne sont pas en reste avec le Bluetooth 5.1 et surtout le Wi‑Fi 6, autrement dit le 802.11ax. Le Mi 10 est donc armé pour le futur et si vous êtes du genre à ne pas changer de smartphone chaque année vous devriez être tranquille un bon moment.

 

108 mégapixels !

Cela fait plusieurs années maintenant que les constructeurs de smartphones jouent, à quelques exceptions près, la carte de la surenchère en matière de photo avec la multiplication du nombre de capteurs et du nombre de mégapixels de ces derniers. Le Xiaomi Mi 10 embarque ainsi comme nous vous l’annoncions en préambule un système de quatre capteurs qui se compose de la manière suivante :

  • Un principal 108 Mpxls ouvrant f/1,7
  • Un ultra grand‑angle 12 Mpxls f/2,4
  • Un macro 2 Mpxl f/2,4
  • Un capteur pour la profondeur de champ 2 Mpxls ouvrant à f/2,4

Un arsenal impressionnant auquel il manque un téléobjectif. Quant à l’avant, la caméra s’appuie sur un capteur 20 Mpxls et une optique ouvrant à f/2,0. En ce qui concerne la vidéo, le Xiaomi Mi 10 est un des premiers smartphones du marché capable de filmer en 4 320p ou Ultra HD 8K (à 30 images par seconde). Pour le reste, la captation peut aussi se faire en 2 160p ou UHD 4K à 30 ou 60 im/s et en [abc]1 080p[/abc] également en 30 ou 60 images par seconde.

 

 

Grosse batterie

Le Xiaomi Mi 10 intègre une batterie offrant la confortable capacité de 4 780 mAh. La marque propose sa technologie de recharge rapide maison qui s’appuie sur un adaptateur secteur d’une puissance de 30 watts. Un peu moins d’une heure est nécessaire pour effectuer une charge complète de cette grosse batterie. Le Mi 10 dispose aussi de la recharge sans‑fil qui, là aussi, se montre plutôt véloce, car elle peut encaisser 30 watts. Il faut utiliser l’accessoire idoine, car les stations de recharge classiques sont nettement moins puissantes. Plus fort encore, le constructeur a doté son nouveau fleuron de la recharge inversée. L’idée introduite pour la première fois par Huawei est tout simplement de recharger sans‑fil un accessoire ou un autre smartphone en le posant tout simplement au dos du Mi 10. Même si l’on n’utilise pas tous les jours cette fonctionnalité, cela peut parfois sauver la mise.

 


 
  CONCURRENCE

Même si son prix en forte augmentation par rapport à la précédente génération de modèles haut de gamme de la marque peut lui faire perdre de sa superbe, le Xiaomi Mi 10 est un mobile résolument premium, moins cher que la plupart de ses concurrents. On pense bien entendu aux Samsung Galaxy S20 ou encore au Huawei P40 Pro qui dépasse la barre des 1 000 euros. Le constructeur poursuit donc son chemin vers le succès. Car il semble ne pas connaître la crise puisqu’il vient d’annoncer d’excellents résultats commerciaux malgré la situation très compliquée que nous traversons tous.

Lire le verdict technique sur avcesar.com

place_holder
place_holder
place_holder