Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Flash infos

Les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 peuvent-ils réouvrir ?

La plupart des centres commerciaux ont pu réouvrir le 11 mai dernier. Tous sauf ceux ayant une surface totale supérieure à 40 000 m2. Pourtant, ils sont en mesure de réouvrir. C'est ce que déclarent dans un communiqué commun le CNCC (Conseil National des centres commerciaux),  Procos (fédération pour la promotion du commerce spécialisé) et l’Alliance du Commerce (première organisation professionnelle dans l’équipement de la personne). Ces ogranisations appellent le gouvernement à "reconsidérer sa position en autorisant la réouverture dès que possible des centres commerciaux de plus de 40 000m²."

 

Notons qu'entre temps le centre commercial de Beaugrenelle à Paris a obtenu du Tribunal Administratif de Paris la suspension immédiate de l’interdiction d’ouverture. Il pourra donc réouvrir le 20 mai 2020.

Voici le communiqué commun des organsiations :

"La réouverture de la majorité des centres commerciaux le 11 mai est une « bouffée d’oxygène » pour la filière dont dépendent 525 000 emplois et 39 000 commerces. Elle s’est opérée dans les meilleures conditions sanitaires telles qu’imposées à juste titre par le gouvernement, les recommandations du Conseil National des Centres Commerciaux allant même au-delà de celles-ci. De fait, après une semaine, la fréquentation a repris sur un rythme modéré, les flux sont parfaitement maîtrisés et les gestes barrières strictement respectés. Les bars, restaurants et cinémas demeurent fermés pour l’instant.

Subsiste un paradoxe avec la décision de maintenir fermés certains centres commerciaux de plus de 40 000m², situés principalement en Ile de France et dans l’agglomération lyonnaise.

Paradoxe d’abord car cette catégorie de centres est celle qui est la mieux équipée pour accueillir ses clients en toute sécurité, disposant des moyens techniques et humains pour ce faire.

Paradoxe ensuite parce que ces équipements et les commerces qui y sont implantés représentent un quart du chiffre d’affaires de la filière et jouent donc un rôle économique et social essentiel dans leurs territoires d’implantation.

Paradoxe enfin car la coexistence de lieux de commerce ouverts et d’autres qui restent fermés conduit les clients à se déplacer pour leurs achats vers des lieux plus éloignés de leurs domiciles et donc à la concentration des flux. 

En conséquence, le CNCC, associé à Procos (fédération pour la promotion du commerce spécialisé) et à l’Alliance du Commerce (première organisation professionnelle dans l’équipement de la personne) appelle le gouvernement à reconsidérer sa position en autorisant la réouverture dès que possible des centres commerciaux de plus de 40 000m²."

place_holder
place_holder
place_holder