Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Le regard d'AVCesar

Test de la Harman Kardon Citation One

Cette enceinte intelligente et multiroom d'Harman Kardon a reçu ses 6 étoiles de la part de notre partenaire. Proposée à un prix public de 199 euros, la Harman Kardon Citation One dispose selon AVCesar.com d'un heau son, d'une belle qualité de fabrication et remplit ses fonctions d'assistant vocal compatible Google...

La One est le premier modèle de la gamme d’enceintes multiroom dite intelligente (elle embarque l’assistant vocal Google Assistant) que propose Harman Kardon. C’est ainsi la cadette d’une famille comptant huit éléments.

 

 

Citation One, la plus petite de la série

Après avoir passé en revue ses grandes sœurs (cliquez sur les références suivantes, Harman Kardon Citation 100 et Harman Kardon Citation 500, pour découvrir les tests complets de ces produits par la rédaction d’AVCesar.com), nous nous intéressons donc aujourd’hui à la plus petite de la famille. En dépit de ses dimensions réduites, Harman Kardon l’a dotée de caractéristiques intéressantes et de solutions technologiques lui offrant un comportement surprenant, notamment dans le grave, comme nous le verrons lors de nos écoutes. À première vue, d’aspect et de gabarit, la Citation One rappelle fortement une enceinte Bluetooth conventionnelle. Mais un modèle premium. En effet, on note que, pour son habillage, Harman Kardon a opté pour un tissu particulièrement élégant. Choisi en fonction d’impératifs techniques, il offre aussi une transparence acoustique quasi totale ce qui lui permet de ne pas entraver la restitution de l’aigu.

 

 

Bluetooth au programme

Bien entendu, comme l’habit fait (quand même) souvent le moine, outre sa vocation d’enceinte réseau la Citation One fait aussi office d’enceinte Bluetooth. Pour cela, elle est équipée d’un transmetteur Bluetooth 4.2 de dernière génération qui lui donne accès au son Hi‑Res Audio, même par le biais de cette liaison jusqu’ici décriée par les puristes et autres inconditionnels de son haute qualité. Sur la face supérieure de la Citation One prennent place, sous forme de zones sensitives, les commandes habituelles de réglage du niveau d’écoute, de mise en pause, de reprise de la lecture ainsi que celle d’activation de la recherche de jumelage Bluetooth et enfin de verrouillage du micro (cf. photo ci‑dessous).

 

 

Cette dernière fonction permet de couper totalement le micro afin d’éliminer tout risque d’écoute intempestive à l’insu du possesseur de la Citation One. Dans ce cas, au lieu du traditionnel « OK Google », l’activation de la recherche vocale devra se faire manuellement en pressant le bouton Micro. Enfin, comme cette enceinte s’intègre au sein de l’écosystème Google Home, elle est donc compatible Chromecast.

 

Package acoustique et véritable stéréo en binôme

L’architecture électro‑acoustique de la Citation One reste assez conventionnelle. On retrouve la plupart des choix technologiques de la marque. Son cœur s’articule autour d’une configuration deux voies. Un boomer 89 mm de diamètre à fort débattement prend en charge la restitution du grave. Un radiateur passif, très généreusement calibré, logé à l’arrière de l’enceinte vient l’assister. Un tweeter 20 mm assure celle de l’aigu. Un amplificateur numérique Class D doté d’une puissance de 40 W alimente le tout. Pas de stéréo, donc, à partir d’une unique enceinte. Cependant, il est possible d’en coupler deux pour accéder à une véritable restitution stéréophonique.

À savoir, la Citation One ne petu pas être assignée au rôle d'enceinte surround au sein d'une configuration Home Cinéma. Pour cela, il faut faire appel aux références Harman Kardon Citation Surround.

  

 

Application Google Home obligatoire

Comme de tradition, pour bénéficier pleinement des fonctionnalités de la Citation One, il est indispensable de la piloter depuis l’application Google Home. Comme nous allons le voir, celle‑ci est même indispensable dès la mise en service de cette enceinte puisqu’elle est totalement dépourvue de connectique. Seul un port micro‑USB dédié à la maintenance (à gauche sur la photo ci‑dessous) et la prise pour le cordon d'alimantation secteur sont disponibles pour. Un choix qui, au passage, s’oppose à l’utilisation de toute source analogique.

 


  CONCURRENCE

Bose a présenté récemment son enceinte Home Speaker 500 (449 €). Pour son assistant vocal, la marque a opté pour Alexa. S’insérant dans l’écosystème Bose, elle peut aussi se transformer en satellite de sons d’ambiance en association avec une barre de son.

Sonos propose depuis cet été Google Assistant, après l’adoption d’Amazon Alexa en 2018. Les enceintes Sonos, dont la petite Play:1 proposée à 229 €, peuvent être configurées avec l’un ou l’autre des assistants vocaux via l’application maison. Elles restent bien entendu compatibles avec l’écosystème multiroom de la marque et la Play:1 peut endoser le rôle d'enceinte surround dans une installation Home Cinéma avec une barre de son Sonos PayBar et un caisson de basses Sonos Sub.

 

Pour son Home Pod, à 349 €, Apple reste fidèle à Siri. Si le taux de reconnaissance est parfois en retrait comparé à Amazon Alexa et/ou Google Assistant, Apple a, en revanche, misé sur la qualité de restitution sonore en tentant de corriger automatiquement les imperfections d’acoustique de la pièce.

 

L’enceinte VC-GX30 que propose Onkyo à 249 € a aussi fait le choix de Google Assistant. Elle base son utilisation en mode multiroom sur Chromecast.

 

Lire le verdict technique...

place_holder
place_holder
place_holder