Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Smart Home

La marque Thomson se développe dans la Maison Connectée

Baptisée At Home Thomson, la nouvelle collection d’objets dédiés à la maison connectée était dévoilée en septembre sur l’IFA à Berlin.  Ambition de la marque : démocratiser le smart home en le rendant facile d’accès, autant en termes de tarifs que d’installation et d’utilisation.

Bruno Esteve, Branding & Marketing Director chez Technicolor et Alexandre Chaverot, Président d'Avidsen

Les accessoires de la gamme Thomson At Home se veulent faciles à mettre en œuvre et accessibles ; certains permettent même de rendre connectés des équipements existants. Si, il y a quelques années la marque avait déjà lancé la box domotique Thombox, alors que la maison connectée en était à ses balbutiements auprès du grand public, le smart home sous cette forme simplifiée est une nouveauté pour Thomson. À l’époque, c’est l’entreprise française Avidsen qui était à l’origine de son développement. Aujourd’hui, c’est à nouveau Avidsen qui développe les accessoires de la gamme At Home commercialisés sous licence Thomson.

 

Serveurs hébergés en France

La gamme sobrement baptisée Thomson At Home entend démocratiser la maison connectée, autant par des tarifs accessibles que par une utilisation simplifiée. D’abord, il n’y a plus de box qui centralise la connexion et le pilotage. Tous les objets de la gamme se connectent directement à la box Internet de la maison.

Les accessoires, vendus à partir de 30 €, sont disponibles en GSS et GSB. La gamme se compose d’une quinzaine d’appareils, parmi lesquels une prise connectée pour l’intérieur (Plug-I, 30 €), une pour l’extérieur (Plug-O, 36 €), une ampoule (Wi-Fi direct)… Par exemple, dès qu’elle est allumée, cette dernière cherche à s’appairer, ce qui facilite l’installation.

L’offre smart home de Thomson comporte également des modules destinés à connecter et donc piloter à distance des équipements existants de la maison, comme les volets roulants électriques, les portails électriques, les interrupteurs (micromodules Access, Guardian et Diane-2 à partir de 60 €) ou les radiateurs (Cali pour gérer le chauffage électrique ou au gaz, à partir de 65 €). Une fois connectés, tous les appareils peuvent être surveillés et pilotés à distance grâce à l’application du même nom, Thomson At Home.

En matière de sécurité des données, les serveurs sont hébergés en France par Avidsen, qui développe tout en interne.

 

LUMM! : le luminaire connecté design

Thomson présente également le luminaire connecté LUMM!, un peu plus confidentiel. Brandé Thomson, il fonctionne également avec l’application Thomson At Home, ce qui permet de régler l’intensité lumineuse, la température de couleur ou de l’inclure dans des scenarios (par exemple un clignotement lors de la réception d’un SMS ou d’un appel téléphonique). Cet appareil, qui est le fruit d’un partenariat avec François Xavier Balléry, designer plusieurs fois récompensé et spécialiste du uminaire design à LED, marie de jolies matières : socle en bois recouvert de cuir et globe en verre soufflé.

Thomson prévoit d’en fabriquer 2 500 exemplaires qui seront vendus dans des magasins de design (environ 80 €). Ce luminaire est lancé en cette fin d’année. Au moment de l’IFA, la possibilité de lancer également une version plus "mass market" intégrant aussi un chargeur à induction pour smartphone dans son socle était évoquée.  

 

Une gamme appelée à évoluer

Les objets connectés Thomson At Home fonctionnent selon un protocole ouvert. Actuellement, ils sont déjà compatibles avec les assistants Amazon Alexa et Google Assistant, ce qui permet de les piloter à la voix. Mais il est prévu de les faire évoluer encore, en leur ajoutant « une brique d’intelligence artificielle ». Ils seront ainsi en mesure d’apprendre les habitudes des habitants du foyer afin de fonctionner de manière automatisée et autonome. Alexandre Chaverot, président d’Avidsen, est convaincu que ces deux critères permettront la démocratisation du smart home. Selon lui, « deux choses vont permettre le mass market : la voix et ensuite l’IA qui va gérer à votre place… ».

 

place_holder
place_holder
place_holder