Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Evènement

Cuisine : le Snec et la Foire de Paris créent un journée spéciale

A l’occasion d’une journée spéciale consacrée à la cuisine durant la Foire de Paris, le SNEC (Syndicat National de l’Equipement de la Cuisine, en collaboration avec le plus grand salon européen de la maison, a organisé ses premiers trophées, Les Etoiles de la Cuisine sur mesure.  Le tout a été inauguré par une conférence  destinée aux spécialistes de la distribution et de la cuisine.  L’occasion d’établir un bilan sur un marché de la cuisine toujours dynamique qui attire à la Foire de Paris les 52 % de visiteurs,  porteur d’un projet maison.

Nicole Maïon

3 000 m2 d’exposition, plus d’une trentaine d’exposants, un espace conseil  du SNEC,  dédié aux visiteurs.. La cuisine tient indéniablement une place majeure à la Foire de Paris et méritait un focus particulier. La journée de la cuisine a ainsi été inaugurée par une conférence  réunissant Mickael Desbonnez, directeur commercial IDF de BNP Paribas Personal France,  Pierre-Edouard Martial, directeur Axe Luxe et Maison du cabinet de tendances Nelly Rodi, Brigitte Petit, présidente du GIFAM et  Christian Sarrot, secrétaire général du SNEC, le tout introduit par Elise Cherrier, directrice de la communication de la Foire de Paris. Quelques chiffres du marché ont rappelé combien le marché reste dynamique, et ce, du fait des spécialistes. 

 

2 500 cuisines vendues chaque jour en France

Avec un chiffre d’affaires 2018 de 2,5 milliards d’euros, la cuisine a profité d’une croissance de 1.1%, parvenant ainsi à ne pas être impactée par la chute du secteur de la construction. "2 500 cuisines se sont vendues chaque jour au sein des 3 500 magasins de cuisine pour un panier moyen  de 8 000 euros", précise Christian Sarrot. Et  Mickael Desbonnez, directeur commercial IDF de BNP Paribas Personal France et sa marque commerciale Cetelem de souligner : « la croissance du marché de la cuisine  est à mettre au crédit des spécialistes de la cuisine ». Alors que les généralistes sont en léger retrait, les spécialistes cuisine représentent 27,4 % du marché du meuble et enregistrent les meilleurs résultats de la filière distribution de l’ameublement, de par une politique de marketing efficace, des concepts de retail améliorés, associés aux services proposés.

Le secteur très concurrentiel est dominé par 4 groupes multi enseignes qui représentent 1 900 points de ventes : le groupe Schmidt (Schmidt et Cuisinella) avec 716 points de vente, le groupe Fournier (Mobalpa, Perenne, Socoo’c) avec 465 points de ventes, le groupe FBD (Ixina, Cuisines References et Cuisine Plus) avec 257 points de vente et le groupe Snaidero (Arthur Bonnet, Comera Cuisines, Snaidero) avec 196 points de vente.

Le faible taux de renouvellement des Français qui ne changent leur cuisine que tous les 23 ans en moyenne par rapport à nos voisins européens constitue un réel potentiel de croissance des ventes de cuisine.

Selon une étude Cetelem, 9,7 % des foyers français envisagent l’installation d’une cuisine ou d’une salle de bains dans les deux prochaines années. De quoi attiser la concurrence de nouveaux opérateurs  européens  et des circuits de distribution sur un marché français déjà disputé.  Autant dire que les nouvelles tendances de la maison  soulignées par Pierre-Edouard Martial et les attentes en matière d’innovation de l’électroménager expliquées par Brigitte Petit, présidente du Gifam permettent de mieux comprendre les besoins et envies de ces futurs acheteurs.

 

Tendances "néo terroir", métallisation, matières bijoux...

Pièce favorite des Français, la cuisine accueille de nombreuses activités de la part des différents membres du foyer, au delà de la préparation du repas. Cette pièce à vivre  s’expose en reflétant les tendances maison en matière d’usage et d’esthétisme tel que le « néo terroir » avec le bois toujours présent mais aussi une accessoirisation d’esprit précieux, la métallisation des surfaces et des matières bijoux  au sein d’une cuisine agencée comme un écrin autour de l’ilot,  a rappelé à cet égard Pierre-Edouard Martial du cabinet Nelly Rodi. La cuisine, perçue aussi comme un laboratoire est également traitée de façon à préparer ses repas de façon professionnelle.

 

L'électroménager encastrable, "driver" du marché

Ces tendances confirment les résultats de l'étude Insights Gifam sur les attentes des consommateurs en matière de GEM et PEM , présentée par Brigitte Petit et les réponses innovantes des fabricants. En préambule, Brigitte Petit a rappelé le poids croissant de l’électroménager encastrable, représentant aujourd’hui 38% en valeur du total électroménager en France. « On constate à cet égard que les utilisateurs français sont plus intéressés par la valeur ajoutée au moment des achats, leurs voisins anglais et espagnols ayant un panier plus faible sur le marché de l’électroménager, l’encastrable étant le driver du marché depuis 6 ans». 

La modularité d’appareils comme les lave-vaisselle, réclamée par 45% des consommateurs interrogés et les réfrigérateurs par 33% d’entre eux est aujourd’hui au rendez-vous au gré de capteurs et systèmes de rangement réglable de même que des espaces de stockage modulables en froid.  L’innovation demandée par 36% des consommateurs en matière de multifonction d’appareils du PEM  est également assurée, à commencer par les robots chauffants multifonctions. De même, les consommateurs jugent les appareils de PEM et GEM, partie intégrante de la déco de leur cuisine avec entre autres, l’attrait pour les finitions travaillées à commencer par le métal de même qu’un grand choix de couleurs pour le PEM.

 

Moins gaspiller, cuisiner plus sain et plus durable

25% des personnes interrogées attendent des appareils du PEM, des résultats dignes des cuisines professionnelles tandis que 45% cherchent à cuisiner de façon plus variée. Le fait maison n’a rien d’un hasard d’ailleurs puisque 57% des consommateurs déclarent cuisiner par eux-mêmes afin de prendre soin de leur santé. 73% se déclarent même intéressés par la cuisine à la vapeur.

Le bien-être et les considérations environnementales prennent place au sein de la cuisine, avec la volonté pour 42% des consommateurs de moins gaspiller, de cuisiner de façon plus durable tout en misant sur une conservation améliorée de leurs aliments pour 34% d’entre eux. Les réponses à ce titre sont nombreuses, de l’amélioration des systèmes du froid au développement du sous-vide et le développement de la cuisson vapeur tandis que les propositions d’appareils réduisant la consommation d’énergie se multiplient. La connectivité pour le consommateur doit permettre des économies d’énergie, faciliter l’usage et assurer un gain de temps. On remarque ainsi que les produits élus au GPI Electroménager de la Foire de Paris apportent des réponses pertinentes aux attentes exprimées lors de l’étude Insights GFK.

 

Une cuisine « sur mesure à la mesure du client »

Christian Sarrot, secrétaire général du SNEC a par ailleurs insisté  sur les attentes du consommateur attentif à son pouvoir d’achat, s’informant, négociant et choisissant un cuisiniste s’il est en confiance afin qu’il puisse lui concevoir « une cuisine sur mesure à sa mesure ». La qualité, l’originalité du projet en harmonie avec les modes de vie du client et la décoration intérieure mais aussi le prix seront autant de critères pour déclencher l’acte d’achat.

Le SNEC disposait d’ailleurs  d’une espace conseil au sein même du hall 7.3 consacré à la cuisine afin d’offrir ses services aux visiteurs, venus à la Foire de Paris avec un projet cuisine en main. De même, le syndicat a rappelé les bonnes pratiques aux cuisinistes exposants. Le sujet était alors sous toutes les lèvres après un reportage la veille au JT de TF1, témoignant d’un exemple de mauvaises pratiques d’un commercial à la Foire de Paris. L’un des représentants du SNEC a d’ailleurs souligné sur TF1 les bonnes pratiques nécessaires que le SNEC relaye au fil de sa communication mais également au gré de ses services juridiques et de conseil,  apportés à ses adhérents.  

La remise des Etoiles de la Cuisine, nouveau trophée organisé par la Foire de Paris en collaboration avec le SNEC a permis de mettre à l’honneur  les meilleures propositions des cuisine par les marques et cuisinistes exposant sur la Foire de Paris. L’innovation tant en matière de meubles que de matériaux, de configuration ergonomique et de technologie a illustré une offre riche et originale de la part des participants.

 

Les lauréats 2019 de Etoiles de la Cuisine 100%  sur mesure 

Tendances et innovation : Siematic

Design : Arthur Bonnet

Equipement et Matériaux : Leicht

Ergonomie : Chabert Duval

Technologie : Linea Quattro

 

place_holder
place_holder
place_holder