Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Conjoncture

En mars 2019, la confiance des ménages s’améliore

Après les mois compliqués que le pays vient de traverser le mois de mars marque-t-il un redémarrage ? En tous les cas, en mars, la confiance des ménages dans la situation économique s’améliore légèrement par rapport au mois précédent nous dit l’INSEE. L’indicateur qui la synthétise gagne un point et atteint 96. Il demeure toutefois au-dessous de sa moyenne de longue période (100). 

En ce quin concerne plus précisément leur situation personelle, le solde d’opinion des ménages français quant à leur situation financière future gagne 2 points mais reste au-dessous de sa moyenne de longue période. Le solde d’opinion des ménages quant à leur situation financière passée est stable et demeure également inférieur à sa moyenne de longue période. 

La proportion de ménages estimant qu’il est opportun de faire des achats importants augmente légèrement par rapport au mois de février. Le solde d’opinion correspondant gagne 2 points mais se maintient lui aussi au-dessous de sa moyenne. 

L’opinion des ménages sur leur capacité d’épargne s’améliore de nouveau en mars. En effet, le solde correspondant à la capacité d’épargne actuelle gagne 2 points, tandis que celui correspondant à la capacité d’épargne future en gagne un. Ces deux soldes se maintiennent ainsi au-dessus de leur moyenne de longue période.  La part des ménages estimant qu’il est opportun d’épargner baisse quant à elle légèrement : le solde correspondant perd un point et demeure bien au-dessous de sa moyenne de longue période. 

Contexte économique en France

En mars, la part des ménages qui considèrent que le niveau de vie passé en France s’est amélioré au cours des douze derniers mois augmente : le solde gagne 4 points mais demeure au-dessous de sa moyenne de longue période. 

Le solde d’opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France diminue quant à lui d’un point et demeure au-dessous de sa moyenne. 

Les craintes des ménages concernant l’évolution du chômage augmentent en mars : le solde correspondant gagne 10 points après avoir très fortement baissé en février (-21 points). Il demeure néanmoins au-dessous de sa moyenne de longue période. 

En mars, les ménages estimant que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois sont sensiblement plus nombreux qu’en février : le solde correspondant gagne 8 points mais demeure légèrement au-dessous de sa moyenne de longue période. À l’inverse, les ménages estimant que les prix vont augmenter au cours des douze prochains mois sont moins nombreux que le mois précédent : le solde correspondant perd 5 points, mais se maintient au-dessus de sa moyenne de longue période. 

place_holder
place_holder
place_holder