Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

0

Planet Ménager intensifie son recrutement et Planet Cuisine arrive

Depuis sa création il y aura bientôt 10 ans, le GGE Planet Ménager poursuit sa croissance à son rythme. Entre les systèmes encadrés de franchise et les groupements aux intérêts internes parfois divergents, il trace sa propre voie. Après une année aux résultats jugés satisfaisants, le recrutement va être intensifié en 2019 et un GIE Planet Cuisine va voir le jour, comme nous l’expliquent Yvon Lhermite DG et Philippe Lecante, Président. 

 

 

« L’année passée a été très satisfaisante pour le GIE malgré la difficulté du marché. Le groupement se porte bien, indique Yvon Lhermite.  En 2018, nous avons également consolidé notre organisation. Un système « back office » hyper performant a été mis en place. C’est toute la force de l’intelligence partagée du GIE, les adhérents ont créé un outil pour eux ». 

 

C’est à San Sebastian que s’est tenue la dernière réunion nationale annuelle des membres du groupe GGE Planet Ménager. Comme à l’accoutumée, cette rencontre qui s’est tenue cette année au Pays Basque a mêlé réunions internes de travail, puis détente et convivialité avec les fournisseurs partenaires. L’occasion pour Neomag d’échanger avec les dirigeants Yvon Lhermite, Directeur de la centrale et Philippe Lecante, Président du groupe sur le bilan de l’année écoulée mais surtout sur les perspectives de celles à venir. 

Dans le contexte actuel difficile, on peut se demander quels sont les points qui différencient aujourd'hui ce groupe. « Je dirais que tous les gens qui sont chez nous sont « capitaine de leur entreprise », réellement maître de leur bateau, souligne Yvon Lhermite. Ce sont tous des gens de bonne volonté prêts à accepter certaines règles (choix des marques, développement de certains quartiles de produits…). Après, chacun gère son entreprise comme il l’entend sur le terrain. En général, ceux qui nous rejoignent sont des patrons qui savent déjà oeuvrer au niveau de leur business et de leur rentabilité. Nous n’avons pas la prétention de leur apprendre le métier… ». 

 

"Le regard des fabricants a changé"

Quand nous sommes en réunion, au sein du GIE, tout le monde parle le même langage même si nous avons des entités différentes. Cela parait évident mais ce n’est pas le cas dans tous les groupements.  Nous faisons tous le même métier, avec nos spécificités régionales, nos tailles différentes. Nous sommes encore un groupement tout jeune, mais tous les ans nous progressons. Cela n’a pas été simple à lancer à l’époque mais aujourd’hui c’est différent. Le regard des fabricants a changé. A la création du groupement, nous appelions pour avoir des produits, aujourd’hui ce sont eux qui nous appellent pour être référencés…

Dans la période actuelle, être compétitifs alors que l’on répète à l’envie que la taille fait la différence au niveau des achats, un groupe de petite taille peut-il bien s’en sortir ? « J’ai démarré ma carrière il y a 20 ans du coté fabricants. Des gens qui achetaient très bien, j’en ai connu plein et beaucoup ont aujourd’hui disparu. Le prix est un paramètre de la vente. Dans ce métier tu peux toujours avoir les meilleurs prix du monde, mais si tu n’as pas la bonne localisation, les bons produits, que tu ne sais pas vendre le haut de gamme ni former tes vendeurs, ça ne marche pas… Et puis, au final 4 ou 5 euros de différence sur un gros appareil ménager entre une enseigne et une autre, est-ce vraiment ça qui va faire la différence auprès du consommateur pour ce type d’appareil ?

 

« Nous avons d’excellents résultats d’exploitation, nous aurions tort de ne pas le faire savoir davantage »

En 2019, GGE entend développer une phase de conquête. Après la phase de recommandation par le bouche à oreille, il entend être davantage visible et recruter. L’an dernier, Philippe Lecante a cédé son entreprise 8Invest, basée à Angoulême. Cette charge opérationnelle en moins va lui permettre d’être davantage au service du groupe. « Je vais me consacrer bénévolement au groupement car cela me tient à coeur, souligne le Président du GIE. En complément des réunions, j’aurai plus de temps et de disponibilité pour aller voir les adhérents mais aussi les futures recrues. Nous sommes encore des « Petit Poucet » mais nous n’avons pas à rougir de notre taille. Nous avons d’excellents résultats d’exploitation, nous aurions tort de ne pas le faire savoir davantage. En 2019 et en 2020 il va se passer encore beaucoup de choses dans la distribution et dans notre métier. Nous serons plus actifs quant aux opportunités qui pourront se présenter ». 

 

Naissance du GIE Planet Cuisine 

Cette année va également voir la création d’un deuxième GIE. Juridiquement distinct de Planet Ménager, Planet Cuisine aura toutefois auprès de cuisinistes indépendants une démarche identique. « Beaucoup de membres de GGE font déjà de la Cuisine. Nous avons les acteurs de l’Electroménager et nous sommes en contact avec les acteurs de la Cuisine. Les statuts sont faits, l’enseigne est déposée. La formule va d’abord être rodée au sein du groupe. Nous allons procéder « step by step » comme nous l’avons toujours fait ».

 

Préparer l’avenir au niveau des projets et des hommes

A 62 ans, Yvon Lhermite nous confie également qu’il est en train de penser à sa succession au poste qu’il occupe actuellement. Le recrutement d’un nouveau Directeur Général est donc envisagé pour 2019/2020. Mais pas de précipitation. Soucieux de préparer l’avenir, les deux dirigeants de ce groupe, hors normes dans le paysage actuel de d’une distribution en phase de consolidation, resteront toujours présents en tant qu’administrateurs… 

 

place_holder
place_holder
place_holder