Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Objets connectés

Quand le connecté intègre aussi le Meuble

80% des français pensent que les objets connectés représentent l’avenir* avec de fortes attentes dans les domaines tournés autour du mieux vivre : confort, sécurité et santé. C’est dans ce contexte que l’équipe Innovation du pôle Ameublement de FCBA, qui a pour mission d’accompagner les industriels dans leur démarche d’innovation, vient de mener à son terme le programme Habitat Connect réalisé avec 15 partenaires. Le programme de création, basé sur le principe de « L’innovation par l’usage », s’est déroulé sur 2 ans. 9 solutions connectées innovantes intégrées dans des meubles ont été développées pour offrir de nouvelles fonctionnalités aux utilisateurs. Les produits connectés du programme Habitat Connect seront commercialisés, auprès de leurs clients professionnels et/ou consommateurs, selon des calendriers propres à chaque société.

Une communauté d’utilisateurs a été créée et observée afin d’identifier leurs attentes, aboutissant, après collecte des données, à 226 situations d’usage. L’analyse de ces données a permis de dégager 62 concepts de produits, soumis à un vote. Après expertise du CEA Tech (pour l’étude les contraintes techniques), 23 projets ont été présélectionnés puis présentés à des experts de l’IoT (Internet des Objets). Finalement, ce sont 9 produits innovants qui ont été maquettés et prototypés avant les phases de test, d’expérimentation et d’amélioration.

 

 

L’ambition de créer un IOFF (Internet of French Furniture)

Ces projets sont aujourd’hui valorisés dans le démonstrateur fonctionnel, un espace de 100 m2, installé pour 6 mois, jusqu’au 4 avril 2019, au siège de FCBA, à Champs-sur-Marne (77). FCBA et son équipe Innovation Ameublement prévoient de continuer leur mission d’accompagnement auprès des entreprises du secteur du meuble et de l’habitat dans le développement de produits et services connectés, avec pour ambition de créer l’IOFF (Internet Of French Furniture). Ils souhaitent également compléter le système connecté Habitat Connect et augmenter sa compatibilité avec les écosystèmes existants.

 

Sécurité dans la Cuisine

Le site d'Habitat Connect présente l’intégralité du programme et de ses solutions. On y retrouve, par exemple, le projet Kid Protect System. Développé en collaboration par l’industriel VM88 avec le concours de SFK et de Blum France, vise à avertir lorsqu’une personne vulnérable s’approche trop près d’une zone à risque. Dans le cas de la solution présentée dans le démonstrateur, des capteurs de détection déclenchent une alerte sonore avec signal lumineux relayée sur smartphone via l’application. Simultanément, le dispositif peut enclencher une action corrective (couper l’alimentation de la plaque chauffante par exemple). Trois zones de détection sont possibles : 30 cm, 50 cm et 1 m. D’autres pistes d’applications sont en cours chez WM88, sur ce système : armoire à pharmacie, placard à produits ménagers, boîte à outils, meuble à alcools, etc. En outre, plusieurs autres procédés de détection intégrables dans des meubles sont à l’étude : contrôle d’ouverture, caméra de placard automatique, etc.

 

Literie connectée

Le matelas connecté MORPHE@ de la société Maliterie (basée près du Mans) intégrant deux capteurs qui détectent la présence et ajustent le confort. Ils permettent d’analyser le sommeil pour améliorer la qualité du repos, du coucher jusqu’au réveil. Grâce aux informations collectées et transmises pas Bluetooth, l’application donne des conseils à l’utilisateur et peut déclencher des scénarios d’éclairage au coucher et au lever. 

Restons dans le bien-être de la chambre à coucher avec Shiva, un concept de « Gestion de l’éclairage depuis le chevet et la tête de lit » développé par l’industriel Celio. Le consommateur peut associer, s’il le souhaite, les éclairages présents, pour qu’ils interagissent ensemble sur le lit, la commode, les lampes de chevet, la lampe au plafond, etc... Ainsi, l’éclairage devient un moyen de se réveiller en douceur, en s’allumant progressivement à l’heure programmée, aux jours souhaités ; de même pour l’accompagnement au coucher, en atténuant la lumière petit à petit, jusqu’à une extinction totale. 

Les différents points lumineux peuvent être gérés individuellement ou en groupe. De plus, l’ambiance lumineuse peut être changée d’un simple geste, pour travailler, lire un livre... Le « blanc chaud » apporte une atmosphère relaxante pour la lecture, et le « blanc froid » une lumière blanche éclatante pour une meilleure visibilité.  Piloter ces éclairages peut se faire de 2 manières. À distance par smartphone : par exemple, lorsque le conjoint rentre tard et allume la lumière  sous le lit, de son côté, pour éviter de réveiller sa conjointe. À proximité du lit par un interrupteur connecté, qui s’utilise comme un interrupteur commun  (réglage de l’intensité de l’éclairage sans passer par le smartphone). Enfin, l’enceinte Bluetooth invisible, intégrée dans la tête de lit, permet d’écouter ses musiques préférées. Les chargeurs à inductions et prises USB sur chaque chevet assurent une charge intégrale du smartphone au réveil (compatible avec tous les téléphones).

 

Traitement de l’air connecté

Autre exemple d’intégration, celui d’i-Mob Air développé par la société Hellin, entreprise familiale implantée dans le Nord. Ce meuble design connecté, aux lignes sobres, est aussi un purificateur d’air capable de filtrer les particules fines, les polluants chimiques (COV dont les formaldéhydes), les mauvaises odeurs et les polluants biologiques (virus, acariens, pollen etc.). Réalisé en chêne massif, il embarque la solution « Aurora » développée par la startup Air Serenity. Sa technique de traitement de l'air par plasma froid issue de l’aéronautique a été brevetée en partenariat avec l'École Polytechnique et le CNRS*. Destiné aux pièces de 30 à 50 m2 (salon et chambre), i-Mob Air, bardé de capteurs, analyse en permanence la qualité de l’air. Une application mobile permet à l’utilisateur de se connecter à son i-Mob Air. Il peut ainsi connaitre en temps réel la qualité de l’air de son habitation et le déclencher à distance. Des scénarios peuvent être enregistrés en fonction des habitudes de l’utilisateur comme le ferait un produit domotique.

place_holder
place_holder
place_holder